Hellfest 2014 @ Clisson, du 20 au 22 Juin 2014

Le festival n’est plus à présenter. Neuvième édition, la météo s’annonçait chaude et belle et c’est effectivement bien chaud et bien trop beau qu’il a fait pendant ces trois jours de festival (et plus si affinités).

J’avais pour habitude de faire de gros reports, mais cette année je me contenterai d’un plus bref. Enfin, c’est mon challenge de départ. Etre le plus rapide et concis possible… ce n’est pas gagné d’avance.

Je n’avais pas de pass VIP, pas d’accréditation photo cette année, donc c’est en tant que spectateur lambda que je fais ce Hellfest’2014, ce qui me laisserai un peu plus de temps pour me poser, profiter etc ..

Un petit topo sur les conditions en général

– Trop de monde, beaucoup trop. 51 000 personnes par jour, c’est hallucinant. Dès le début de journée il y a du monde. On a perdu en confort, c’est sur. On ne peut plus se dire qu’on verra les gros groupes si on ne vient pas à l’heure voire en avance.
– Nourriture très correcte. Les stands sont sympas, et le grand espace restauration bien cool. On se croirait chez les teutons.
– Camping, bon courage à ceux qui ont fait le camping du fest. Avec cette chaleur, ces points d’eau et ces douches trop rares .. ça ne devait pas être génial. Et puis à 9H du matin, il fait 45° sous les tentes. Merci le côté agréable des gueules de bois.
– Points d’eau : gros problème cette année. S’il avait fait grisâtre, il y en aurait eu suffisamment, mais avec cette météo, il manquait largement de points d’eau, d’ombre etc etc … l’organisation l’a reconnu, ils se sont fait avoir par cette météo qui n’a jamais eu lieu à ce point lors d’un Hellfest (je me rappelle d’un Fury Fest bien chaud cependant .. )
– Extreme Market : Pourquoi l’avoir foutu à l’extérieur ? Du coup il fallait repasser par la sécurité, fouille pour revenir sur le fest, pas pratique du tout.
– Déco : Dantestque. Un Camden reconstruit, et tout sur le site qui est plus beau d’année en année. Mais on arrive aussi en mode « un peu too much » ?
– Grande roue. A priori inutile. On essaye. Génial. Superbe idée. Voir le festival de haut est magnifique. Voir toutes ces fourmis pendant un concert est unique. Tant pis pour les grincheux.
– Public : c’est sur qu’avec ce monde, on a perdu en côté « underground ». Je n’apprécie que très peu ce carnaval permanent. Tous ces gens qui se déguisent, qui prennent ce festival pour un lieu de gros bordel festif etc. Oui ils passent du bon temps, c’est cool, mais mon côté « vieux con » a envie de dire qu’on est là pour passer du bon temps sur la musique, pour la musique etc. Certes, il ne faut pas tout prendre trop au sérieux, mais quand je vois les galerie photos du fest, on ne retient quasiment que les gens déguisés, ceux qui ne portent rien ou presque rien etc etc … Personnellement, c’est un marathon de groupes à voir, de frustrations de ne pas voir tel ou tel groupe car il y a des chevauchements de running order qui font parfois mal au cœur etc …

Hellfest2014_RunningOrder

Vendredi 20 Juin

Dès l’ouverture, il y a du monde qui attend, sous un soleil de plomb. Direction la Valley pour MARS RED SKY, plutôt sympathique, bon concert, parfait pour commencer la journée.


Ensuite on va s’énerver un peu les neurones sur WEEKEND NACHOS. Bien bourrin, un joli n’importe quoi qui détend.
C’est parti pour CONAN. Son monstrueux, énorme, comme toujours. J’adore ce groupe, je kifferai le concert assis somnolant et trippant tranquillement. Il y a déjà énormément de monde sous la tente.
Ensuite, je ne me sens pas bien, ce sera donc une grosse pause camping pour me remettre d’aplomb. Je rate quelques groupes, forcément, c’est le lot de toutes les pauses pendant ce festival.
Je vois quelques morceaux des très bons ROYAL THUNDER mais je suis un poil déçu du rendu live. Peut-être pas encore remis à 100% ? La tente est largement bondée. Impressionnant.
Un petit tour sur THERAPY? Mais il faut dire que sous un soleil qui n’épargne rien ni personne, c’est dur d’apprécier un concert. Je connais trop peu le groupe (quelques rares vieux morceaux et j’avoue que ça fait un bail que je n’ai pas jeté une oreille sur ce groupe). Je zappe donc rapidement.
ROB ZOMBIE a l’air plus à l’aise en mode festival. Ca passe mieux que le concert horrible du Bataclan. Mais on se rend vite compte que la setlist est bien pourrie. On le verra donc depuis la grande roue. Et ensuite on va voir TBA, ou plutôt tenter de voir qui remplace les attendus DOWNSET et finalement il n’y a vraiment personne. Je ne comprends pas comment il est possible de ne pas planifier un quelconque groupe au dernier moment. Mais je n’irai pas critiquer l’organisation, il doit y avoir de bonnes raisons.
KYLESA est en mode routine mais assure comme toujours. Quelques morceaux et je passe mon chemin. A force de les voir, j’ai envie d’un peu de changement … direction SEPULTURA, qui, après avoir balancé des morceaux récents passe un peu aux vieilleries mais cette fois je ne marche pas avec eux. C’est un peu ennuyant. Le public répond plutôt pas trop mal mais il fait toujours chaud.


PRO-PAIN, là c’est un fantasme de voir enfin ce groupe sur ce festival. Pas énormément de monde malheureusement mais la poussière sera soulevée maintes fois. Ca envoie du lourd, les mecs assurent toujours autant, eh oui, Pro-Pain est une valeur sûre malgré les changements de line-up, que l’on ne voit que trop peu dans notre contrée. NYHC Power !


Un tour sur GODFLESH, et sans surprise on voit les gens sortir de la tente. Oui, le show a été décalé en tout dernier dans la nuit. Avec ce fameux Justin, rien ne peut se passer correctement, ça fait plus de dix ans qu’on le sait et c’est saoulant. Mais pas surprenant.
Cela permet d’aller apprécier un peu IRON MAIDEN de loin car la foule est immense. Ca rend bien, le décor est magistral, Bruce court partout comme toujours. Après les avoir vus une demi-douzaine de fois, je passe un peu mon chemin mais c’est toujours sympa d’entendre les morceaux de loin une bière à la main, la nuit tombant sur « Fear of the Dark ».


ELECTRIC WIZARD avait livré un concert magistral au Hellfest lors de leur dernier passage. Là c’est insipide. Au bout d’un quart d’heure je m’éclipse. Je ne comprends pas, n’accroche pas et tant pis on les reverra plus tard en salle.
ENSLAVED avec un son très bon. Assis pour profiter du son uniquement, ça me convient très bien (oui j’ai vu le groupes maintes fois aussi).


Rapide tour sur SEPTIC FLESH. Avant même le concert, pour les fans habitués, on connait exactement toutes les mimiques, tout le concert. Aucune surprise, c’est énorme, ça passe bien

et je zappe rapidement pour aller voir GODFLESH qui joue enfin.
Son ultra fort comme souvent, excellent concert des deux comparses.
Par contre, le mec aux lights devait être sous amphets ou quelque chose comme ça. Des lumières dans tous les sens, stroboscopiques, dans la gueule du public à tout va etc. Je ne pouvais regarder la scène.
Ensuite la fatigue m’a un peu emporté vers des hallucinations etc … mais ce fut un bon concert mais très court. 37 minutes au compteur. Un foutage de gueule de la part de Broadrick comme d’habitude.

Une journée assez « light ». La nuit sera courte mais appréciée pleinement.

Ambiance Vendredi :

« 1 de 2 »

Samedi 21 Juin

Samedi chargé et bien intéressant, ça commence à l’aube festivalière, 10H30, avec HARK (avec des ex de TAINT). Intéressant une dizaine de minutes puis je décroche. Je ne sais pas trop pourquoi ..


Enchaînement avec MERCYLESS qui assure son thrash old-school. Les français sont présents, le public répond bien et c’est un bon moment que voila.


On continue avec HERDER qui livre un excellent set. J’adore ce qu’ils font et en live ça rend très bien. Excellent moment.


Je passe voir un peu de LEZ ZEPPELIN, les quadras féminines qui reprennent les maitres du rock. Tout est copié, avec talent. Mais copié donc absolument rien d’original mais ça reste agréable d’entendre tous ces excellents hits dans ce fest. Moment sympathique qui réunit déjà une foule impresionnante sur les Main Stage.


BORGNE dans la Temple propose un black de bonne facture. Malsain comme il faut, batterie électronique, ça donne un bon rendu. Bon concert, bonne confirmation.


Puis SUPURATION livre un concert tout bonnement parfait. Rien à voir avec leur passage sur la Main Stage il y a quelques années. Là l’ambiance est appropriée, les fans sont en communion avec le groupe et ça rend parfaitement bien.


SUBROSA était un des rares groupes que j’attendais réellement de ce festival. J’avoue largement préférer les albums. En live, ça rend bien, les violons déchirent. Le côté féminin sexy du groupe fait un peu too-much. Mais tout le monde est très talentueux et ça passe formidablement bien. Grosse surprise pour beaucoup de monde, confirmation pour d’autres. Mais personnellement, on dirait un groupe excellent de doom qui essaie de devenir grand public. Et qui en a les atouts. Les débats sont ouverts.
Petit tour à l’Extrème Market puis retour sur EXTREME. Qui a bercé mes plus jeunes années. Que de souvenirs, nostalgie nous voila. Mais encore une fois, les concerts sur les Main en pleine journée, ce n’est pas vraiment ça non plus (lights très pauvres etc .. )


Une nouvelle fois ACID KING déploie ses atouts via un son de guitare magistral. Vu quelques jours avant, c’était énorme, c’est identique là avec beaucoup plus de monde. Bon moment.


Pour CLUTCH, on aura le concert avec le plus de monde autour de la Valley de tout le festival. Impressionnant. Peut-être autant de monde dehors que dedans (petite exagération). Trop trop de monde, je ne supporte pas cette folie du « groupe à voir », alors que lors de leur premier passage au festival, c’était loin d’être plein (Main Stage) alors que musicalement, le groupe était déjà à son apogée.
Détour sur HATEBREED qui fait du Hatebreed. Aucune surprise mais ça s’écoute bien de loin.
Par défaut, un petit tour sur SOULFLY. Et aussi car je déteste Max et ses productions des 5-10 dernières années, mais j’ai beaucoup aimé leur dernier album à ma grande surprise, je voulais donc voir le rendu live. Et force est de constater que c’était moins horrible que ce à quoi je m’attendais. Quelques passages sympas, le groupe en a encore et sait se défendre. Les fans récents ont du être ravis.


MONSTER MAGNET nous livre un set best-off une fois de plus. En club, ils font beaucoup du dernier album, concert calme, mais là ils savent balancer les bons morceaux, ceux qui rendent le public fou. Les riffs s’enchainent et c’est tout simplement dément. Enormissime avec, comme on s’en doutait, un final sur Spacelord tout bonnement jouissif. Quel concert une fois de plus de ce groupe dans ce festival.


AEROSMITH envahi la Main Stage et c’est parti pour un grand concert avec beaucoup de hits, apparemment beaucoup de morceaux assez vieux. J’avoue être fan de la période « Get A Grip » et je ne connais pas grand chose d’autres à part les hits. Pour les morceaux que je connaissais, ça rendait vraiment bien. On est super loin car il y a un peuple hallucinant. Steven Tyler a une moustache horrible. Tout le monde est d’accord là-dessus. Pourtant Movember est passé, bizarre. Gros concert que j’ai apprécié que moyennement. J’avoue que cela m’a laissé relativement indifférent.

On s’arrête donc là pour cette journée.

Ambiance Samedi :

Dimanche 22 Juin

A nouveau, démarrage de la journée bien tôt car c’est là où sont les groupes les plus intéressants (certes moins médiatiques oui).
Et là, ce sont les excellents WATERTANK qui ouvrent le bal de l’enfer. Quel concert, Megadeth (private joke pour ceux qui étaient au concert) enchaine les morceaux avec humour, talent et gros son. Impressionnant, une belle surprise que ce rendu en live.


Partons découvrir COBRA en live. Et c’est un des meilleurs concerts du fest. Enervé, plein d’humour, de haine débile et de bons mots, ça envoie du lourd pendant que le public se marre. Très bon.

Je passe voir la fin du concert de CARNAL LUST qui annonce la fin de sa carrière avec ce concert, au bout de 15 ans d’existence.


SATAN’S SATYRS aura quelques problèmes techniques pour commencer puis la suite passera très bien. Gros son, un peu trop fort mais c’est très bon, comme sur album.


LOFOFORA fera son show et me laissera indifférent cette fois-çi. Vraiment le groupe à voir en clubs etc ..
THE RUINS OF BEVERAST instilleront leur black malsain jusque dans les méandres de l’âme de chaque être venu apprécier leur concert. Terriblement bon. En album c’est fort intéressant et rarement vu un live de black aussi bon.


LOWRIDER vont proposer un des meilleurs concerts du fest, comme ce qui était attendu. Les avoir vus l’année dernière ne me suffisait pas. Leur retour est un vent de bonheur dans le monde du stoner. Ils ont du riff à revendre et certains devraient en prendre de la graine. Quel groupe, que live.


TAGADA JONES est inaccessible étant donné que j’arrive cinq minutes après le début, la Warzone est bondée. Impossible de passer et il n’y a plus aucune place. Dommage, mais le public apprécie le show.
BLACK TUSK sera intéressant mais cela ne me secouera pas plus.


Je rate UNLEASHED et pourtant j’ai comme l’impression que c’était excellent.
Il y a une fois de plus bien trop de monde pour HOUSE OF THE BROKEN PROMISES. Je zappe rapidement.
DOZER donnera un concert cool, mais étrangement, qui ne me parle pas tant que ça comme leur de la première fois que je les avais vus. Un groupe d’album pour ma part donc.


SOUNDGARDEN, c’est de très loin qu’on pourra les écouter tranquillement. Un monde impressionnant. Aucun avis particulier.
SPIRIT CARAVAN délivrent une fois de plus leur set classique mais diaboliquement efficace. Quelle classe, quel son. Et pourtant très peu de monde pour ce cultissime groupe. Tant pis, les gens ne savent pas ce qu’ils ratent là.


Un détour par EMPEROR. Ils ne jouent pas les rares morceaux que je connais et apprécie d’eux. Et voir un groupe de black sur une Main Stage a tendance à me faire sourire. Gros concert tout de même, son assez bon (vu le style ce n’est pas évident). Les fans ont du apprécier.


BLACK SABBATH sera apprécié de tous les festivaliers vu qu’il est difficile d’accéder à un endroit où on pourrait voir quelque chose. Bien obligé de zapper et c’est tant mieux car direction UNIDA, qui livre un très bon concert quoi qu’en disent certains. L’année dernière, je ne les avais pas aimé (dans un autre festival), trop calme et chiant. Là ils ont envoyé du lourd avec un gros son. Le chanteur, comme à son habitude tire la couverture, mais le peu de monde présent kiffe tout simplement la prestation. Du bon riff, un bon son, ça envoie, ça groove, on n’en demande pas plus.

Ambiance Dimanche :

Fin de festival.

Conclusion

Comme prévu, peu de surprises pendant ce fest. Beaucoup de groupes de qualité tout de même. Une orga sans faille, une météo de l’enfer, manquaient les flammes, mais la chaleur était bien là.
Journées marathon. Une foule bien trop massive et nombreuse. Le festival a perdu tout côté underground, le côté carnavalesque a pris le dessus.
La popularité du festival est indéniable. Tout le monde en parle, c’est devenu le « place to be » de la fin juin.
Il y a donc beaucoup, énormément de points positifs mais quand même des points négatifs pour tous ceux qui étaient là au début de l’aventure de ce festival.
Il va falloir une affiche fort intéressante et originale pour attirer les vieux fans pour la prochaine édition.

 

 

Petite vidéo bilan réalisée par mes soins, sans prétention aucune :