Corrosion of Conformity + Desert Storm + Witchfinder @ Glazart (Paris), le 1er Juillet 2019

Quelle surprise de voir une telle affiche. Quel plaisir depuis tous ces mois d’attente !
Cependant grosse question : comment CoC peut jouer au Glazart alors qu’ils sont emmenés par Pepper Keenan ? Juste une aberration de voir une telle petite salle pour ce tel groupe.
Cependant, les voir accompagnés de Witchfinder me fait plaisir, ayant découvert le groupe il n’y a pas si longtemps …

La salle n’est pas énormément remplie, jusqu’au moment où Corrosion joue, tout le monde sera alors présent, la terrasse se vide et se déverse dans la salle pour la remplir très correctement sans non plus la rendre sold-out.

Witchfinder

Leur album est vraiment bon et j’avais hâte de découvrir ce que ce live allait pouvoir offrir.
Assez sympa, du doom ala Electric Wizard, assez bien foutu, mais l’originalité se trouve, comme sur album, au moment où le chanteur sort sa voix hurlée. Là, ça prend une autre tournure beaucoup plus intéressante et originale.
Concert cool donc.

Desert Storm

Sur album je n’ai pas vraiment accroché. Seul le live pouvait me faire changer d’avis.
Eh bien pas de changement d’avis. Ce n’est pas mauvais, c’est bien fait, mais il n’y a rien non plus pour attirer l’attention et donner l’envie de rester ni d’y revenir plus tard. Basique quoi … Dommage.

Corrosion of Conformity

Ah Coc. Ca fait une grosse bonne vingtaine d’années que je suis le groupe. Et j’avoue que la période sans Pepper ne m’a pas du tout convaincu. Leurs lives non plus. Heureusement il est revenu, j’ai pu voir leur live au DesertFest de Londres que j’avais beaucoup aimé (une grosse salle totalement remplie, c’était autre chose).
Le nouvel album est vraiment cool. Même s’il contient des longueurs, des transitions que certains diraient inutiles, mais au final je pense qu’il faut prendre le temps avec cet album. Temps. Notion qui disparait tant, alors qu’il est certainement la clé pour comprendre l’album.
Le public est donc là, bien présent et prêt à accueillir le groupe comme il se doit.
1H15 de concert environ, avec bien entendu beaucoup de morceaux de Deliverance. Ensuite j’ai beaucoup de mal à situer de quel album viennent les morceaux, mais en tous cas je les connaissais tous comme il faut.
Un très bon concert, les zicos à fond. Le chanteur ayant même l’humour nécessaire pour sortir le « Je m’appelle Poivre ». Top.
Ca bougeotte dans la fosse, il fait ultra chaud. On se croirait au Hammam avec un concert en même temps. Chaud, mais vraiment beaucoup.
D’ailleurs quand on est dehors en face de la sortie, on sent cet air chaud qui essaie tant bien que mal de s’évacuer de la salle.
Mais pourquoi les ventilateurs de la salle étaient éteints ?
Pas grand chose à dire, ils ont déroulé leur savoir faire, leurs morceaux. Sans folie, mais avec brio tout de même. Pas le concert de l’année mais un très bon concert.
En tous cas une bonne date, qui n’est pas aussi énorme que celle que j’avais pu voir il y a quelques années déjà mais qui fait quand même bien plaisir.