Ministry @ Yotaspace (Moscou, Russie), le 2 Août 2016

Je pensais naïvement que Devildriver était la première partie du concert n’ayant pas vu les petites étoiles du flyer. Quand j’arrive dans la salle, j’entends les 10 dernières secondes du groupe de la première partie, et pas de merchandising de Devildriver. Tout va bien, vu qu’en plus je m’étais un peu planté au niveau des horaires (oui 20H sur le ticket ça doit être le début réel du concert, ça change de mes habitudes parisiennes).
Donc par une météo désastreuse, je finis par arriver à trouver la salle (pas compliqué). Belle salle par ailleurs. Très haute sous plafond, une bonne dizaine de mètres au bas mot.
Je la pensais un peu plus grande, même si elle est déjà de belle taille. Une belle fosse, où on peut voir d’un peu partout, et un gigantesque bar au fond de la salle. Magnifique.
Ensuite il y a des gradins, où on peut être tranquillement assis etc … mais il faut payer ces places VIP, qui sont environ au double du prix d’entrée du billet … qui est déjà au prix équivalent parisien (le ticket de base étant à 30€ ce soir environ (2000 roubles)). D’ailleurs de ces places VIP, les gens sont ultra calmes. Pas un brin de folie n’en sortira pendant le concert. Étrange.

Donc voila, la scène se met tranquillement en place, il y a pas mal de monde, quasiment plein. Le merchandising est à un prix incroyablement élevé (les cd/dvd entre 2500 et 3500 roubles, ouais .. faites la conversion, vous avez eu un indice il y a peu 🙂 )

Alors, mon rapport à Ministry est particulier. J’adore sur album, bien évidemment surtout les anciens, mais il y a quand même quelques bons morceaux sur les opus les plus récents. Mais à vrai dire c’est surtout en live que le bât blesse. Vu un bon nombre de fois, je n’ai jamais réellement été convaincu par rapport à mes attentes .. Les passages en 2008 ne m’avaient pas spécialement convaincus. Faute à un Al quasiment inexistant et statique. En 2012 c’était le top du pathétique lorsqu’il a fait son coma éthylique au milieu du show du Bataclan. Transporté aux urgences et concert annulé. Avant cela, je ne me rappelle plus vraiment ce que j’ai vu, éventuellement à l’Elysée Montmartre il y a une bonne dizaine d’années ? (il faut que je fouille dans mes tickets de concert .. et que je mette mon site à jour avec cela, un des buts de ce site par ailleurs).
Donc oui, je n’espérais pas grand chose du concert de ce soir, mais étant donné que c’est ma première occasion de faire un concert à Moscou, je me suis résigné à aller jeter un coup d’œil à tout ça.

Et là, grosse claque.
Oui.
Je n’aurai jamais espéré un retour à ce niveau là.
Un concert qui démarre en trombe, avec pas mal de morceaux récents interprétés rapidement en mode metal-indus-punk.
Un bon son, assez fort cependant. Un Al qui arpente la scène dans tous les sens, qui interagit avec le public, bref qui fait le show comme il le faut et comme il se doit.
C’est le jour et la nuit avec toutes les prestations que j’ai pu voir de Ministry avant. A croire que ce n’est pas le même. Il n’est jamais statique sur son pied de micro alors qu’avant il restait dessus tout le concert durant.
Bien entendu les vidéos de fond de scène sont de la partie. Beaucoup de séquences courtes, politisées, et bien entendu, Donald Fucking Trump s’en prend plein la gueule (Punch in the Face notamment).
Et après 45 minutes de morceaux relativement récents, on arrive sur le best-of avec les classiques. Grosse ambiance dans la fosse, superbe interprétation des morceaux, en somme un vrai kiff pour tout fan du Ministry.
Puis les rappels à la fin qui prendront quasiment une demi-heure de temps de jeu, faute à un So What très long notamment.
Puis quand on croit le concert terminé et bien exécuté, les musiciens réinvestissent la scène pour interpréter un morceau du nouveau projet d’Al Jourgensen : Surgical Meth Machine. Un joli cadeau au public.

Bref, cette fois-ci, je dois bien avouer qu’il n’y a pas eu foutage de gueule, bien au contraire. Juste magnifique! Le concert que j’attendais de voir de Ministry. En espérant qu’ils continuent la tournée ainsi.

Photos et 4 vidéos « extraits » du concerts faites au compact, désolé pour la médiocre qualité.

Setlist :

  1. Hail to His Majesty (Peasants)
  2. Punch in the Face
  3. PermaWar
  4. Rio Grande Blood
  5. Señor Peligro
  6. LiesLiesLies
  7. Waiting
  8. N.W.O.
  9. Just One Fix
  10. The Missing
  11. Deity
  12. Thieves
  13. Stigmata

    Rappel:

  14. Psalm 69
  15. So What
  16. Khyber Pass

    Rappel 2:

  17. Surgical Meth Machine: Gates of Steel (DEVO cover)