Prodigy @ Zenith (Paris), le 18 Avril 2010

Une superbe journée, à peine revenu du Roadburn au Pays-Bas, que l’on enchaîne dans un tout autre genre, c’est ça aussi l’avantage d’aimer plein de choses différentes !
Bref magnifique journée, donc pause apéro entre potes avant de rentrer dans la salle, et on rate volontairement la première partie, vu la grande déception l’année dernière au même endroit !

La salle sera « rapetissée » puisque quelques gradins seront fermés au public (les rangs du haut).
Problème de genou oblige, on reste raisonnable, pour une fois ce concert se fera en gradin, histoire d’apprécier visuellement le show du groupe au moins une fois en entier !
Prodigy entre en scène et la folie se déverse sur le public en ENTIER, j’entends, du premier rang au tout dernier au fond! C’est ça la magie de ce groupe, on ne peut pas rester insensible, on se doit de jumper dans tous les sens, un vrai groupe fédérateur des amateurs de techno, électro, rock, métal même, c’est dire s’ils font fort dans leur genre !

On peut reprocher au groupe de faire un set assez « court », car seulement 1H10, mais finalement, quand la majorité des tubes ont été joué de manière très énervée, le public est sur les rotules, le sourire aux lèvres, mais exténué !
Bien sur on en voudrait encore plus, surtout que la setlist n’a pas vraiment bougé depuis l’année dernière, mais on ne se lasse pas encore de voir Prodigy sur scène, ses deux chanteurs haranguant la foule à n’en plus finir, bref un pur groupe de live qui sait se donner, en donner à son public, et donner le sourire jusqu’aux oreilles à toute personne présente !

Le décor est sobre, quelques petits détails uniquement qui permettent de décorer cette scène, un light show bien puissant, finalement, tout repose sur l’énergie du groupe et c’est bien là le principal !

Le son est particulièrement bon également, pour ne rien entacher dans cette soirée!

Comment être déçu de leurs prestations quand on aime ce groupe ?

Dommage que le groupe ait annulé sa participation au prochain Hellfest, qui semblait pourtant acté juste avant l’annonce finale du festival !