Vitalic @ Flèche D’or (Paris), le 19 Décembre 2012

Vitalic dans un concert spécial dans la petite salle de la Flèche d’Or, deux mois avant de remplir un Zénith. Inratable.

Je mets ici même la présentation de la salle, assez intéressante pour être repiquée du site officiel :

La Flèche d’Or est née dans les murs de l’ancienne gare de Charonne (1867 – 1934). Le lieu tient son nom du train Paris – Calais. Inauguré en septembre 1926, le train « la Flèche d’Or » reliait chaque jour Paris – Nord à Londres – Victoria en passant par Calais et Douvres. Dans les années 90 des anciens étudiants de l’Ecole des Beaux arts de Paris investissent le lieu pour le transformer en café concert. La salle s’est imposé au fil des années comme un des haut lieux de la vie parisienne en organisant aussi bien des concerts (pop, folk, rock) que des soirées clubbing (électro, hip hop, djsets). La Flèche d’Or a fermé une nouvelle fois ses portes en Avril 2009. La gestion de la salle a été reprise par deux producteurs de spectacles : Alias et Asterios. L’objectif est de relancer un lieu qui a bâti sa réputation autour du repérage de nouveaux talents musicaux (près de 3000 depuis son ouverture). Un nouveau souffle pour un concept fort : faire de la Flèche d’Or une scène de découverte musicale où se retrouvent artistes, public et professionnels.

Vitalic a prévu un concert dans la petite Flèche d’or pour s’échauffer avant de remplir un Zénith à la fin du mois de Février prochain.
Les places sont parties comme des petits pains, en à peine quelques heures. Il fallait une nouvelle fois être au taquet.

En arrivant, scène cocasse : on est au coeur de la salle alors même que personne n’a contrôlé nos tickets. On a réussi à passer à travers les mailles du filet. Toujours frustrant comme situation (payer et ne pas être contrôlé, se dire que même sans ticket on aurait pu rentrer … )

Le public est assez jeune, pas très surprenant.
La première partie joue, pas fort du tout (et pas spécialement intéressant non plus).

21H30 les lumières s’éteigne et après quelques instants les trois compères arrivent sur scène. Vitalic, un autre gars aux samplers et un batteur.
Le show démarre sur les chapeaux de roue et la salle devient un sauna en moins de quinze minutes.

Beaucoup de titres de l’assez bon dernier album en date, mélés à quelques tubes des précédents opus. Il manque plein de morceaux à l’appel, comme toujours malheureusement. De plus le mix fait que parfois l’ambiance éclate mais retombe assez rapidement. Ce que je reproche toujours un peu à Vitalic .. ne pas laisser les sons en boucle histoire de bien faire danser la foule etc …

Je trouve qu’il y a parfois des petits souçis de rythme dans la setlist. Des passages trop calmes là où on ne les attend pas etc .. mais au final dès que les gros tubes démarrent, tout le monde est d’accord. Preuve en est avec LE tube du dernier album : Stamina. Dès que les premiers sons résonnent, le public réagit immédiatement.

Deux rappels cloturent la soirée dont Stamina pour la deuxième fois de la soirée, tout comme au I Love Techno en Belgique début Novembre.
Ce soir les lights étaient plus sobres que dans le festival techno, ce qui n’est pas surprenant.

Je trouve aussi que l’apport d’un batteur n’est pas forcément pertinent sur 100% des morceaux.
Ceci dit, je critique beaucoup car j’aime beaucoup les morceaux de Vitalic sur les albums. Il a trouvé la recette pour faire d’excellentes choses et j’attends encore un live qui me transcende à 200%.

Ce show était un des meilleurs que j’ai pu voir de lui, tout simplement, mais j’en attends encore un niveau supérieur. Exigeant je suis ? Oui je sais.

Un concert qui restera particulier pour le cadre assez intime pour une pointure électro telle que Vitalic.
Salle qui se transforme en sauna, bon son, morceaux cools, public bien motivé, 1H15 de bonheur.
www.myspace.com/vitalicofficial
www.facebook.com/vitalicofficial
www.vitalic.org