Dub Trio & Guns Of Brixton @ Glazart (Paris), le 09 Mai 2012

Dans cette salle un peu excentrée de Paris, où les gens ont un peu de mal à venir si on en juge par le nombre de concerts n’étant pas complets (loin de là d’ailleurs), le Glazart nous propose cette date, elle même organisatrice de la soirée pour une fois.

Guns of Brixton

(www.myspace.com/gunsofbrixtonmusic)

Un groupe assez intéressant.
Principalement instrumental, bien que certains rares passages sont chantés, façon « noise ». Cela passe pas mal du tout dans ce format. Quand cela reste instrumental, ce n’est pas foncièrement original, vu et revu un peu trop souvent d’ailleurs, mais avec le chant, même lorsqu’il est rare dans le morceau, cela donne un autre potentiel à la musique du groupe. Il y a de bonnes choses, c’est bien fait mais je pense que le groupe aurait tout intérêt à vraiment exploiter un peu plus fréquemment son côté noise. Bonne découverte, à suivre.

Dub Trio

(www.dubtrio.com // www.myspace.com/dubtrio)

Le groupe est passé en Octobre dernier à Montreuil (La Pêche) et à peine une cinquantaine de fans avaient fait le déplacement dans cette salle.
Je m’attendais au pire ce soir, et finalement plus d’une centaine de personnes étaient présentes, et ce qui est cool pour le groupe est que les gens ont d’emblée été très proches de la scène, de manière relativement compacte.

En arrivant sur scène, le groupe annonce qu’ils ont eu de gros problèmes à l’aéroport pour leur matériel et qu’ils jouent ce soir grâce au groupe de première partie qui a été gentil de prêter leur matériel.
Le groupe annonce donc que ce show sera unique car avec peu de samples etc ..

Quoiqu’il en soit, ils commencent assez calmement avec un morceau pas mal dub. L’élément dub n’est pas forcément toujours présent dans leur musique. Sur certains passages plus calmes c’est indéniables, mais à d’autres moments le vrai fan de dub qui se serait perdu dans la salle doit s’ennuyer à écouter les riffs plutôt métal du groupe.
La basse est énorme, bien trop, elle claque et surpasse un peu les autres instruments. Le batteur est dans son trip et assure tout comme le guitariste qui essaie également de lancer les quelques samples qu’ils ont à disposition.

Quelques titres du dernier opus en date, mais j’avoue qu’ils m’interpellent beaucoup plus lorsqu’ils font des morceaux de ‘Another Sound is Dying’.
1H15 de concert environ, pas de grosse surprise, mais après la date d’il y a six mois j’ai compris que ce groupe est bon en live, mais assez statique et régulier. On sait à quoi s’attendre, et ils le font bien.