Year Of No Light + Aluk Todolo + Menace Ruine @ Point Éphémère (Paris), le 12 Avril 2011

Un concert au Point Ephémère… ils ne sont pas nombreux à réellement m’intéresser pour signaler que retourner ici me faisait assez plaisir.
Notamment en ce début de soirée où le soleil est encore rayonnant, sur les bords du Canal Saint Martin, l’apéro dinatoire pré-concert se doit être de mise.
Le lieu ramène beaucoup de monde, car la salle est assez pleine. Et je pense que le même genre de date dans un autre lieu à Paris n’aurait pas du tout eu la même affluence. Tant mieux pour l’organisateur 😉

Menace Ruine

(www.myspace.com/menaceruine)

Je vais voir le groupe pour découvrir, et au bout d’un morceau, j’ai du mal à rester.
Un duo mixte sur scène, une musique ambiance/electro étrange avec voix féminine qui ne m’interpelle pas du tout.

Aluk Todolo

(www.myspace.com/aluktodolo)
Changement de style, un début de concert à l’éclairage basé une seule grosse ampoule centrale.
Un début style black-métal instrumental et lanscinant, qui monte qui monte ..
La suite sera plus calme, lourd, mais toujours dans un registre instrumental et planant.
Il faut fermer les yeux et se laisser emporter par cette bande-son que l’on verrait idéalement sur un court-métrage inquiétant.
2ème fois que je les voyais, et j’ai encore une fois bien aimé le concert.

Year Of No Light

(www.myspace.com/yearofnolight)

Rappelez-vous ! Dans le top album 2010, j’y plaçais le dernier album de YEAR OF NO LIGHT : Ausserwelt.
Quelques mois plus tard, et de nombreuses autres écoutes passionnées, je n’en démords pas. J’adore véritablement cet album.
J’étais donc assez impatient de voir le rendu live de cette oeuvre.

J’avais eu l’occasion de voir le groupe au Roadburn’08 ainsi qu’au Hellfest’08, prestations géniales, mais à l’époque il y avait un chanteur.

Ce soir, ce ne sera que de l’instrumental, et d’ailleurs, que des morceaux du nouvel opus.
Le son sera très bon, massif, lourd. Les 3 guitares ainsi que les 2 batteurs s’y donnent à coeur joie pour nous emporter dans leur univers sombre et planant.
Les entrailles vibrent au son de la basse, on vit le concert, en même temps que les musiciens …
Un concert vraiment excellent !

Et du coup, après la dernière note, cela fait vraiment bizarre de revenir dans la vraie vie. Une sensation de « plat et fade » … bref on voudrait en reprendre encore pour un ou deux morceaux !

A noter (car assez rare): le public très respectueux de la musique, car à la fin des morceaux, tout le monde attend la dernière seconde de sample afin de commencer les applaudissements. C’en était réellement magnifique car donnait encore une sensation d’intensité supplémentaire !
Le groupe a bien été acclamé à sa juste valeur à la fin du show !
Bref, voila un concert qu’il ne fallait pas rater !