Батюшка (Batushka) + Malevolent Creation + Konkhra @ La Machine du Moulin Rouge (Paris), le 2 Mars 2020

Voila une date qui semblait assez intéressante par la diversité des groupes proposés.
Le public mettra son temps à arriver, pour au final remplir très convenablement la salle.

Konkhra

Le groupe sortait son meilleur album en 1997 « Weed Out the Weak » et à l’époque c’était énorme, j’en gardais de supers souvenirs.
Cependant, pour l’avoir réécouté récemment, je trouve qu’il a assez mal passé les portes du temps. Je le trouve assez fade maintenant. Pire, le groupe a sorti un dernier album dans le death, qui est assez médiocre, sans intérêt.
J’avais donc quelques à priori sur cette date, alors que j’étais bien motivé au départ, basé sur les souvenirs.
Bon, les musiciens ne ressemblent plus à grand chose, mais on s’en fout car ça joue quand même. Non ce qui est gênant sur ce concert étant le son plutôt médiocre, en fait le mix des instruments surtout. Tout est porté par la batterie et un peu la voix, mais les guitares sont noyées dans la masse. Du coup ça ne laisse pas de souvenir marquant pour ce concert, là où le groupe était plutôt attendu du fait de sa rareté dans la capitale.

Malevolent Creation

Personnellement, la raison de ma venue ce soir.
Le son sera un peu meilleur, mais loin d’être bon malheureusement.
Par contre le guitariste fait un peu pitié à voir. En gros, à part le chanteur qui est à fond, le batteur est invisible, et sinon on a l’impression de voir des papys sur scène. C’est un raccourci vite fait, mais ça donne un peu cette impression même si musicalement à part quelques rares pains de-çi de-là, ça envoie du lourd.
J’aime beaucoup le groupe, et ça prend son sens en live, une fois de plus.

Батюшка (Batushka)

Soyons clair, je ne connais pas le groupe 3 jours avant le concert. A part de nom, à part de réputation : le fait que pour suivre les aventures et discographie du groupe, faut avoir tout compris à Santa Barbara.
Du coup, j’ai écouté quelques fois l’album, et j’ai plutôt bien aimé.
L’installation du groupe est intéressante, la mise en scène travaillée. Un cercueil est au centre de la scène, comme pour une cérémonie funéraire.
Après une longue introduction, quand le concert commence, les 7 (religieux) musiciens débarquent en soutane, cloches à la main, encens. Ils posent l’ambiance direct.
En fait, j’ai adoré l’attitude des musiciens, l’ambiance, du début à la fin. Là où j’avais peur de ce cercueil en me demandant si quelqu’un allait en sortir etc.. en fait ce n’était qu’un décor et j’ai été content de voir qu’ils n’avaient pas cédé à la facilité du mauvais goût stéréotypé.
Les musiciens sont stoïques du début à la fin du concert (une heure tout de même). Ils ne bougent pas d’un iota ou presque. Comme des religieux. Je ne connais rien du groupe, et je me demanderais presque si ce ne sont pas des (ex-)religieux faisant du métal. En tous cas ça fait son effet, c’est une terrible ambiance, mise en scène. Parfait. Rien à dire sur ce point.
Musicalement, ils ont passé tout l’album que je connais en revue. Le fait de le connaître un peu m’a permis de bien apprécier le concert.
En fait le concert a été excellent de bout en bout. La sorte de « black orthodoxe » prend tout son sens.
Superbe surprise du groupe que je pensais voir quelques minutes et partir ensuite et j’ai finalement été happé par la musique et l’ambiance qui se dégageait de ce concert, même si je n’étais pas au coeur de la foule (un peu en retrait).
Le musicien principal qui distribue de simples bâtons d’encens à la fin du concert, calmement, posément. Suivant les demandes du public. Non vraiment, j’ai aimé l’attitude et l’ambiance qui ressortait de tout cela.
Moi qui avait complètement raté ce groupe jusque là, pensant à un tout autre style musical, ne connaissant rien etc …