Soundgarden @ Zénith (Paris), le 29 Mai 2012

Voila une date qui était attendue par les nombreux fans du groupe.La reformation été quelque chose d’inespéré, la paranthèse du chanteur avec Audioslave terminée, c’est les Rage Against The Machine qui se sont rapidement reformés (donnant des somptueux live débordant d’énergie) et laissant les fans de Soundgarden dans l’espoir.
Les voici donc de retour dans la capitale quinze ans plus tard. Peu d’entre nous ont pu voir le groupe à l’époque. Certains ont même eu l’occasion d’assister à certains concerts dans les débuts des ’90s mais il faut dire qu’ils sont très peu nombreux dans l’assemblée de ce soir. Beaucoup de spectateurs ne connaissaient à peine quelques morceaux en plus DU hit martelé sur les ondes au milieu des années 90, je parle de Black Hole Sun bien évidemment.

Quand on connait Chris Cornell et sa voix très spéciale, ses concerts qui peuvent être horribles comme plutôt pas mal, on est très sceptiques avant de se rendre dans la salle. On attendra d’ailleurs le dernier moment pour le faire, zappant cette obscure première partie sortie d’on ne sait z’ou.

Les lumières s’éteignent et voici le groupe culte sur scène. Première impression ? Chris Cornell a un look à la Kirk Hammett. Je n’ai pu m’empêcher d’avoir cette vision lors du concert. La température dans la salle avoisine les 35°, et ce n’est pas l’arrivée du chanteur qui fait trémousser d’envie les jeunes demoiselles (enfin .. plus si jeunes maintenant .. remember, on est 15 ans plus tard !) qui arrangera les choses.

Bon, le concert souffrira d’un mauvais ingénieur du son qui devait à peine sortir d’école ou bien était complètement bourré, voire les deux en même temps. Son brouillon qui manque de guitares pendant tout le concert, voix en retrait au début (tant mieux sur le 1er morceau chanté bien faux), quelques grésillements qui vont jusqu’à de micros coupures. Le bassiste balancera son instrument au dessus des amplis, d’énervement. Tout cela c’est vraiment du pinaillage car on est ici à un concert de rock-grunge, on ne cherche pas la perfection non plus. Cependant je comprends que lorsque l’on a payé plein pôt (les places étaient bien chères), on soit quelque peu déçu de cette qualité approximative que l’on nous offre ce soir.

Les zicos ont fait leur boulot comme on s’y attendait, rien à dire sur le guitariste, le bassiste martelait sa basse et on l’entendait bien (trop?). Chris Cornell a fait un plutôt bon concert. Bien évidemment quelques morceaux faux, des passages bien trop pénibles pour lui, mais à 80% il était au niveau de ce que l’on pouvait attendre de sa part. Au niveau de la setlist, c’était un mix des anciens morceaux, vraiment idéal pour les fans d’autant plus que le groupe a joué deux heures, sans lasser l’auditeur.

Beaucoup seront donc grincheux en sortant, mais c’est un retour en belle forme, un plaisir de voir le groupe en live et de toutes manières je ne m’attendais pas à voir le concert de l’année mais plutôt à être bien dégouté, donc finalement je suis très content d’avoir été là.

www.myspace.com/soundgarden
www.facebook.com/soundgarden
www.soundgarden.com