The Picturebooks + Neptune Grass @ Supersonic (Paris), le 8 Novembre 2017

Je n’avais pas encore mis les pieds au Supersonic et il est vrai que l’endroit est plutôt agréable bien que la disposition de la salle soit particulière : il y a deux gros poteaux proches de la scène qui gâchent la visibilité, du coup dès qu’il y a quelques personnes, on peut penser que c’est assez bien rempli alors qu’en fait pas forcément.
Il y a également un balcon que je n’ai pas visité, mais qui surplombe la scène, on peut donc y voir le concert … ça semble plutôt agréable.
Au niveau public par contre c’est assez spécial. Surtout notable lors de la tête d’affiche. Beaucoup de jeunes, étudiants etc … des gens beaux, gominés, cheveux courts, bien rasés etc … bref assez loin de l’underground rock. Pas un seul mec aux cheveux longs… sauf sur scène bien sur 🙂

Nepture Grass

On en voit un bon quart d’heure. Ca joue pas trop mal, dans un duo au style folk rock quelque chose comme ça. Au niveau chant, ce n’est pas génial, et c’est surtout que la musicalité du morceau perd en intérêt dès que le chanteur (également guitariste) donne de la voix. Plutôt sympathique, quelques bons plans mais il y a encore du boulot pour espérer autre chose que des bars avec des potes dans le public.

The PictureBooks

Alors là, on est dans un groupe que j’attendais de voir live depuis pas mal de temps maintenant. On ne pouvait rater ce concert. Et scéniquement ils savent y faire aussi. Le batteur est à fond, sur sa « batterie » si on peut appeler ça ainsi car il n’y a que des tomes et une caisse claire. Oui, il n’y a aucune cymbale. Par contre il a quelques outils pour s’amuser avec (dont je ne connais pas les noms .. )
Le chanteur guitariste assure, les riffs fusent (si on peut dire) et le groove est là. Plus on s’approche de la fin, plus les morceaux sont énergiques. Pour un beau final assez endiablé, avec un public qui répond parfaitement et met quand même l’ambiance.
Le merch est assez cher (20€ pour un tshirt ou CD, 25 pour un vinyl), mais le concert était gratuit. Les gars disent même qu’ils tournent avec le père d’un des deux, avec leur tour bus à trois pour réduire au max les coûts .. top.