Altamont Never Say Die ! @ La Loco (Paris), le 17 Novembre 2008

 

 

Pas mal de monde pour cette édition, mais les 5 premiers groupes joueront au sous-sol, seuls les deux derniers groupes bénéficient de la grande scène. Certainement une question d’horaire et de voisinage avec ce « Moulin Rouge ».
Beaucoup de monde, et surtout beaucoup de jeunes, le DeathCore attire. J’ai rarement vu autant de filles (20ans de moyenne d’age) dans un concert de ce type, c’est assez surprenant ! Je ne savais pas que ces groupes étaient aussi « populaires ».
Un style qui est donc très à la mode, que je pensais aimer en partie, mais il n’en sera pas ainsi en live !

Arrivé à 19H, je vois quelques morceaux de CARNIFEX que je trouve assez intéressant, un peu linéaire mais très efficace. Le sous-sol est déjà ultra bondé, les pogos sont de rigueur, la chaleur étouffante, et ce n’est que le premier des sept groupes de la soirée, impressionnant.
Le public est bien motivé, répondant au quart de tour quand il doit le faire .. etc ..

Je verrai ensuite un ou deux morceaux de WHITECHAPEL, pas convaincu du tout, saoulé très rapidement, et je ferai l’impasse sur PROTEST THE HERO, ne verrai que la toute fin de ARCHITECTS qui ne m’appelle pas plus que ca (alors que j’avais un peu écouté l’album).

Concernant les québécois de DESPISED ICON, ils auront quelques problèmes techniques au début, mais ceux-ci réglés, la machine de guerre reprend la route et détruit tout. Ils assurent bien, mais je ne suis pas du tout conquis, alors que je l’avais été au Summer Breeze il y a 3 mois.
Le public est par contre totalement acquis, et le spectacle est plus que jamais dans la fosse plutôt que sur scène, même si les deux chanteurs donneront beaucoup de leur énergie !
Le circle pit est de rigueur, les pogos « kung-fu » également, il ne faisait pas bon de traîner de ce côté là (sans le vouloir j’entends) !!

22 heures passées, passons à la grande scène, où l’air est plus respirable, on est moins entassés.
UNEARTH fait un bon show, avec des lumières assez impressionnantes, mais ce doit être la comparaison avec le sous-sol qui donne cette sensation !!!
La part belle au dernier album, mais également pas mal d’anciens titres.
Mais encore une fois pour moi, je suis relativement déçu car aimant l’avant dernier album du groupe (et uniquement cet album là, vu que je n’apprécie pas le dernier à sa pleine (et juste ?) mesure), je dois donc me résigner : je n’aime pas cette scène musicale.

Je fais également l’impasse sur PARKWAY DRIVE, car il devait etre 23H15 quand ils sont montés sur scène (environ, vu que j’étais déjà parti, avant la fin d’Uneath d’ailleurs, pour le dernier morceau).

Au final , je pensais être surpris par quelques groupes, aimer certaines choses, mais je me rend compte que cette musique ne me parle absolument pas.
C’est net, efficace, mais se révèle impossible de garder mon attention plus de 2 minutes !
Dommage, j’aurai tout de même appris quelque chose ce soir !