Fortarock Festival 2011 @ Nijmegen (Pays-Bas), le 02 Juillet 2011

Festival à l’affiche fort intéressante, se déroulant sur une journée, cela ne pouvait que me plaire.
J’avais déjà vu la plupart des groupes à de nombreuses occasions, sauf God Dethroned pour lesquels je me suis principalement déplacé, et Ghost (mais mon intérêt pour le groupe est assez moyen).

Quelques milliers de personnes sont présentes .. difficile de chiffrer, mais je dirai entre 3 et 4000.
Principalement des hollandais, et quelques allemands. Pas très international comme le sont certains autres festival.

On constatera durant cette journée, que les hollandais jettent tous leurs déchets par terre. Tout les gobelets et les assiettes de bouffe etc se retrouvent vite au sol, alors que des poubelles sont réparties tous les 8 mètres. Je ne sais pas pourquoi ils ne font pas cet « effort », mais le site se retrouve très rapidement fort sale. C’est même plutôt désagréable.
Par contre, les toilettes réparties aux 4 coins du site sont bien exploités, je n’ai pas vu de personne se soulager ailleurs que prévu.

Le site est particulièrement sympa, agréable. De nombreuses tables sont disposées çà-et-là, un peu de merchandising, et une distance entre les 2 scènes assez courte (1 ou 2 minutes à peine).

La météo sur la journée est vraiment idéale. Bien nuageux, donc pas trop chaud, et finalement pas trop froid quand on a pris la peine de se vétir un peu, cela permet de ne pas se fatiguer plus que de coutume.

La tente est la « petite scène ». La disposition est assez étrange étant donné qu’elle est en longueur. On se retrouve donc avec un public devant se répartir principalement en largeur plutôt qu’en profondeur.
Autant dire qu’à peine arrivés, on s’inquiète déjà pour l’affluence future lors des « gros » groupes de la journée.
La Main Stage est de taille moyenne, extérieure.

Le son général de la journée sera assez moyen, voire parfois assez mauvais.
Souvent assez fort, les premiers morceaux des groupes servent à régler le son, ce qui est étrange car les techniciens ont entre 40 minutes et une heure pour faire un changement de scène.

Sur la Main Stage, je n’ai pas vu de concert avec un bon son.
Assez brut, manquant souvent de guitare, on entend un mix entre voix/batterie et basses dans une sorte de léger brouillon. Vraiment dommage et un point négatif pour le festival.
Le son dans la tente était un peu mieux, mais globalement cela laissait tout de même à désirer.

Venant de Paris au petit matin, dans une route longue de 500 km, sans autoradio (merci pour ce silence salvateur avant la tempête d’une journée de festival), on achète notre billet rapidement, et on passe les contrôles de sécurité qui nous enlèvent les quelques sandwichs prévus pour la journée, merci !

Tout ceci sera fait alors que Kverletak fini son set, et pendant le son rock’n’roll de Valient Thorr, dont on ne verra rien mais en fond sonore uniquement.
Car il faut également des jetons pour n’importe quel achat de restauration sur le fest..

fortarock_running_order

Report & photos dans la suite de cet article !

GOD DETHRONED (TENTSTAGE)

Premier groupe que l’on voit, et c’est bien eux que j’attendais impatiemment, car jamais vus. Ils ont annoncé la fin de leur carrière pour la fin de l’année. C’est donc maintenant ou jamais qu’il faut les voir, surtout qu’ils sont au top, les derniers albums sont vraiment magnifiques, le tout dernier étant un chef d’oeuvre en soit.

Bon concert, avec un son moyen mais finalement assez clair (et un des meilleurs de la journée quand même).
Que des morceaux récents (3 derniers albums) avec un final sur « Under the sign of the Iron Cross » de toute beauté.
Le chanteur guitariste a un peu galéré sur le solo de ce morceau d’ailleurs, et dès qu’il chante en voix clair, c’est vraiment pas terrible voire mauvais (passages sur 2 morceaux).

Sinon ce fut un très bon concert, bien content de les avoir vus. Espérons que je puisse faire une autre date avant la toute fin (en salle ce serait top).

On entend de loin AGNOSTIC FRONT pendant que l’on visite le merchandising. Groupe que j’apprécie, mais vu quelques fois l’année dernière, et je peux les revoir dans deux semaines ..

GOJIRA (TENTSTAGE)

Les frenchies vont assurer un set bien énergique, avec le meilleur son de la journée.
Efficace comme toujours, un peu de jeu de scène, ce qui ne déplaît pas au public, des lights efficaces, des morceaux dantesques.

Bref, rien de bien nouveau chez ce groupe, qui assure toujours aussi magnifiquement ses concerts. Donc aucune surprise, mais toujours un plaisir à voir.

On zappe les horribles PARKWAY DRIVE pour se restaurer quelque peu.

GHOST (TENTSTAGE)

Les ayant ratés au Hellfest, je vais donc voir ce que donne ce groupe en live. J’ai moyennement accroché à l’album, mais je reconnais bien tous les morceaux en live.

Les musiciens sont tous habillés d’une cape noire, on ne voit aucun visage (on dirait un peu le Klux Klux Klan), le chanteur ayant un maquillage ou masque, sur une tenue de pape sataniste.
Ils jouent bien le jeu de l’obscure et du mystique (avec en fond, un backdrop d’un vitrail avec le cornu), mais c’est un sentiment de « minimaliste » qui me vient assez rapidement à l’esprit.
La batterie est très petite, composé d’une grosse caisse, une caisse claire et 2 cymbales, point. Mais ça fait son job, donc on ne peut pas le leur reprocher.

Musicalement, ce sont des morceaux assez simples, que je trouve assez gentils finalement, on pourrait presque penser à les diffuser en radio, je leur trouve un côté pop. Du coup ce côté « mystique » est plus drôle qu’autre chose.

Je reste les 4 premiers morceaux uniquement, et on va se placer pour le concert suivant.

DARK TRANQUILLITY (MAINSTAGE)

Arrivent sur scène au son d’un morceau du dernier album (comme les deux qui suivront), sautillant dans tous les sens etc … mais avec un son assez exécrable (où sont les guitares ?), et un light show inexistant.
Du coup, il est difficile de rentrer dans le concert. Pourtant le groupe se donne à fond, les morceaux s’enchaînent, mais la sauce à un peu du mal à prendre à cause des conditions.

J’ai vu le groupe deux semaines auparavant au Hellfest et c’était un sentiment diamétralement opposé.
Donc sympa, mais vraiment sans plus.

TRIPTYKON (TENTSTAGE)

Début du concert sur « Procreation of the Wicked », assez long d’ailleurs.
Le son est correct, l’ambiance pesante, lourde, donc idéale pour ce concert. Il faut rentrer dans leur univers, et se laisser porter au fil des morceaux.

La bassiste, charmante, met son énergie sur la rythmique de son instrument, elle marque bien les coups de basses assénés à l’auditeur.
Les autres musiciens assurent, et nous offrent donc un très bon concert du groupe.

Cela fait vraiment plaisir, même s’il fallait tout de même faire l’effort de « rentrer » dans ce concert (pas donné à tout le monde ce jour)

CHANNEL ZERO (MAINSTAGE)

Très grand fan du groupe, c’est une joie non cachée pour moi de pouvoir revoir ce groupe (après le très bon concert en début d’année à Bruxelles).
Le tout frais nouvel album est dans les bacs, et le groupe fera le mauvais choix de proposer pas moins de 6 titres aux fans présents (mais pas en masse !)
Cet album est bien sympathique, mais n’équivaut carrément pas aux excellents prédécesseurs du siècle dernier.

Le groupe aura de gros problèmes techniques, faisant même une interruption de 10 minutes pour régler un problème du bassiste. Le chanteur fera tout son possible pour tenter de divertir le public, mais bon …

Le final sur « Black Fuel » sera bien énorme, seul morceau que j’arrive à apprécier du concert, finalement.

Donc c’est une grande déception pour moi, les conditions (scène en plein jour sans light, son médiocre, public très clairsemé, problèmes techniques…) en seront la cause, car les musiciens n’hésitent pas à donner du leur, le chanteur étant vraiment impressionnant en live (ce hurlement rêveur sur la fin de Black Fuel notamment … )

Bref, bien heureux de les avoir vus en début d’année ! Car si aujourd’hui cela avait été mon premier concert d’eux, j’aurai été très fortement déçu, alors que là, je leur concède un sursis de 2 semaines avant de les revoir.

PARADISE LOST (TENTSTAGE)

Groupe dont j’ai été grand fan, des diverses périodes, voici les anglais devant un public conséquent mais pas débordant non plus.

Le point négatif que je retiendrai du concert (hormis le son toujours médiocre, voire horrible au début), sera le fait que les samples sortent de nulle part, que ce soit les pianos, voix féminines ou voix doublées. Je trouve ça vraiment dommage.

Le groupe sort une setlist particulière, avec pas mal de vieux morceaux (2 de « Draconian Times », « As I Die » …), entre temps 2 de « One Second », puis des morceaux plus récents, dont un du nouvel album qui le résume donc très bien: « super chiant ». Car oui le dernier opus en date est d’une qualité musicale vraiment discutable.

Encore une fois, concert sympathique, mais loin d’être transcendant.

On fera ensuite une pause dîner/merchandising alors que joue SACRED REICH, oui je sais c’est un scandale pour certains, mais je ne connais absolument pas le groupe, et je n’ai pas l’esprit conquérant de la découverte en ce jour.

On va se placer une dizaine de minutes avant le début du groupe suivant

IMMORTAL (TENTSTAGE)

ils étaient bien attendus, par un public assez nombreux.
Dois-je dire une nouvelle fois que le son n’était pas à la hauteur ?
D’autant qu’Abbath fait un peu ce qu’il veut à la guitare. Il garde la trame du morceau, mais parfois en détruit un peu la restitution des morceaux tels qu’on les connait sur album, et pas forcément pour le meilleur.

Ses pas de canard nous feront bien rire, et la pyrotechnie fait son effet sous cette petite tente, notamment l’explosion de la fin du concert sur « One By One », qui fera faire un bond d’un mètre à tout le public (cela aurait été marrant de filmer le public à ce moment précis).

Beaucoup de fumée sur scène, on voit assez rarement le batteur, donc on doit suivre le bassiste et ses poses, et le chanteur/guitariste « possédé ».

Concert sympa, mais la magie n’opère pas, une fois de plus.

ARCH ENEMY (MAINSTAGE)

Dernier groupe de la journée, sur une Main Stage sur laquelle il y a enfin un light show intéressant.
Premier morceau provient du nouvel album (insipide), et le second « Ravenous », ne me fera pas rester plus que cela devant ce groupe que j’ai vu dans d’excellentes conditions.
Ceci dit, ils ont l’air d’avoir l’envie de jouer, et le public présent est là, mais pas en masse non plus …. mais beaucoup de personnes sur le site du festival sont en instance de départ ou déjà partis.

Ce que l’on fera, afin de prendre une partie de la route ce soir, vu qu’il n’est pas encore 23H.

Conclusion

un festival dans un cadre bien sympathique, avec une taille humaine, et malgré cela, une affiche digne de ce nom.
Cependant les bataves rendent le lieu rapidement sale à cause des détritus à même le sol, et au niveau musical, le son global est assez médiocre.
Cependant on passe un très bon moment, une petite journée de festival malgré tout éreintante comme il se doit.
Pas de vraie surprise, mais plutôt des concerts sympathiques lorsque ce ne sont pas des déceptions (plus ou moins grandes).
En tous cas, je conseille ce festival pour les années suivantes, je ne doute pas qu’ils s’amélioreront, et en terme d’affiche, ils sont déjà très bons.

MERCI POUR VOTRE LECTURE ET @ BIENTÔT pour d’autres reports !