Hellfest 2011 @ Clisson (France), du 17 au 19 Juin 2011

N’étant pas de type procrastinateur, c’est bien le lendemain de mon retour que je vous propose mon report du Hellfest avec toutes les photos que j’ai pu en faire.

Matériel photo utilisé : Pour les groupes => PENTAX K20D, pour les photos d’ambiance => SONY HX9V.
La qualité des photos est assez variable, allant de la photo souvenir à la belle photo (plus rare forcément), mais je pense qu’avec toutes ces photos, vous allez pouvoir avoir un certain aperçu de ce qu’était cette cuvée 2011 du Hellfest. Vivement l’année prochaine que je puisse proposer encore de meilleures photos (résolution !)

Cette édition aura été marqué par quelques annulations quelques semaines avant le festival. C’est toujours ennuyant, mais les groupes restant à l’affiche valent tout de même cette bonne centaine d’euros pour ces 3 jours de fest intenses !
Les concerts commencent en général vers 10H30 pour se terminer à 2H, pas évident de tenir le rythme.

Ceux qui ont un pass VIP peuvent aller profiter du bar plus fourni, et surtout du petit jardin bien sympathique agrémenté de nombreuses sculptures impressionnantes.
C’est toujours agréable d’aller se poser dans un lieu un peu plus calme, assis.

Pour les photographes accrédités (dont je fais partie), les règles ont un peu évolué, les conditions n’ont pas forcément été améliorées. On se retrouve souvent à avoir moins d’un morceau pour « shooter » le groupe, c’est de l’abattage, d’autant que le nombre de photographes est vraiment impressionnant (j’ai entendu parler de 300 ..).
De plus, le genre de règle « un photographe par média par concert », je peux comprendre sur le principe, mais dans ce cas il faut communiquer là-dessus AVANT le fest, que l’on puisse s’organiser comme il se doit. Enfin bon … genre de déconvenues de dernière minute qui n’arriveront certainement pas à gacher notre plaisir.

Pour sa dernière édition sur ce lieu, le Hellfest garde quasi exactement la configuration des années précédentes. Rien de vraiment changé. Un Extreme Market avec des vendeurs vraiment très (trop) nombreux, mais toujours avec quantité de merchandising plus ou moins intéressant suivant ce que l’on cherche. On peut dire que la tendance du moment est le vêtement métal pour bébé voire même nourrisson.

L’année prochaine, le Hellfest restera à Clisson, le site du festival serait situé à l’emplacement du camping officiel actuel.
D’ailleurs, Ben Barbaud a même annoncé des changements pour la prochaine édition, citant « le Hellfest période 2008-2011 est révolu, place à une nouvelle formule ».
Le nouveau site serait ainsi deux fois plus grand que l’actuel, les scènes seraient éventuellement plus spécialisées par genre etc … on verra bien, le public sera consulté pour donner son avis d’après les dires de l’organisateur.

hellfest_2011_affiche

Au niveau des scènes, on garde une formule qui fonctionne, les deux MAIN STAGE qui alternent le passage des groupes. Et ensuite une ROCK HARD TENT assez grande et une TERRORIZER TENT plus petite et souvent archi-bondée.

Le stand de merchandising officiel sera pris d’assaut par des centaines de personnes, et ce toute la première journée. Apparemment, il faudrait au moins une heure d’attente avant d’espérer atteindre le comptoir et passer commande.

La météo fut assez souvent humide au début, mais pas d’énormes averses. De toutes manières le sol ne garde pas l’eau, on pouvait facilement le constater le dernier jour avec une poussière omniprésente.

La foule est vraiment très nombreuse, dès les premières heures de chaque journée. Le moindre « petit » groupe de début de journée voit une affluence déjà conséquente venir le découvrir ou le soutenir. Ce qui est un point positif. Cependant on constate partout que les files d’attente sont plus longues qu’avant, qu’il y a vraiment du monde partout. Le fest deviendrait-il trop grand ?
On serait 30000 personnes par jour, avec les bénévoles inclus, les 3 jours du fest ont même été annoncés sold-out un mois avant l’événement.

Toujours est-il que cette édition se déroule sans problème notoire, très peu de changement de programme de dernière minute.

hellfest2011_ro1

hellfest2011_ro2

Hellfest2011-running-order

 

booklet_front

Voici ci-dessous le livret de présentation des groupes en format pdf :
booklet-bd

Jeudi 16 Juin 2011

Arrivée sur Clisson et installation au camping OK, courses faites, on est paré pour le premier apéro bien mérité, et on décolle pour le Métal Corner, c’est la journée du pré-fest avec quelques bons groupes, dans un espace assez petit et déjà beaucoup de monde présent.

On rate Ofo Am, que j’aurai bien aimé découvrir en live, mais vers 22H arrive le seul autre groupe que j’attendais de cette soirée : ZOE.

251684_10150212530168451_261117703450_7175016_5862678_n

Les calaisiens (qui me sont familiers), vont faire hurler les guitares à coup de riffs bien sentis, le batteur martèle sa batterie comme s’il voulait dynamiter l’assistance (c’est le batteur de Lofofora et Le Bal des Enragés, débauché de Zoé, mais de retour au moins pour ce concert ci).
Le public sera assez nombreux, et répond de fort belle manière, excellente ambiance, pour ce stoner-rock endiablé par les influences du Jack Daniels et Motorhead !
L’originalité n’est pas le maître mot, mais ce serait plutôt l’efficacité.
On ne peut les écouter et les voir sans taper du pied ou headbanguer dans son coin (sinon plus ..).

Une bonne entrée en matière que ce concert.

Le groupe offrira de nombreux CD au public, le tout dernier en date, qu’il faut absolument se procurer, ne serait-ce que pour son digipack magnifique !

On en restera là pour cette soirée musicale, la suite s’écrit autour d’une table de camping et boissons diverses.

Ambiance du jeudi : 

Vendredi 17 Juin 2011

La nuit a été très courte, le réveil est d’autant plus difficile.
La météo est maussade et tournera rapidement à de nombreuses petites pluies pendant cette journée. Rien de bien méchant, mais une ambiance presque constamment humide.

On arrive assez tôt sur le festival afin d’aller voir HANGMAN’S CHAIR (TERRORIZER TENT). Les parisiens nous assènent leur lourdeur en pleine face, et ce avant même 11H du matin, un exploit en soit. On rentre assez bien dans le trip, la petite tente est vraiment parfaite pour ce genre de groupe. Elle est d’ailleurs assez bien remplie (aux deux-tiers).
J’ai l’habitude de voir le groupe dans des conditions bien plus intimistes, mais cette scène leur sied à merveille.
Première bonne surprise de la journée, avec le premier groupe, cela commence donc très bien.

Changement de décor avec SVART CROWN (ROCK HARD TENT) et leur death/black que j’avais découvert en live au dernier CHAULNES METAL FEST, et j’avais été particulièrement surpris. Ici, même formule mais sur une grande scène, et avec une foule bien plus nombreuse.
Ils s’en sortent très bien une fois encore. Une rage et une brutalité sans faille, efficace, sans détour.

Encore un changement d’ambiance pour les très bons MY SLEEPING KARMA (TERRORIZER TENT), premier groupe que j’attendais impatiemment car jamais vu en live.
Sur les deux derniers longs morceaux, c’est vraiment prenant !
La foule est présente en masse, apprécie à sa juste valeur le groupe.
J’espère pouvoir revoir à nouveau le groupe lors d’un concert dans une petite salle parisienne prochainement (souhait).
En tous cas, bonne confirmation d’un groupe que j’apprécie beaucoup.

Un petit tour sur du bon vieux death metal avec MALEVOLENT CREATION (ROCK HARD TENT), qui n’y vont pas par 4 chemins non plus.
Ces légendes du death viennent réveiller le public tel un rouleau compresseur en pleine action.
Rien de spécial à dire, efficace et diaboliquement jouissif.

Mon corps réclamant une pause-sieste, ce sera donc une longue pause que je m’octrois, ratant quelque groupes que j’ai déjà vus, mais que j’aurai vraiment aimé voir car terribles sur scène, tels Krisiun et Church of Misery, ou encore les suisses de Kruger. Je n’aurai cependant pas pu apprécier le reste de la journée si je n’avais pas fait ce break (mal de tête, état nauséaux) .

Je reviens donc sur le premier groupe du jour que je vois sur la MAIN STAGE: THE CULT(MAIN STAGE 1).
C’est un groupe que je respecte beaucoup, ayant écouté quelques albums étant plus jeune, mais je ne suis pas un grand connaisseur du groupe.
La prestation est vraiment très bonne, un bon look rock, le chanteur disant même « nous ne sommes pas métal, mais je pense que l’on connait quelques truc sur le rock pour que vous passiez un bon moment ».
De l’avis de certains, ce concert fut magistral, personnellement j’ai trouvé ça bon et intéressant, la différence étant certainement ma méconnaissance exacte des morceaux du groupe, bloquant mon appréciation.

On va voir la petite tente pour apprécier une partie du show de KARMA TO BURN (TERRORIZER TENT) que j’ai vu de nombreuses fois un peu partout récemment.
Encore une excellente prestation live. La foule est là, la tente déborde de spectateurs. Dur dur de se faire une place ..
Vraiment un groupe incontournable en live, toujours efficace et terriblement motivant ! Rock’n’rolllll

On retourne sur la scène principale pour voir DOWN (MAIN STAGE 1). J’apprécie sans en être fan, mais c’est la première fois que j’ai l’occasion d’en faire des photos, je ne me prive donc pas.
Phil Anselmo est bien remonté (comme souvent), le guitariste (celui de Crowbar ..) en fait des tonnes et ravi ainsi son public.
Intéressant, meilleur que leur dernier passage il y a 2 ans.

Je me fais embarquer pour retourner à la petite tente pour voir les frustrés de l’année passée : THE YOUNG GODS (TERRORIZER TENT), qui avaient eu une coupure électrique qui les avait obligé à stopper net leur set.
Bref pas de problème cette année, donc on a droit à un bon Young Gods, comme toujours, je suis fan de ce groupe, que j’ai pu voir récemment encore.
Les premiers morceaux sont issus du dernier excellent album, donc l’ambiance est assez space. C’est vraiment un groupe incontournable, qui se surpasse à chaque date, à voir assurément.

Je reste donc les 4 premiers morceaux des YOUNG GODS, puis je m’en vais voir MESHUGGAH (MAIN STAGE 2).
Une nouvelle fois, le groupe nous démontre l’étendue de sa technique impressionnante. Le batteur est un dieu, les guitaristes sont des oufs (ils ont chacun 8 cordes), le bassiste suit tout cela, et le chanteur arpente la scène en chantant/hurlant parfaitement pour couronner le tout.
Très bonne prestation, mais quand on s’éloigne des premiers rangs, le son devient moins bon car le vent le fait tourner, très désagréable, mais personne n’y est pour rien.
Alors on continue d’en profiter, bien meilleur que leur dernier passage sur le festival où ils avaient joué en plein soleil en plein après midi.

Vient ensuite l’iguane, le bien nommé IGGY POP AND THE STOOGES (MAIN STAGE 1), que beaucoup de « métalleux » ont décrié leur de l’annonce de sa venue.
Oui Iggy Pop sait ce qu’est le rock’n’roll, il bouge partout arrivant sur scène torse nu, son corps est entièrement ridé, c’est qu’il n’est pas tout jeune le sieur.
Je ne vois que les premiers morceaux, je ne suis pas spécialement fan. Mais j’aimerais avoir son énergie à son age ! Même si vocalement … il pourrait effectivement s’améliorer un peu pour les live mais bon on lui pardonne, il vient, fait le show, transmet son énergie et tout le monde est content.
C’est un des dieux du rock !

Direction la tente pour voir CLUTCH (TERRORIZER TENT). J’ai eu l’occasion de les voir la semaine précédente avec System Of A Down à Paris (Bercy), devant 18 000 personnes. Cela change totalement d’ambiance, même si la tente est archi bondée ! Impossible d’y rentrer si on n’a pas pris place 10 min avant le show (minimum).
La setlist sera identique de ce que j’avais vu, mais l’ambiance est tout autre !
Tous les fans sont présents, et l’osmose entre le groupe et le public est beau à voir. Bien rock’n’roll ce stoner 🙂
Un show qui fera partie des meilleurs concerts du fest pour ceux qui ont eu la chance d’être dans la tente !

Un autre groupe que j’attendais énormément car jamais vu, ROB ZOMBIE (MAIN STAGE 1) débarque avec un beau décor.
Ginger Fish est à la batterie, et un autre musicien que j’adore est à la guitare, j’ai nommé JOHN 5.
Cependant le show ne décolle pas. C’est sympa, mais il n’y a aucune réelle cohérence.
La setlist nous propose un ou deux très bon morceaux, puis un morceau plus calme et anodin, ceci par triplette tout au long du concert, donc on s’y perd rapidement.
On aura droit à deux morceaux de WHITE ZOMBIE, et là, on se rend compte que c’est çà que l’on veut. Nostalgie ….. En tous cas, cela fait du bien d’entendre ces morceaux (ainsi que quelques morceaux du premier album de Rob, le seul qui sort du lot ..), et on pourrait presque commencer à espérer une reformation du WHITE ZOMBIE …!!?
J’ai été beaucoup surpris de voir Rob bouger comme ça. Je m’attendais un peu à un Al Jourgensen (Ministry), le gars faisant 2 pas durant le show, campé sur son micro .. or là c’est bien tout le contraire. Il arpente sa scène, les trucs surélevés à tout va, change de costume etc … bref il y a du show et cela fait bien plaisir à voir.
En tous cas, content d’avoir vu ce concert, mais finalement déçu par rapport à ce que je m’attendais, d’ailleurs c’est un peu l’avis général des festivaliers.

On termine cette première journée officielle avec MONSTER MAGNET (TERRORIZER TENT).
J’ai eu l’occasion de les voir il y a quelques années, et j’avais moyennement apprécié, car je n’accroche pas au mélange de bons morceaux rock/stoner avec d’autres beaucoup plus calmes/psyché. Ici, ce sera vraiment jouissif, car ce ne sera que du bon rock, interprété de fort belle manière !
Le chanteur est devenu un peu fat, mais ce n’est plus une surprise, et de toutes manières on ne lui en veut pas quand on voit la manière dont il chante ce « Space Lord Motherfucker » en fin de show qui donne la chair de poule à tous les fans présents, qui encore une fois font déborder la tente de plusieurs mètres.
Je crois que ce dernier morceau est LE moment du festival que je retiendrai !

Une première journée intéressante, avec une météo qui aura un peu arrosé tous les métalleux du festival, mais cela ne les empêchant pas de s’épanouir, tel un rhododendron au printemps après qu’il eut été arrosé par une averse orageuse..(vous voyez ? 😉 )

Ambiance du vendredi : 

Samedi 18 Juin 2011

Encore une courte nuit, mais on arrive à se réveiller tôt, ou presque, pour aller voir NASTY (TERRORIZER TENT), un des premiers groupes de la journée (bon j’aurai aimé pouvoir aller faire quelques photos de CRUCIFIED BARBARA mais tant pis ..).
Les belges vont réveiller le public avec leur Hardcore Beatdown assez violent. Le mosh pit est déjà en pleine action.
Des rythmiques de tueur, un son assez bon, le concert ravi tous les courageux venus supporter ou découvrir ce groupe !
A suivre !

Après un apéro salvateur, DEEZ NUTS (TERRORIZER TENT) nous propose un bon Hardcore Hip-Hop. Ces australiens sont ultra efficaces, on ne peut rien leur reprocher.
J’attendais de les voir, et ce fut vraiment bon et intéressant. Cependant je ne reste pas plus que la moitié du court set étant donné que je veux également aller voir le concert suivant

 

HAIL OF BULLETS (ROCK HARD TENT) qui propose de booster l’énergie du public via son death métal old school.
Le rendu live est vraiment bon, mais ce ne sont pas des petits nouveaux, d’autant que le groupe est mené par un membre d’ASPHYX. On ne leur apprendra rien, et c’est plutôt eux qui viennent nous montrer ce qu’est la guerre transposé en musique.

Tout le monde attend THE HAUNTED, mais on apprend une minute avant le début que c’est HEMORAGY (MAIN STAGE 2) qui vient jouer. Le chanteur de THE HAUNTED a raté son avion, le groupe jouera donc à une heure du matin au Metal Corner….
Hemoragy, bon .. je suis resté 2 minutes et j’ai couru me réfugier. Je n’ai vraiment pas du tout aimé, je n’en dirai donc pas plus, sauf qu’ils ont bien eu de la chance d’avoir l’opportunité de proposer leur musique au public sur cette scène à cette heure de la journée!

C’est maintenant l’heure de prendre une pause déjeuner un peu forcée car rien ne m’intéresse vraiment ….
La motivation reviendra progressivement en fin de journée .. bien que …
APOCALYPTICA  (MAIN STAGE 1) nous propose son « violoncelle-métal ». J’ai beaucoup aimé le groupe par le passé, vu quelques fois en live, et cela a toujours été très bon. Etrangement, cela ne passe plus du tout. Cela doit être un sentiment personnel mélé à une prestation très quelconque !

Je zappe donc pour aller voir le Black Metal de 1349 (ROCK HARD TENT) que je ne connaissais pas spécialement et qui m’a surpris car efficace et bien énergique.
La Rock Hard Tent est assez rempli, le groupe a son petit succès.

On continue avec BLACK LABEL SOCIETY (MAIN STAGE 1) et Zakk Wylde qui débarque avec une tenue de sioux (cf photos).
Une nouvelle fois ce jour, le groupe ne m’interpelle pas du tout, je pars assez rapidement, on me racontera que le sieur s’est autorisé un solo de 15 minutes, ce qui a particulièrement saoulé tout le monde.

J’arrive donc sur SEPTIC FLESH, que j’apprécie énormément, et les ayant vus récemment, je pensais faire l’impasse, et les voila devant : je suis aux anges.
Toujours le même set, mais encore une fois je me laisse prendre au jeu. Ils sont vraiment énormes !
C’est carré, pro, le public apprécie comme il se doit, nous voila donc devant un excellent concert comme toujours avec ce groupe.
On notera encore et toujours l’absence de vieux morceaux …

KREATOR (MAIN STAGE 2) est sur la scène principale, je pensais aller les voir rapidement, étant donné que j’ai vu le groupe une semaine auparavant au Sonisphere de Prague, et voila que je me laisse prendre au jeu devant ce groupe que j’adore tout particulièrement. Je les ai vus d’innombrables fois et c’est toujours aussi bon.
Une pèche d’enfer, des zicos au poil, un public à fond également.
Que des classiques et un final sur « Flag of Hate ».
C’est toujours la même chose avec ce groupe, mais on en reprend à chaque fois volontiers.

Je voulais voir le début de SCORPIONS mais ils mettent du temps à arriver sur scène, donc je cours pour voir ce que j’attendais impatiemment : BOLT THROWER (ROCK HARD TENT).
Je n’avais jamais vu le groupe (qui se fait assez rare), et c’est un rouleau compresseur. Leur death old school ravage tout en mode mid-tempo. Enorme tout simplement. Et culte.
Les anglais feront headbanguer tout le monde, ils auront achevé pas mal de cous, ça c’est sur !

Je vois ensuite les 3 derniers morceaux de SCORPIONS (MAIN STAGE 1), parfait. J’ai donc droit à Big City Night, Still Loving You et Rock You Like A Hurricane. Un beau triplé de classiques, mais de toutes manières, ce groupe est rempli de classiques. Amis nostalgiques, bonsoir !
Le chanteur assure, c’est tout ce qui m’a marqué, hormis tous les métalleux qui chantent/hurlent les chansons.
Le groupe fait sa tournée d’adieu, qui dure quelques années, après 40 ans de carrière, total respect !
Un classique du « Rock à Papa » que tout le monde est content de (re)voir sur scène …certainement pour la dernière fois !

Ensuite vient l’hommage à Patrick Roy (député-maire de Denain, décédé récemment des suites d’un cancer, mais siiiiiiii LE politique métalleux à chemise rouge, si cela ne vous dit rien, je ne peux plus rien faire pour vous ! !)
Un beau petit feu d’artifice sur fond d’AC/DC, morceau choisi par les internautes.
Cependant les autres morts de l’année (qui concerne le monde du métal) auront également leur hommage, Peter Steele (Type o Negative), Eric Ledroit (Responsable de la sécurité des scènes depuis le début du Hellfest), Dio …..
Un moment émouvant qui montre à tous que les métalleux sont plein de respect et d’amour pour leurs semblables.
Belle initiative.

Maintenant, les festivaliers ne savent pas où donner de la tête pour le dernier concert de la journée (tardif), car 4 groupes cultes vont jouer : CORONER, BAD BRAINS, TRIPTYKON (ex-Celtic Frost), THE HAUNTED.
N’étant pas un fan de CORONER et BAD BRAINS que je connais que trop peu, ayant déjà vu 2 fois TRIPTYKON (et je dois les revoir dans un autre fest prochainement), j’opte pour le choix THE HAUNTED, qui jouent au Metal Corner.
40 minutes de soundcheck… le concert ne commence qu’à 1H45. Oui c’est un peu tard, mais la tente sera bien pleine tout de même.

Le concert sera assez énorme. Une ambiance du tonnerre, un chanteur impressionnant ! J’aime beaucoup sa prestance, ses speechs entre certains morceaux. Pas de speech niais, mais des choses assez censées et intelligentes (dans mes souvenirs alcoolisés de 2H du matin après 14H de métal …. )
Quelques nouveaux morceaux (j’adore le dernier album, bien différent de ce qu’ils font habituellement .. ), et des anciens, un parfait cocktail détonnant pour un concert qui a un cachet d’exclusif ou presque.
Le chanteur aura un bon coup d’énervement quand il aura un énorme larsen en direct dans son oreillette (c’était déjà assez fort pour le public).
Le son est assez bon, mais globalement très fort tout de même… attention aux oreilles.

Ambiance du Samedi : 

« 1 de 2 »

Dimanche 19 Juin 2011

Dois-je encore dire ‘courte nuit’ ? Vous l’aurez compris, le réveil est une des étapes les plus difficiles dans la vie d’un festivalier.

Cependant, la motivation est là, car je veux être présent pour découvrir MORNE (TERRORIZER TENT) sur scène, qui joue à 10H30 !
Oui oui, un concert que l’on devrait voir café/croissant à la main.. mais bon on peut aussi commencer l’apéro un poil plus tôt !
J’ai beaucoup aimé leur dernier album dont je n’ai eu que quelques écoutes tout au plus, cependant ce mélange de crust/postcore (on me dit ça dans l’oreillette, perso je penserai plutôt à Sludge .. mais bon les styles .. c’est pas mon truc!) est ultra efficace. C’est bien lourd, les riffs s’enchainent et nous entrainent dans la continuité de la léthargie matinale. Finalement cela passe très bien le matin !
Excellent ! !

Je reste près de la tente pour y voir KEN MODE (TERRORIZER TENT), trio, qui motiveront assez bien le public qui rempli une bonne moitié de cette tente.
Bien en place, efficace, difficile pour moi d’en dire plus ou de tenter de décrire leur musique (je suis très mauvais à ce jeu).
En tous cas, j’ai beaucoup aimé … alors que cela m’avait moyennement marqué sur album.

J’entends le début de SUP (MAIN STAGE 1) de loin, et j’en vois la seconde moitié. Un public présent, bien qu’encore clairsemé.
Il faut dire que le groupe ne rameute pas les foules non plus, souvent taxé de métal pour élitistes.
En tous cas le son est très bon, et je suis surpris de voir que le rendu en plein jour est assez bon également. Le groupe joue dans des ambiances de lumières assez particulières habituellement, souvent en contre jour, alors que là, c’est plutôt un mode « plein jour ».
Bref les classiques sont là, ce groupe est magnifique, j’en suis un très grand fan, je ne pourrais pas en dire du mal, et de toutes manières, même objectivement, ça le faisait plutôt bien!

Enchainement avec RED FANG (TERRORIZER TENT) dont je vois la moitié du set (à peine quelques morceaux donc). La foule est présente en masse. C’est efficace, bien fait, mais j’avoue avoir été bien plus agréablement surpris par les nombreuses écoutes de l’album. L’avenir est entre leurs mains, ce groupe pourrait bien grossir à vue d’oeil, j’ai peu de doutes!
A revoir.

Après un bon début de journée, je fais un bon break jusqu’en milieu d’aprem pour voir KYLESA (TERRORIZER TENT).
J’ai pu les voir de nombreuses fois, ils sont constamment en concert, ils ont vraiment un rythme de fou, impressionnant.
Très bonne prestation. Mais ce ne sera pas magistral non plus … bref un très bon groupe en roue libre, mais bon quand même.
Et cela fait toujours plaisir à voir en live, motive bien .. même si je me pose toujours la question de l’utilité des deux batteurs sur scène !

Je zappe Anathema, qui me saoule avec une setlist toujours identique, et que je n’apprécie pas du tout (désolé ..). C’est bien fait, mais je n’accroche pas à ces morceaux. Et même de très loin, je suis content de ne pas assister au concert car c’est exactement ce genre de setlist que je ne voulais pas voir.
J’attends qu’ils fassent certains albums en entier pour aller les revoir un jour en live …

Je vois rapidement le début de MORGOTH (ROCK HARD TENT), assez bon, pas beaucoup de monde. Malgré le fait que j’ai quelques cd, je connais trop peu le groupe.
Tout comme pour MR BIG (MAIN STAGE 1) que j’ai connu étant jeune, mais dont je n’ai pas une connaissance approfondie des morceaux. Et pourtant, de l’avis de nombreux festivaliers, ce show était énorme, voir même l’un des meilleurs et des plus en place du fest !
Les surprises viennent parfois des bons vieux groupes de rock.

Je me réfugie sur GOATSNAKE (TERRORIZER TENT) que je n’avais pas spécialement apprécié lors du Roadburn’10. Ici, ça le fait carrément!
Très bon, bien groove. Avec quelques bières dans le ventre (ou autres choses), c’est idéal pour décoller et se laisser emporter.
J’ai vraiment bien accroché !

De loin, on peut apprécier les légendes que sont DORO et JUDAS PRIEST qui jouent sur les MAIN STAGE. Pas spécialement envie de les voir …

Par contre il ne fallait pas rater ELECTRIC WIZARD (TERRORIZER TENT), très bon concert, avec énormément de monde encore une fois dans cette petite tente.
Sur fond de film bien kitch avec séances occultes, femmes dénudées & co… le groupe balance ses riffs de tueur retournant les entrailles du public.
Ce stoner doom simple mais diaboliquement jouissif nous transporte dans un autre monde, d’autant plus que le visuel colle parfaitement à la musique …

Je vais ensuite voir DARK TRANQUILLITY (ROCK HARD TENT) (je zappe Ozzy Osbourne, vu et apprécié il y a quelques mois ..).
Encore une fois, un excellent concert du groupe. Ils sont vraiment très bon, toujours remplis d’énergie, le chanteur arpente la scène comme un fou, et c’est bien en place.
Que des classiques, une foule qui rend bien l’énergie déployée par le groupe, on se retrouve donc là encore une fois avec un excellent concert, même si ce n’est pas une surprise concernant ce groupe.

On termine cette journée et le festival par KYUSS LIVES ! (TERRORIZER TENT)
Je les attendais impatiemment après l’excellent concert du Hellfest l’année passée (malgré un piètre Roadburn encore quelques mois auparavant).
La tente est archi bondée une fois de plus, l’air est difficilement respirable, la poussière étant partout !
Très bon concert, que des classiques (forcément), un chanteur en place, qui est plus motivé que d’habitude, le gratteux qui sort ses riffs jouissifs, un son massif, un public aux anges…
Un très bon concert, même s’il manquait encore une pointe de magie pour rendre cela exceptionnel.
En tous cas, bonne fin de fest sur fond de poussière! (cela va bien avec le desert rock du groupe donc :))

Ambiance du Dimanche :

« 1 de 2 »

Conclusion

Une météo quasi parfaite pour ce festival. J’ai aimé l’humidité des premiers jours, collant un peu la poussière au sol, car le 3eme jour était plein de poussières partout, le sol étant archi sec (malgré la pluie des jours précédents, c’est dire l’état du sol actuellement ..)

Encore un fest parfait. Beaucoup de bons ou d’excellents groupes.
Comme je le pensais, j’ai pensé plus de temps dans la tente Terrorizer qu’ailleurs !

Pas ou peu de vraie surprise mais en tous cas 3 jours et demi de paradis.
Oui les gens sont tous fous, on est tous des méchants à manger des bébés au petit déjeuner, mais on aime ça, tant que c’est gras, que ça fait headbanguer et bouger, on en veut et reveut encore !

Merci pour votre lecture =:-)))

 

pub-web-hellfest-2011