Kruger + Mudweiser @ Klub (Paris), le 18 Octobre 2011

Cette petite salle (et encore, on parle ici de la salle du haut, non pas la minuscule « salle » du bas) accueille parfois de très bonnes affiches.
La dernière fois que Kruger était sur Paris, c’était dans cette salle (je n’avais pas pu être présent) et très peu de monde était présent. Tout comme la fois d’avant en octobre 2008 à l’espace B, où on était à peine 30.
Ce soir la foule est présente, mais difficile de croire que les gens viennent en connaisseurs des groupes à l’affiche…. beaucoup de jeunes, pas mal de filles. Etrange. Le groupe serait-il passé sur MTV pour avoir un début de notoriété ? Ou bien y a-t-il un autre phénomène que je n’aurai pas compris ?

En tous cas, difficile de croire que les gens viennent pour la qualité des groupes, mais plutôt entre potes pour blablater (vu le nombre de personnes discutant au bar et qui s’en foutent de tenter de regarder ce qu’il se passe), et surtout pour se défouler un bon coup.
Car oui il y aura pas mal d’animations dans le public, ce qui est plutôt agréable pour les groupes qui jouent, probablement.
Je ne rentrerai pas plus dans les détails, sauf pour citer une petite anecdote. Vers la fin du show de Kruger, 4 filles, jeunes, bien sapées etc .. débarquent et sont surprises par le lieu et ce qui s’y déroule. Eh oui… à mon avis des étrangères qui auraient été attirées par le nom de la salle, pensant aller danser dans un club branché du centre de Paris. Eh non… dure déception, elle tenteront de rester une minute … et puis retour à l’air frais et non moite.

Sinon les concerts commencent tard, et donc avec du retard entre les deux groupes, bref on sort de là à 00h45. Il n’y a pas forcément des transports pour tout le monde.

MUDWEISER

(www.myspace.com/mudweiserband)

Le début commence avec un son assez mauvais, mais un changement de micro après le 2ème morceau rétablira la chose, rendant le tout beaucoup plus audible.
Du bon rock/stoner bien gras, avec le chanteur de Lofofora toujours au chant, avec son magnifique t-shirt Elvis.
Ils rendront hommage au King avec un très bon morceau d’ailleurs.
Je n’avais vu le groupe qu’une seule fois en live, ne connaissant rien d’autre, et la seconde passe bien.
Ils n’ont pas inventé grand chose, mais le font bien, ça groove, ça envoie, c’est sympathique.

Pour l’originalité on repassera, pour l’efficacité .. bah avec un frontman comme Reuno, le public répond vite présent.

KRUGER

(www.kruger.ch // www.myspace.com/krugerband)

Le début est chaotique, le groupe n’avait pas fini son soundcheck et pourtant 40 minutes avaient passées depuis la fin du précédent groupe.
Du coup, les zicos donnent tout ce qu’ils ont (comme d’hab en fait), et le public bouge bien, donc c’est un beau bordel.

Le son est vraiment médiocre, l’ambiance bordélique commençant à me taper sur les nerfs, je me demande souvent si je ne vais pas abréger ce show.

Au fur et à mesure, des gens partent pour attraper les derniers métros, du coup sur les 3 ou 4 derniers morceaux, on se retrouve dans une ambiance beaucoup plus cool, plus de place, comme ce que j’espèrais trouver ce soir en venant.
On peut ainsi beaucoup mieux apprécier le show, qui s’avère excellent, le chanteur tentant de grimper partout, se baladant dans la foule. Les autres zicos tentent tant bien que mal de se partager la toute petite scène.

Très bon concert de Kruger, mais si on y ajoute les conditions, cela aura été assez éprouvant.
A noter le chanteur qui gère le merch du groupe, la dernière note de guitare ne s’étant même pas encore fait entendre.

A ne pas rater sur scène, à supporter tant que possible. Kruger est génial, sort des albums énormissimes, et mérite une vraie salle et un bon public.