Jucifer + Regarde les Hommes Tomber @ Glazart (Paris), le 29 Aout 2013

Une affiche qui fait peur au vu des noms des groupes, pour les connaisseurs bien entendu. Tout du moins ceux qui ont eu des echos sur certains lives.

Allons checker tout ça.

Les Stoned Gatherings proposent cette magnifique date juste avant la rentrée. Bonne idée.

La salle sera loin d’être remplie, du coup c’est agréable de pouvoir circuler librement, faire ce qu’on veut, voire même squatter les fauteuils quand on a un coup de mou.

Le début des concerts étant relativement tôt, l’apéro dinatoire prend plus de temps que prévu et j’entends SURTR de dehors. Là où 5 Minutes m’avaient relativement convaincu lors de leur fin de show au Hellfest, ce soir, de dehors où l’on entend assez bien, je trouve ça vraiment passable. Certains à l’intérieur me confirmeront qu’il n’y avait rien de spécial. J’ai bien fait de rester dehors à profiter tranquillement…

REGARDE LES HOMMES TOMBER

rlht.bandcamp.com
www.facebook.com/rlhtband
regardeleshommestomber.bigcartel.com

Le groupe commence à se faire un nom et a eu droit à un récent passage au Hellfest en tout début de journée, ce qui a continuer à contribuer à rendre leur nom de plus en plus familier.

Leur album est intéressant, en live ça rend vraiment pas mal.
Un tout début de concert qui me fait penser à du Year Of No Light (pourtant rien à voir sur la suite .. ), puis on pense à Amenra.
La musique est dans cette mouvance. Post-Hardcore ..
Plutôt bien foutu mais à vrai dire il faut avouer qu’il n’y a rien de vraiment très original non plus.

Un bon concert, un groupe intéressant, mais il va falloir se démarquer des 15 000 groupes du genre.

JUCIFER

www.facebook.com/juciferofficial
www.jucifer.net

Le duo a marqué les esprits lors de leurs deux derniers passages parisiens notamment. Je n’y étais malheureusement pas, mais les légendes disent que pour leur concert au Caveau des Oubliettes a fait fuir les rats tellement le son était fort (2011).

Puis aux Combustibles en 2012, le décibel-mètre aurait eu quelques problème, affichant n’importe quoi. A moins que ce ne soit effectivement le son qui était totalement aberrant. Soit.

Ce soir, la guitariste chanteurs Amber Valentine balance son premier riff, et là on comprend que ça va être énorme. D’emblée. Pas de préliminaire. Direct. Les entrailles tentent de s’échapper mais non tout reste en place et il va falloir qu’ils supportent ces assauts de basse, ce volume sonore totalement hallucinant.
Les dernières news annoncent un volume à 118 dB lors de ce concert.
Oui, totalement impressionnant.
Mais les boules-quiès bien mises, ce concert se révèle être un pur kiff, un pur bonheur. De la folie. Amber est dans son monde, son mari Edgar balance la rythmique et à eux deux mettent tout le monde d’accord.

La guitariste a un mur d’amplis pour elle. Certains groupes n’arrivent pas à créer ce mur sonore avec 3 guitares et deux basses.

C’est lent, violent, lourd, rapide, tout à la fois. Le son est assez bon mais on n’entend pas la voix et c’est assez dommage. Mais c’est plus une expérience qu’autre chose.

Une personne de la salle monte sur scène pour demander au groupe de jouer moins fort. Ceux-ci ne se rendent même pas compte de la présence de l’intrus. Qui propose donc au public des boules-quiès. L’organisateur prendra le pas en parcourant la salle … oui il serait vraiment fou de ne pas se protéger les esgourdes pendant ce concert diablement fort.

Le dernier accord fini de résonner, la vie redevient normale et c’est une sensation particulière .. on redescend d’un nuage pour attérir sur le moelleux et calme plat de la Villette.

Une soirée sympathique qui se finit en expérience particulière.
Jucifer vainqueur par KO. Impressionnant. Fou dans tous les sens du terme.