Year Of No Light + Eibon + Valve @ Glazart (Paris), le 7 Juin 2012

Une soirée avec trois bons groupes, c’est toujours agréable. Petit prix, et finalement un peu de monde présent, donc tout pour passer une bonne soirée, 100% française.

VALVE

valve.bandcamp.com

Premier groupe de la soirée, une bonne demi-heure de jeu, des morceaux assez longs. J’avais eu l’occasion d’écouter leur ep quelques fois, et en live c’est assez différent. J’ai apprécié mais je pense que cela demande à encore mieux connaitre les morceaux assez alambiqués. Du bon, du potentiel, à approfondir.

EIBON

www.eibonmetal.com

J’apprécie ce groupe, surtout en live où je les trouve assez massifs, son puissant etc. Ce qui est une nouvelle fois le cas aujourd’hui. Lent, répétitif, lancinant mais j’ai l’impression qu’ils n’étaient pas vraiment en place. Quelques pains, légers mais qui perturbent l’immersion dans les abysses.

Déçu par cette date, j’espère les revoir dans de meilleures conditions.

YEAR OF NO LIGHT

yearofnolight.free.fr

Le groupe est devenu hype, je ne sais pas vraiment comment, je ne comprends pas vraiment pourquoi vu le style pratiqué, mais le public présent est assez étonnant. De la branchouille à tous les étages, du jean slim, du bobo … Lorsque le groupe avait joué au Point Ephémère il y a un an, j’avais mis cela sur le fait que la salle attirait un peu ce genre de public. Ce soir c’est beaucoup plus étonnant.
Passons ce côté vestimentaire/mode, et plongeons dans la musique du groupe. Un très bon concert une nouvelle fois. Court (moins d’une heure), mais intense comme toujours.
Des lumières en contre jour, une double batterie, tout joue à entrer dans la musique du groupe, sorte de post-métal, lourd, lent et hypnotique.
J’ai moins apprécié que les autres fois où j’ai pu voir le groupe. Définitivement, le public a beaucoup changé, leur musique un peu aussi, mais un concert de ce groupe ne se rate pas, c’est un voyage, et on en reprendrai bien volontiers.
(je répète une nouvelle fois que leur dernier album Ausserwelt est majestueux. Un des meilleurs albums de 2011, qui se réécoute sans fin, sans lassitude. N’en déplaise aux nombreux détracteurs.

Bonne petite soirée qu’il ne fallait pas manquer. De bons groupes, un peu de monde, une bonne ambiance…