Sleep + Sofy Major @ Trabendo (Paris), le 15 Mai 2018

Cette date s’est vite retrouvée sold-out et pour cause. Sleep passe par une petite salle parisienne, à côté des Grandes Halles qu’ils avaient investis quelques années plus tôt. Entre temps, le stoner et le doom ont vu leur public se démultiplier, du coup c’est assez étonnant de voir cette taille de salle pour ce groupe considéré (à juste titre) comme culte.

Avec cette météo estivale, nombreux étaient les gens à rester à l’extérieur pour profiter de l’apéro et/ou s’enfumer. Se mettre dans les conditions idéales pour le plat principal en fait.

Sofy Major

Car en guise d’ouverture, ce groupe jouera devant un parterre assez disparate, bien malheureusement. Certes, leur musique est dans un univers assez différent de Sleep. J’ai pu en voir trois morceaux, et c’était très bon. Bon son, bonne énergie.. Mais les potes étant dehors, et surtout l’air à l’intérieur commençant à être lourd, je voulais profiter des derniers instants d’air pur avant que les gens s’entassent.

Ce qui sera le cas dès les balances de la guitare de Matt Pike. Tout le monde se rue pour se placer comme il faut … et du coup je me retrouve assez mal placé au début. Pas forcément très grave, visuellement, on sait que ce ne va pas être une soirée exceptionnelle. A moins qu’on apprécie la vision torse nue du guitare avec sa jolie bedaine de bière, son pantalon qui laisse s’échapper une raie des fesses avant même la première note etc …

Sleep

Que dire. Sleep m’avait retourné au Hellfest il y a quelques années, j’avais trouvé ça chiant au DesertFest l’année dernière (arrivé après le début donc pas dans l’ambiance). Et ce soir, c’est donc un bon concert auquel on assiste. Avec quelques morceaux du tout nouvel opus sorti dans la surprise la plus totale des fans. Ce que j’en retiens au final, c’est qu’il m’a certainement manqué quelques pintes pour mieux rentrer dans le truc. Pas d’alcool ou presque, mais trop de monde dans la salle … le cocktail n’était pas le meilleur pour que j’entre dans leur musique. Et donc ce concert a été cool, sympathique, mais en rien inoubliable. Vraiment pas. Et je n’y penserai même pas lorsqu’il y aura un bilan des concerts de l’année à faire, alors même que cette année n’est et ne sera pas spécialement chargée de concerts pour ma part.

Un peu triste en fait quand les billets étaient aussi « chers », et que l’attente était quand même là. Et c’est peut-être encore une nouvelle fois la raison .. à trop attendre une soirée de fou, on se retrouve avec une « juste » une soirée sympa ..