Mars Red Sky + Powder For Pigeons @ Boule Noire (Paris), le 17 Octobre 2017

Soirée qui s’annonçait fort bien avec deux excellents groupes.
Le monde tarde à faire son apparition, mais plus de peur que de mal, une foule assez conséquente (bien que loin de remplir complètement la salle) assiste aux deux concerts. Donc au niveau affluence c’était ok, même si j’imagine qu’on pouvait s’attendre à mieux pour la tête d’affiche, mais Mars Red Sky est loin d’être rare sur scène sur la capitale … Ceci expliquant cela.

Powder For Pigeons

J’avais eu l’occasion de découvrir le groupe lors du DesertFest de Berlin il y a 3 ans, avec une prestation live de fou … Et c’est avec beaucoup de plaisir que j’attendais leur passage parisien, raté une première fois il y a quelques mois. Impossible de rater cette nouvelle venue donc.
Le duo arrive sur scène, tranquillement, à l’heure. Ça commence avec un bon son, et au bout de quelques instants la folie se déverse sur nous. La batteuse est vraiment à fond, alternant des passages assez simples à des rythmes et breaks bien sentis. Le guitariste chanteur assure. Et du coup cette grosse demi-heure passe bien trop vite. Les morceaux s’enchaînent, on rentre assez facilement dans la musique et on aimerait faire bouger un peu cette audience qui reste un peu trop respectueuse.
J’aime beaucoup le côté sobre du couple sur scène. Lui est Australien et elle allemande. Mariés dans la vie, ils s’accordent également parfaitement scéniquement. On dirait que la batteuse est sortie du bureau et venue directement sur scène marteler sa pauvre batterie, sa partenaire. Pour lui, c’est un peu le même feeling. Ils sont jeunes, tout beau, tout propre, ça change de l’attitude crade et/ou tatoué et/ou barbu et/ou déjanté. Non, là, on voit deux personnes simples, qui, une fois sur la petite scène, savent produire une musique de qualité que je recommande chaudement. Merci encore pour ce beau concert !

Mars Red Sky

J’ai eu l’occasion de voir le groupe de nombreuses fois, mais de temps en temps des sets écoutés, ou des fins de concert (comme le dernier DesertFest de Berlin), et j’avoue que je souhaitais vraiment voir un concert complet dans de bonnes conditions, donc ce concert de la Boule Noire me semblait parfait.
Et il l’a été pour bien apprécier la musique du trio. Ce mélange de bons riffs stoner, de bon son fuzz est aussi agrémenté de plages aériennes qui sont du plus bel effet quand on prend le temps d’apprécier. La voix du chanteur y est bien entendu pour quelque chose. Cette voix est quand même ultra particulière, c’est d’ailleurs un des points noirs du groupe pour ses détracteurs. J’avoue même avoir mis du temps à l’apprécier comme il faut. Et là, le groupe savait qu’il avait tranquillement le temps de poser ses morceaux, de les laisser aller …
Le son est assez bon, les musiciens au top, bref un excellent concert du Mars Red Sky qu’on peut apprécier comme il faut, tranquillement. Certes la fin était abrupte à peine quelques minutes avant les 90 minutes de set promises, je n’ai pas tout compris (musicien malade ?), mais comme tout le reste a été génial, rien à dire.

Ce fut donc une excellente soirée avec deux très bons groupes qu’on espère revoir encore et encore.