Treponem Pal + Dirge @ Point Ephémère (Paris), le 09 Février 2013

Dans le cadre d’une soirée « Le Langage des Viscères », deux groupes majeurs de la scène underground française nous font l’honneur de partager l’affiche.

(affiche qui aurait fait méchamment rêver dans la fin des ’90s)

LE LANGAGE DES VISCERES : Soirée artistique résolument pluridisciplinaire (concerts, lectures, performances, projections, dédicaces…) conçue et organisée par Amine Boucekkine, auteur et musicien qui invite de nombreux artistes issus des différentes sphères de la scène alternative à le rejoindre sur scène pour opérer, le temps d’un événement, une synergie de leurs perspectives.

L’ouverture des portes est annoncée à 19H30… à 20H15 il n’y a qu’une bonne trentaine de personnes, pour une date soldout, c’est peu vous en conviendrez (ça se remplira au fur et à mesure jusqu’à être bien plein)

Je ne veux pas commenter les longues parties concernant ces « langages des viscères ». Je suis assez hermétique à toute cette forme d’art, je ne comprends pas, cela ne me touche absolument pas. Mieux vaut se taire que de mal parler, en tous cas il faut les laisser s’exprimer (ce qu’un spectateur con et bourré ne comprend visiblement pas).

Il y aura des performances avant Dirge et entre les deux groupes, ainsi que pendant Treponem Pal.

Etant donné qu’il fait vraiment super froid dehors, l’attente se fait à l’intérieur tranquillement. L’apéro est déjà pris de toutes manières 😉

DIRGE

www.myspace.com/blightrecords
www.facebook.com/DIRGE.fr
dirge.fr

Une petite heure de concert, son massif comme on pouvait s’y attendre.

Cependant je suis venu avec une certaine fatigue au compteur. On est dans le noir avec ce son impressionnant et je suis victime de quelques hallucinations qui me surprennent.
Je m’eclipse vers le fond de la salle où il y a de la lumière qui me tient éveillé.

Bref bon concert mais je ne suis pas rentré réellement dedans comme il faut.

TREPONEM PAL

www.myspace.com/treponempal
www.facebook.com/TREPONEMPAL
treponempal.com

Je suis un grand fan de la période des milieux 90. « Excess & Overdrive » étant un des albums majeurs, tout styles confondus.

Mais ce soir, rien ne me touche. Je suis très critique. Le chanteur m’énerve, je ne vois pas l’utilité des deux basses sur scène (pour une seule guitare).
De nombreuses fleurs (comme pour un enterrement) ont été disposées sur la scène par les roadies bien courageux (cela a été assez long, car il y avait une quantité assez impressionnante de fausses fleurs).

Quelques morceaux d’Excess, mais à chaque fois je suis déçu. Il n’y a pas cette rage que l’on peut sentir sur album. Cette envie, cette puissance.
C’est trop propre, malgrè la folie du deuxième bassiste qui ressemble étrangement à un Devin Townsend, et qui est un ancien membres de Lt No (ex Tetines Noires).
Les autres morceaux, ainsi que les nouveaux passent difficilement l’étape du live.

En fait tout m’a saoulé pendant ce concert. Je n’ai plus d’attente de ce groupe et ce n’est pas ce live qui m’a réconcilié avec eux.

Je suis presque tenté de quitter le concert à sa moitié, mais je reste jusqu’à la fin, tardive (00H40).

La sortie de la salle est rendue laborieuse par les vigiles. Parfait pour cloturer une soirée où l’on regretterai presque d’être venu.

Une sorte de déception. Dirge font ce qu’ils savent parfaitement faire mais je n’étais pas en forme pour accueillir comme il se doit leur musique. Et Treponem Pal qui n’est plus que l’ombre de lui-même.

Ca fait mal mais il faut parfois se résilier à accepter les choses telles qu’elles sont.

Soirée qui finit tard, dans le froid ..