Truckfighters + Swan Valley Heights @ Petit Bain (Paris), le 16 Octobre 2019

Swan Valley Heights


J’avais bien aimé sur album, même si très psyché quand même. Et en live, c’est un peu la même chose. Trop psyché par rapport à l’attente du public.
Du coup c’est dans les passages un peu plus énervés que ça rend mieux, captive mieux la foule. Dans les passages calmes, ça papote dans tous les sens, donc impossible de rentrer dans la musique comme il se doit.
Bon groupe mais pas la bonne affiche pour eux.

C’est qu’il y a du monde ce soir. Oui c’est plein, tout simplement. Du coup il fait très chaud, les bars sont pris d’assaut.

Truckfighters

Alors oui il y a énormément de monde. Et dans cette salle, ça veut dire souffrir un peu.
Le groupe arrive et balance donc son Gravity X de la fin jusqu’au début, histoire d’avoir les hits à la fin du set. Logique dans un sens, un peu comme ce qu’à fait Metallica avec le Black Album il y a quelques années.
Mais un peu adapté quand même, car ça envoie direct. Zappé les quelques minutes psychés. On passe direct au gros son. Le groupe a fait une pause de quelques années et revient au top, comme toujours. Avec un nouveau batteur. Comme souvent.
Les morceaux s’enchaînent et c’est donc de mieux en mieux, la fosse se réveille et le pogo est de mise. Gentil bien sur, le guitariste descend même se frotter à la foule.
Comme décrire ensuite ce sauna ? Exténuant, éreintant, mais kiffant.
Le concert passe bien trop vite, j’arrive à attraper un médiator (avec mes centaines/milliers de concerts, j’ai rarement attrapé quelque chose, c’est fou).
Bien entendu, le concert était top. Ca jouait grave, les morceaux étaient bons, mais on le savait avant de venir. La foule motivée, la salle surchauffée.

Pour la 12eme fois que je les vois, ils arrivent encore à m’impressionner par leur talent, motivation, énergie, folie.