Laibach @ Trabendo (Paris), le 25 Mars 2019

Pas de première partie, on rentre direct dans le vif du sujet.
Il y a du monde mais on peut circuler encore, c’est loin d’être plein et tant mieux. Conditions quasi idéales.
Le groupe fait donc deux sets.
Le premier est tout simplement constitué du dernier album The Sound of Music, dans l’ordre et en entier, tout simplement.
Vu que j’ai pu bien écouter cet album et l’apprécier comme il faut, c’est parfait pour moi.
Ambiance très posée, calme. La différence avec l’album étant que là, c’est une chanteuse et elle assure, on dirait presque qu’elle prend la position de chanteur principal, même si le chanteur est toujours là à mettre sa patte reconnaissable entre 1000.
Parfaite prestation, agrémentée de projections intéressantes, parfois amusantes.
Cet album est l’adaptation de la Mélodie du Bonheur, ceci explique cela.
15 minutes d’entracte et on est reparti pour une heure de vieux morceaux.
De très vieux morceaux apparemment, mi 80’s.
Et ça passe très bien en live. Moment intéressant.
Puis le groupe part, revient pour quelques autres morceaux, dont l’adaption de « Sympathy for the Devil », puis un bonus avec leur version de la Marseillaise. Et un morceau de la BO de Iron Sky.
Le public est toujours très calme, attentif et respectueux. On dirait qu’il y a plus d’ambiance à la Philharmonie voisine ce soir.
Bon concert en deux parties donc. Bonne soirée. Dommage que le groupe semble se refuser aux premières parties.