Doomed Gatherings 2016 @ Glazart (Paris), du 14 au 16 Mai 2016

Les Stoned Gatherings ne se contentent pas d’uniquement nous abreuver de concerts toute l’année durant, voici donc un bon gros weekend de 3 jours rempli de bons groupes bien gras comme on les aime.
Le Glazart ouvre pour l’occasion sa jolie plage. On a droit à quelques stands (Arrache-toi un oeil, Totem Cat Records, MusicFearSatan), un seul food-truck par jour, là où on aurait pu facilement en avoir deux.

Alors oui, c’est un beau festival, plein de bonnes choses et surtout plein de potes. Et du coup, entre les conneries, discussions, verres et baby-foot, eh bien c’est pas mal de temps passé à papoter et se marrer. Et c’est bien là le principal et ce qui a fait de ce week-end un bien joli moment. Avec du bon son. Parce qu’il y avait un peu de musique aussi.

Note : c’était très appréciable d’avoir des hauts-parleurs extérieurs avec le son des concerts. Parfois c’était même mieux de dehors. Ou juste parfait en « musique d’ambiance » …

Voici donc un rapide compte-rendu de ces trois jours.

Doomed1

 

 

Samedi 14 Mai

Les festivités commencent avec Bathsheba qui propose un doom lent à chant féminin. Ils n’arrivent pas vraiment à accrocher mon attention. Pas mauvais mais rien de plus que cela non plus.

Un petit tour pour aller voir NNRA et une musique intéressante qui m’attire le temps d’un long morceau mais duquel je ne garde quasi aucun souvenir.

Vient donc le temps pour les finlandais de Demonic Death Judge de montrer ce dont ils sont capables. Je les suis depuis plusieurs années maintenant et c’est un groupe que j’attendais de voir en live. Pas mal mais en fait pas si génial que ça alors que sur album c’est très bon. Dommage. Je n’étais peut-être pas dans les bonnes conditions ou je n’avais pas assez révisé leur disco (car ça fait un ptit temps que je n’ai pas écouté leurs réalisations)

Je fais l’impasse sur Egypt qui ne m’intéresse pas particulièrement.

C’est au tour de Mantar, qui là, une fois de plus, propose un concert bien dynamique. Le chanteur est bien remonté, comme toujours, et le batteur martyrise sa batterie. Le duo fonctionne parfaitement bien et le son est très gras, je me demande vraiment comment il fait pour avoir un tel son, on croirait qu’il y a un bassiste ou une deuxième guitare sur scène .. En tous cas pas déçu, juste très bon, comme je l’attendais (la surprise avait eu lieu il y a 3 ou 4 ans au DesertFest de Berlin, aucun show n’arrivera à cette intensité)

Toner Low sont là pour le weekend. Ils ont planté leur tente à côté de la scène, car oui ils ont le droit de faire chacun de leurs trois albums intégralement.
Ce premier concert commence bien mais il y a quelques morceaux « inutiles » en live. Qui font que ça en devient long et on s’y perd. Sinon toujours une excellente prestation du trio agrémenté d’un chanteur très ephémère (quelques secondes parfois). Un bon moment mais on attend les autres concerts du weekend.

L’heure avance et je préfère m’arrêter là pour cette journée. Tant pis pour Ramesses que je devrais voir prochainement.

Dimanche 15 Mai

 

Je rate le premier groupe (Throw Me In The Crater) et je ne vois que très brièvement le second (Mammoth Weed Wizard Bastard), à la chanteuse aux cheveux turquoises.


Hang The Bastard propose une musique énergique mais à laquelle je ne porte finalement que peu d’intérêt (à moins que ce ne soit le contraire ? 🙂 )

Samothrace me déçoit rapidement. J’en vois un bon quart d’heure et une fois de plus je me fais vite chier. Je préfère avoir cette musique en mode ambiance en discutant, là c’était pas mal.

Altered Beast ou la blague Conan. Ou était-ce un parfait tribute-band de Conan ? 🙂
En tous cas pour les avoir vus deux semaines auparavant, et de très nombreuses fois récemment, oui c’est sympa mais je commence un peu à en avoir marre de les voir. Il me faut une pause (ce que je disais il y a deux semaines). Juste très bon et efficace, bien sur, mais trop entendu en live récemment… mais j’adore toujours !

Toner Low et son second album, c’est comme la veille mais en beaucoup mieux et intéressant. Toujours aussi lourd, gras et énorme.

Oui je vais zapper Trouble et Crowbar. Les premiers que je ne connais que trop peu et les seconds que je n’ai jamais apprécié, ni sur disque, ni en live. Et puis il se fait tard 🙂

Lundi 16 Mai

 

Sur le papier c’est la journée que j’attendais le plus, même si je rate les deux premiers groupes qui jouent bien trop tôt pour moi pour un festival « à la maison ».
Je commence donc ma journée musique avec Chaos E.T.Sexual, sorte de post-rock industriel ou quelque chose dans ce genre là. Je dois avouer que ça me parle complètement et que je kiff ce concert. Bien à tous niveaux, les nombreux gars sur scène arrivent à créer quelque chose de vraiment intéressant. Jamais vu en live, je connaissais un peu, et j’ai hâte de les revoir.


Electric Moon est le côté très psyché du weekend. Au fond de la salle, tranquillement en sirotant mon verre, c’était juste parfait. Rien de spécial à voir sur scène alors je reste bien tranquillement dans ma bulle. Le concert a été trop court, mais gros moment psyché. Comme du Earthless mais beaucoup plus space et psyché quand même.

Toner Low joue ce soir son meilleur album, le dernier. Les feuilles de cannabis virevoltent sur l’écran de fond de scène, ça met de suite dans l’ambiance. Une fois encore, gros son, gras, bonne prestation. Rien à reprocher donc. Bon, la prochaine fois je prendrais bien juste un concert normal de leur part 🙂


Monolord va délivrer là un des meilleurs concerts du weekend. Son monstrueux, excellente prestation, gros kiff de tout le public, tout simplement. Comment ne pas aimer ce qu’ils font quand ils le font aussi bien ? Certes, ce n’est plus une surprise de leur part, pour les avoir vus quelques fois déjà, mais c’est toujours un excellent moment. Qui devrait donc être pas mal pour débuter le Hellfest le mois prochain (avec 30 minutes seulement, soit deux morceaux à peine).

Je ne suis pas du tout fan d’Elder, je n’accroche pas vraiment, et j’écouterai de loin avant de m’éclipser et terminer donc ce festival avec des souvenirs plein la tête et un peu dans les oreilles aussi.

Bon weekend, qui a été rendu très bon grâce à tous les potes rencontrés.
Vivement l’année prochaine 🙂