Thou @ Gibus (Paris), le 1 Août 2019

Première partie ratée volontairement, une rapide écoute m’avait fait comprendre que cela n’était clairement pas pour moi.
La salle est bondée, certains rideaux s’ouvriront pour laisser les gens s’installer un peu ailleurs et laisser un peu de place à droite ou à gauche, mais étonnant de voir autant de monde à ce concert.
Leur précédent passage parisien il y a 8 ans à la Miroiterie voyait du monde, mais pas autant que là. Bon, entre temps il y a eu une merveilleuse date au Hellfest aussi, il est vrai.
Donc tant mieux … bien sur.
Mais la chaleur est là, le monde s’agglutine. Les musiciens arrivent et mettent d’emblée tout le monde d’accord.
Je ne tiens que deux morceaux en mode sardine, puis je m’écarte un peu … et oui le gros poteau au milieu de la salle est bien chiant pour la visibilité.
Mais du bar, on peut bien voir et entendre et c’est assez idéal (et une bière à la main, donc encore mieux)
Le groupe fait un set assez classique, bien que court (moins d’une heure), mais on a le temps de kiffer et de bien plonger dans leur univers.
Ce qui est étonnant par contre est le look des musiciens. Je n’ai pas suivi les changements de line-up etc, mais il y en a quand même 2 ou 3 qu’on dirait sorti de leur université pour faire le concert. Comme si c’était un concert entre potes. Je ne sais pas comment dire, mais ce n’est clairement pas à ce qu’on attend avec ce groupe. Ils assurent, et c’est bien là le principal mais ça dénote un peu. Autant le chanteur est parfait dans son rôle, autant les autres sont sortis d’on ne sait où.
Et malheureusement ça casse un peu le côté sludge du groupe …
Surprenant, mais toujours efficace.