Biohazard + Tagada Jones @ Trabendo (Paris), le 13 Juillet 2015

Voici une affiche fort intéressante en plein milieu de ce mois de juillet où les gens sont plutôt en train de se prélasser au soleil plutôt que d’aller voir de bons groupes bien comme il faut.
La salle est très correctement remplie, mais loin d’être pleine. On circule bien, ce qui est agréable pour le spectateur. Mais c’est juste super étonnant de voir que ce n’est pas soldout comme ça devrait l’être tout simplement.
Ceci dit, Biohazard est passé de nombreuses fois récemment et au tout dernier Hellfest. Ceci explique peut-être cela.

En tous cas, on rate volontairement la toute première partie pour n’arriver que pour

Tagada Jones

Le groupe est chaud, puissant et carré. Vindicatif, les paroles du chanteur se comprennent très bien en live, c’est un vrai plus (notamment pour ceux qui disent qu’on ne comprends jamais rien aux paroles dans le métal 😉 )
J’aime beaucoup le groupe, mais il est vrai qu’en live, cela prend une dimension supplémentaire.
On voit qu’ils ne laissent rien au hasard, qu’ils maitrisent parfaitement leur sujet. Il faut dire qu’ils ont plus de 1600 concerts à leur actif (!!!!!!!!)
A voir, revoir encore et encore

Biohazard

D’entrée de jeu, le groupe arrive motivé comme jamais. Ca envoie du lourd sans attendre.
Juste excellent. Certes moins qu’au dernier Hellfest je dois bien l’avouer.
Mais plus je vois le groupe, plus j’aime leurs prestations. Le départ d’Evan est un gros plus je pense. Le fait est que le groupe se doit d’assurer maintenant, ils vont chercher chaque fan avec leurs tripes.
D’ailleurs on pouvait apprendre sur Facebook le jour même que le chanteur s’était pété une côte la veille. On ne voit rien de tel, il saute dans tous les sens, joue avec le public etc …. on pense donc à une légende urbaine en plus.
Et pourtant en deux morceaux au bout de 30 minutes, le guitariste prend la parole pour parler de ça et Billy lève son t-shirt et on peut donc voir un gros pansement sur son torse, oui il a bien une côte pétée.
C’est un fou …
Ca donne encore plus de saveur à leur folie 🙂

Grosse soirée donc, avec une bonne chaleur moite en prime