Windhand + Monolord + Conan + Satan Satyr’s @ Glazart (Paris), le 8 Octobre 2017

Voici donc la grosse date doom de la rentrée à ne pas rater, et le public ne s’y est pas trompé car c’était quasiment sold-out.

Le van de Satan Satyr’s ayant eu à priori quelques soucis, ils arrivent en retard et le running order de la soirée s’en trouve modifié avec des sets un peu raccourcis et le groupe qui passe juste avant la tête d’affiche (au lieu de premier sur la liste, bien joué ! 😉 )

Conan

Comme d’habitude, Conan met tout le monde d’accord très rapidement. Toujours aussi impressionnant.
Mais il est vrai que le groupe ne cesse de passer, on a l’impression de les voir tous les trois mois (ce qui n’est pas loin d’être le cas).
En tous cas le public est déjà présent en masse, la chaleur se fait déjà sentir, la lourdeur de la musique ajoute donc un petit quelque chose de gras dans l’atmosphère ambiante. Son assez bon dans l’ensemble ..

Monolord

Je n’ai pas encore pris le temps d’écouter le nouvel album, ce qui est dommage car le groupe en jouera deux morceaux sur quatre ce soir. Ce qui m’empêche donc d’apprécier le concert comme il se doit. Un morceau de Vaenir puis le tubesque Empress Rising. Je pensais que la foule allait se lâcher un peu mais tout le monde reste bien trop respectueux et sage dans la fosse. La chaleur a du en tuer quelques uns, réduits à une léthargie devant le groupe qui assène ses riffs, sur une voix toujours remplie d’effets typique au groupe.
Efficace mais du coup j’ai moins apprécié ce concert que d’habitude.

Satan Satyr’s

Je n’avais pas l’intention de voir le groupe, et du coup je n’y suis pas allé (logique me direz-vous). Je me rends compte que j’ai un peu confondu avec un autre groupe … sans vraiment chercher etc.. vu que j’avais bien aimé les « Satan » sur album … déjà vu dans un DesertFest, mais finalement c’était une pause bien méritée.

Windhand

Enfin de retour sur la capitale quatre ans après leur passage remarqué au Klub.
Toujours la sensation de voir un clone bien foutu d’Electric Wizard. On ne peut nier ça.
La voix de la chanteuse faisant un peu la différence. Cependant ce soir la chanteuse a un peu (beaucoup) la voix cassée. Ça donne un cachet particulier, unique certes, on est loin de la « perfection » sur album. En tous cas le son est bon, et ça fait plaisir d’entendre ces morceaux en live. Par contre rien d’autre à signaler, un bon moment qui n’arrive pas à être magique ..

 

Et la sérigraphie des excellents Arrache toi un oeil :