I LOVE TECHNO 2012 @ Gand (Belgique), le 10 Novembre 2012

Evènement incontournable pour tous les fans de techno actuelle, en Belgique, la Mecque de la Techno ..

Etant amateur de certains sons, l’affiche et l’évènement en soit m’attirant déjà depuis plusieurs années, cette année je franchis le pas pour voir ce que ça donne.

Petit report d’une grosse soirée. C’est loin loin d’être exhaustif, ce n’est qu’un ressenti de 7 heures de présence sur ce fest, pour une première fois dans ce genre de musique, donc rien de bien complet…. mais avec quelques photos.

PS : Toutes les photos et vidéos de cet article (sauf l’affiche) sont réalisés par mes soins. A but purement « souvenir », mais n’hésitez pas à les partager, tant que mon site est cité, tout est ok.

Une sorte de Parc des Expositions, en fait c’est un énorme hall central qui donne accès à cinq autres énormes halls transformées en salle aux lights assez impressionnantes. Chaque Hall a le nom d’une couleur. Pratique, même dans un état second. Aucune salle ne dérange une autre, ce qui est pratique, pas de son qui se mélange. Il y a du son quasi constamment partout.

Le hall central est le rendez vous un peu « plus calme » mais vite rempli de monde. Quand je dis plus calme, c’est relatif bien sur. On entend le son sortir des autres halls, il y a un monde impressionnant qui mange, boit, fait la fête. Mais on peut se parler et s’asseoir (nombreux bancs dispos). C’est là où se trouvent les tickets boisson/nourriture, le merchandising, etc ..

Une autre petite salle sert de Chillout-Room, mais il faut dire qu’il y faisait bien frisquet donc je n’y ai mis les pieds que pour voir à quoi cela ressemblait (un coiffeur était sur place pour faire des coupes un peu spéciales).

J’avais pris un pass VIP pour pouvoir profiter un maximum de l’endroit, avoir une vue au dessus de la foule et pouvoir me poser de temps à autre lorsque la fatigue se fait sentir. C’est que le festival commence officiellement à 19H pour se terminer à 6H30.

Je n’arrive sur les lieux que pour 20H30 passées et première destination est l’ORANGE ROOM pour voir à quoi ressemble cet espace V.I.P.

Premier constat, la salle est encore peu remplie et pourtant le son est fort et envoi déjà du lourd. NGS Sound balance des passages de Skrillex, ce qui fait réagir immédiatement la foule présente.

En terrasse VIP, peu de monde, on constate les tarifs très corrects des boissons (vive la belgique) et la nourriture est disponible et s’avèrera très bonne (on avait quelques tickets gratuits avec le pass).

Quelques minutes dans la salle puis on s’en va découvrir les lieux, immenses, en faisant le tour des différentes salles.

Scntst :

DJ Flesh :

Dans le cours de la soirée, j’ai pu voir des extraits de différents DJ, dont AKS,

FLUX PAVILLON, le début de BENGA, qui avait l’air bien prometteur,

BOYS NOIZE qui est la grosse valeur montante du moment, derrière son énorme tête de mort aux yeux rouge allumés, le DJ fera la promo de son nouvel album. Malheureusement je ne connais pas assez pour profiter pleinement du show.

Je continue de me balader pour aller voir le début de GESAFFELSTEIN, très minimaliste sur album et excellent en live. A revoir, si possible dans une petite salle, ça doit valoir le coup. Bonne surprise (attendue).

A-TRAK propose aussi un électro un peu plus grand public, varié, et finalement sympa, il est temps de faire une pause dans l’ORANGE ROOM, ce qui me permet de voir le début du show d’EXCISION, un dubstep efficace, direct sans fioritures.

 

J’aurai bien appprécié le reste du concert ainsi, de même que celui de MODESELEKTOR que j’aurais adoré voir, mais il y a VITALIC en même temps. 3 groupes que je voulais vraiment voir en même temps .. difficile. VITALIC est excellentissime sur album (je n’avais pas encore écouté le nouvel opus) et en live m’a toujours un peu déçu. Ce concert sera le meilleur que je vois. Il est accompagné d’une autre personne aux samples et d’un batteur (électronique). Le light show est terrible (comme souvent dans les différentes salles mais là un peu plus encore). Ce n’était pas parfait, je peux toujours faire quelques petits reproches mais il s’améliore par rapport à ce que j’ai pu voir l’année passée.

Quelques instants sur la légende présente à quasiment toutes les éditions du festival : DAVE CLARKE, une techno plus old-school. Il faut rentrer dedans et c’est assez bon il faut bien l’avouer. On termine la soirée sur NETSKY qui est largement différent de ce que mes souvenirs gardaient en tête du festival de DOUR’11. J’avais bien aimé et là … j’ai trouvé ça too much, bien que ce soit plus un groupe qui joue, ce qui n’est pas des plus inintéressants. La foule est impressionnante à voir (un peu surélevé, cf photos).

Il y a encore quelques bons DJ qui enchaînent ensuite, mais il est déjà plus de 3H du matin et les différentes RED BULL ne peuvent rien contre la fatigue des jambes etc…

Il faut maintenant affronter le tram de nuit qui permet de rentrer à l’hotel.

Ce qui est le « Best indoor festival 2011 » est finalement un festival très sympathique, où les festivaliers sont comme dans les festivals open-air l’été. Beaucoup n’hésitent pas à pisser partout, ce qui rend le fond des salles un peu crade au fur et à mesure, surtout si l’on ajoute certaines gerbes … ou des gens qui pissent à côté de leur pote en plein milieu de la salle etc …

Il faut vraiment faire attention où l’on met les pieds et surtout si l’on veut s’asseoir. J’ai vu des cas un peu trop limites. Pourtant les toilettes étaient nombreuses, une attention pour les mecs de 2 à 3 minutes maximum mais payantes (50cts), c’est ce qui a du les rebuter.

Une soirée de festival avec pas mal de DJ bien cools, bien actuels, qui balancent du lourd et cela fait plaisir.

Pour les amateurs, ne pas rater l’édition de Montpellier le 15 Décembre. Plus petite mais avec de nombreux noms qui donnent envie.

Un festival intéressant rempli de DJ qui balancent surtout de la techno (au sens large) très moderne. Une grosse majorité de Dubstep, le style en vogue.

A l’année prochaine ?