Karma To Burn + Alcohsonic @ Pacific Rock (Cergy), le 18 Juillet 2010

Soirée au fin fond de la banlieue parisienne, on remerciera encore une fois le GPS et tous ses talents pour nous avoir amené au bon endroit, pas facilement trouvable, et assez surprenant (en plein milieu d’une zone commercialo-industrielle assez morte en ce dimanche soir)

Bref à ce tarif, voir un groupe de telle envergure fait vraiment plaisir, d’autant que la salle est assez sympathique, la scène visible de tous, un batteur placé derrière un panneau de plexiglas (pour le son .. ).

Les tarifs des consos sont un peu élevés mais on passe outre ce détail quand on voit la qualité de la réception …

Une bonne 50 taine de personnes auront fait le déplacement, ce qui est bien peu pour ce groupe, mais finalement vu l’endroit, c’est plutôt pas mal du tout en fait !

Alcohsonic

(http://www.myspace.com/alcohsonic)

Ont l’occasion d’ouvrir la soirée .. et la 1ère remarque concernera le chanteur qui est insupportable de mimiques en tous genres !

Cela fait plaisir de voir des gens motivés sur scène, mais parfois un jeu de scène pompé sur les plus grandes rock-star frise le ridicule !

D’autant que je trouve personnellement que la voix ne suit pas, et c’est quand même censé être le 1er point a assurer pour un chanteur !

Ce n’est pas mauvais en soit, mais tout simplement je trouve qu’en instrumental ou avec un autre type de voix, le groupe prendrait une toute autre envergure.

Les rythmiques sont bonnes, bien rock, les zicos assurent !

Environ 40 minutes de jeu, qui m’auront paru bien longues sur la 2nde moitié du set pour les raisons pré-citées.

J’avais déjà eu l’occasion de voir le groupe sur la date avec RBO + Leech au Klub, et cela ne m’avait pas laissé grand souvenir. Maintenant j’en aurai un, mais pas forcément dans le bon sens …

Karma To Burn

(http://www.myspace.com/karmatoburn)

(http://www.myspace.com/yearlongdisaster)

On s’attendait à voir Year Long Disaster sur scène comme il était initialement prévu, et je ne sais pas pour quelle raison (ou peut-etre n’ai je pas compris ce que le chanteur a dit), mais ce sont les gars de Karma To Burn qui balanceront leur son.

Je ne dirai jamais assez l’amour que j’ai pour ce groupe découvert dans la seconde moitié des années ’90. Bien heureux de leur comeback après un split de quelques années, et je ne me lasse pas de les voir en concert depuis l’année dernière (dans l’ordre Hellfest’09, Lyon, Roadburn’10 et ce soir).

En tous cas dès les premiers riffs, le public entre dans une transe qui durera plus d’une heure. On est emporté dans le voyage que nous offre le groupe. Magnifique !

Un quatrième musicien est présent avec le trio, qui fait probablement parti de Year Long Disaster. Il apportera le soutien d’une seconde guitare, et sa voix sur un morceau de KTB chanté issu du dernier album en date, et aussi sur 3 ou 4 morceaux que le groupe fera et qui sont à-priori des morceaux de Year Long Disaster aussi !

Le groupe a la particularité de n’avoir quasiment jamais donné de nom à leurs morceaux, juste un chiffre, cela donnant lieu à des moments assez cocasses où le public scande des chiffres pour avoir son morceau préféré de joué !

Le groupe a la patate, transmet son énergie via les morceaux tous interprétés de manière efficace et rock’n’roll !

Le public répond présent et se fait entendre, à tel point que le groupe devra revenir sur scène (apparemment loin d’être prévu à la base) pour jouer encore 2 autres morceaux, bref un pur moment d’extase !

Encore une fois, et l’on s’y attendais, il y a ceux qui y étaient, et ceux qui peuvent s’en mordre les doigts maintenant !