DesertFest @ Anvers (Belgique), du 10 au 12 Octobre 2014

L’institution DesertFest commence à faire des petits et c’est pour le plus grand plaisir des fans de rock que l’on peut assister à un festival en plein mois d’Octobre. Enfin un festival dans une période pas vraiment chargée.

Le complexe est en périphérie de la ville. 3 salles.
La Vulture Stage est une petite salle et me rappelle l’ambiance des Combustibles. On y met un tout petit peu de monde, très peu de gens voient quelque chose mais c’est une bonne ambiance et on est là pour ça. Quasiment toujours bondée.
La Canyon Stage est de taille moyenne. Plutôt du genre Glazart. On voit un petit peu mieux, mais ce n’est pas génial, il faut apprendre à bien se placer. Mais bonne salle tout de même avec des projections psychédéliques sur les murs.
La Desert Stage est le top d’une salle de concert. Un peu comme le 013 de Tilburg mais en deux fois moins grand. Top. Son nickel, tout le monde voit, c’est LA salle. LA salle que j’adorerais voir sur Paris pour nos concerts préférés.

Le merchandising est à l’intérieur du complexe, plutôt agréable pour les protagonistes (à l’inverse du DesertFest de Berlin où c’est un peu la catastrophe dès qu’il pleut).
Les prix sont relativement chers pour ce genre de festival. Dommage, les bons plans se font rares ..

Un petit jardin extérieur regroupe de bons stands de bouffe et c’est assez top, il faut le dire.

Le festival étant sold-out, il y a du monde partout, tout le temps. Pour les concerts, cela peut vite devenir un peu chiant. Obligé de zapper des groupes car trop de monde etc …
Et le running-order avait la mauvaise idée de chevaucher le passage des groupes. Parfois de 10 minutes uniquement mais quand on doit couper la fin ou le début d’un concert pour voir un autre truc, c’est dommage….
Pour le reste tout va bien.

En somme un festival parfait pour une première édition.
Voila maintenant un rapide résumé de ce que l’on a pu voir.

Vendredi 10 Octobre

Desertfest_Belgium_2014_RunningOrder_Friday

Valley Of The Sun (Vulture Stage)

Ca semble bien bien bon. C’est groovy, stoner comme il faut. Excellent en live. Mais on ne voit vraiment rien. Dommage. Je zappe donc la fin pour pouvoir voir le set suivant.

Toner Low (Canyon Stage)

Très très bon. Toujours au top, mais cela m’a moins impressionné qu’au Glazart il y a quelques mois mais cela doit être dû aux conditions un peu chiantes ici (trop de monde .. )
Du coup encore une fois je dois zapper la fin pour voir le début du set suivant (quand je disais que le chevauchement était un peu chiant).

Truckfighters (Desert Stage)

Excellente prestation. Plein de groove, plein de folie. Les tubes sont passés en revue, les nouveaux morceaux passent une nouvelle fois très bien en live. Ils monopolisent l’attention des spectateurs et tout le monde reste scotché. Rock’n’roll à souhait avec quelques passages plus calmes qui sont de mieux en mieux effectués. Le groupe élève son niveau. Ils sont vraiment devenus une référence.
Ca change du passage au Klub il y a quelques années 🙂

Kadavar (Desert Stage)

je confirme en quelques courtes minutes que ce groupe ne m’intéresse toujours pas. Je ne comprends pas mais c’est comme ça..

Lecherous Gaze (Vulture Stage)

Toujours aussi fou et déjanté. Ca envoie, il n’y a plus autant de monde que ça. C’est plutôt cool et sympa pour finir cette belle première journée.

Samedi 11 Octobre

Desertfest_Belgium_2014_RunningOrder_Satuday

Cowboys & Aliens (Desert Stage)

Un bon stoner/rock bien senti. Le chanteur est à fond, il assure. Sa voix me fait parfois penser à John Garcia, quelques teintes … Et ça le fait vraiment. Une bonne surprise live. Bonne prestation bien énergique.

Satan’s Satyrs (Desert Stage)

Bien classe et cool. Mais j’en ai eu un peu marre au bout de quelques morceaux et c’est étrange car j’apprécie assez bien ce qu’ils font. Certainement la soif qui appelait à être épanchée.

Herder (Canyon Stage)

Set bien violent et efficace. Excellent comme d’habitude. Beaucoup de monde, toujours, et de l’ambiance. Un bon concert.

Pallbearer (Desert Stage)

Mieux qu’au Glazart trois jours avant, largement. Rien à voir à vrai dire. Ici, c’était plutôt intéressant, bien réalisé, la voix était moins bancale. Les conditions leur étaient plus favorables ici je pense.

Your Highness (Vulture Stage)

C’était un très bon concert mais j’avoue qu’au moment d’écrire ces lignes, je n’ai plus masse de souvenirs … mais c’était cool 🙂

Yob (Desert Stage)

Dois-je dire que c’était une nouvelle fois magique ? Enorme tout simplement. Encore.
Quel son, quel musique, quels morceaux, quelle présence. Quel kiff. Merde. J’en ai encore les frissons. Et pourtant j’avais déjà eu la claque trois jours avant.

Karma to Burn (Canyon Stage)

C’est sur qu’avec ces changements de line-up, ils ont perdu une certaine « magie ». Mais les nouveaux zicos ne vont pas se laisser faire et assurent vraiment leur rôle. Le bassiste « dreadeux » martèle sa basse et envoie du son bien lourd et le batteur semble être le fils de l’ancien. Il ne doit pas beaucoup aimer sa batterie vu comment il tape dessus. A moins qu’il ne touche une prime à chaque peau explosée ? En tous cas le groupe envoie une nouvelle fois ses tubes les uns après les autres. Je suis beaucoup moins fan des nouveaux morceaux, même en live …

Electric Wizard (Desert Stage)

Après un concert au Hellfest tout bonnement catastrophique (j’aime beaucoup le groupe et je suis parti au bout de 15 minutes), je ne savais pas à quoi m’attendre ce soir. Le début fut un peu … chaotique. La vidéo ayant du mal à se lancer, les grattes n’étant pas vraiment accordées etc … mais le son était magistral. Du coup on attend un peu et tout d’un coup, par magie, ça s’enclenche et ça devient jouissif. Et c’est donc un pur moment de bonheur pendant plus d’une heure, sur un film de série Z comme d’habitude (ambiance Paris années 80, filles nues, sang etc etc.. )
Un des meilleurs concerts d’EW que j’ai pu voir.

Dimanche 12 Octobre

Desertfest_Belgium_2014_RunningOrder_Sunday

Old Man Lizard (Desert Stage)

Le groupe a pu profiter de l’annulation de Slabdragger. Un bon concert sans grande surprise. Bien exécuté, un bon début de journée.

1000 Mods (Vulture Stage)

Pas convaincu, vu les conditions qui étaient un peu chiantes aussi… à revoir plus tard.

Conan (Desert Stage)

Dans le Top 3 du WE direct. Enormissime concert. Quel son…. Une énergie, un côté massif ultra impressionnant comme toujours. Sur cette scène, c’était tout simplement parfait.

Sardonis (Canyon Stage)

Sympa, un bon moment, j’ai préféré que la fois dernière à Berlin il y a quelques mois …

Colour Haze (Desert Stage)

Les ayant vu quelques fois, je n’en attendais rien. La salle est bondée.
Excellent concert, un voyage d’une heure une fois de plus. Planant, efficace, psyché. Les amateurs de sensations enfumées ont du apprécier davantage.

Jex Thoth (Canyon Stage)

Etant arrivé en retard je suis mal placé et ce n’est pas l’idéal pour apprécier ce concert qui semblait tenir toutes ses promesses.
A revoir dans de meilleures conditions.

Brant Bjork (Desert Stage)

Quand on se la joue, il faut savoir jouer aussi. Certes il tente d’envoyer ses morceaux, mais le seul réflexe que l’on a au bout de deux morceaux et d’aller profiter d’une bière à l’air frais. Rien à retenir de ce concert. Ou plutôt si, on ne m’y reprendra pas (car oui j’avais déjà dormi pendant un de ses concerts au Roadburn … )

Monkey 3 (Canyon Stage)

Toujours aussi percutant et efficace. Dommage que ce ne soit pas dans la grande salle, cela aurait été parfait. Ici c’est cool, une bonne ambiance, et voila … il faut se placer pour le prochain concert. Monkey 3, on les connait par coeur, c’est toujours aussi bon, mais on sait qu’on les reverra sans problème …

Fu Manchu (Desert Stage)

Le point d’orgue de cette messe dominicale. Si je puis dire. Si les messes étaient ainsi, pour sur que je serai un fidèle acharné. Car quel show il y a eu là …. impressionnant de bout en bout.
Hormis un ingénieur du son qui a bien merdé sa partie (il a eu des problèmes avec les potards je pense. Une fois c’était fort, ensuite pas trop, ensuite il monte la guitare à fond, puis l’autre, puis tout, puis baisse tout, très relou tout ça), cela a été un grand moment.
Sur cette scène, voir ce groupe, avec un bon son, avec une fuzz réglée au max, et une énergie débordante, cela a tout simplement clôturé ce festival de la plus belle manière qui soit.
Un groupe que j’ai vu maintes fois en live et qui ne déçoit JAMAIS.

Excellent Week-end, plein de bons groupes, plein de groupes ratés malheureusement mais c’est l’essence même d’un festival … ce n’est pas un marathon, il faut laisser de l’espace pour se la couler douce, pour laisser la bière couler doucement aussi.