Septic Flesh + Krisiun @ la Machine du Moulin Rouge (Paris), le 12 Mars 2019

Deuxième soir d’affilée dans cette salle, youhou je deviens un abonné ou quoi ?
Je rate les deux groupes de première partie pour arriver directement pour ce que j’étais venu voir (en dehors des potes)

Krisiun

Nos brésiliens (presque) préférés arrivent et tout de suite on sait qu’on va en prendre plein la tronche, et ça tombe bien vu que c’est ce qu’on est venu chercher.
Ça joue vite, bien, ça envoie du lourd, du riff, le poignet du guitariste souffre, le chanteur donne de la voix et le batteur carbure à je ne sais quelle drogue, mais didiou que c’est rapide et bien foutu.
L’assistance est à fond, belle grosse ambiance, il faut l’avouer. Le groupe est aux anges, les fans aussi, que dire ? Les morceaux du nouvel album passent vraiment très bien sur scène, mais le doute n’existait pas trop.

Septic Flesh

J’ai beaucoup aimé le groupe à la fin des 90’s, et aussi sur leur retour. C’est avec The Great Mass que j’ai eu du mal et encore plus avec les deux suivants (et derniers donc). Et la setlist est basée principalement sur ces 3 albums, donc je regarde surtout par curiosité.
Chaque concert du groupe est identique, on a droit aux mêmes mimiques etc… c’est par contre très bien travaillé et carré, rien à dire. Mais je me suis lassé depuis un bout de temps et avec ces morceaux qui ne me parlent pas, je souffre.
Résiste 3 morceaux durant et m’éclipse, j’ai autre chose à faire du reste de ma soirée..
Pas déçu d’être venu voir les potes et Krisiun en tous cas, ça fait du bien.