Roadburn Festival 2010 @ Tilburg (Pays-Bas), du 15 au 17 Avril 2010

rb10

Le Roadburn est devenu un festival incontournable pour tout amateur de musique.
Cette année, le pass a augmenté considérablement (145€ !), et les 2400 places sont parties en 45 minutes 5 mois avant l’événement.
Autant dire que ce fest est attendu par tous ceux qui l’ont déjà fait au moins une fois !
La configuration du site est la même que les années précédentes, en rajoutant le Midi Theater qui est une salle à 150 mètres du complexe, très sympathique, pouvant contenir 400 personnes debout, une 100taine assises au balcon (avec de terribles fauteuils !) ..
Le beau temps a été de la partie, bref tous les éléments étaient présent pour passer un excellent moment !

Report et photos dans la suite de cet article ! ! !

NB : Les photos ont été faites par moi-même avec un compact. Cela avait pour unique but de garder un souvenir du festival, des différents graphismes affichés sur les écrans etc … rien « d’artistique » là dedans, merci de votre compréhension !

Jeudi 15 Avril

roadburn2010_jeudi

File d’attente énorme pour attraper son bracelet, donc raté KYLESA et RUSSIAN CIRCLES, mon choix n’était pas fait concernant les deux groupes .. eh bien j’en n’ai vu aucun !
Les années précédentes, l’attente n’existait quasiment pas au début du fest … dommage que l’on ait du rater un groupe à cause de cet imprévu !

Bref on commence donc le festival avec
SHINING (Midi Theater), qui n’est pas le groupe connu de black métal, mais un groupe norvégien officiant dans une sorte de Jazz-Metal-barré. Je les attendais avec impatience, car j’aime beaucoup leurs deux albums, et le rendu live est tout simplement énorme !
Un très bon son, une petite claque (attendue !)

Un choix cornélien doit se faire entre Earthless (meilleur concert du Roadburn’08) et Yob (jamais vu), donc :
YOB (Main Stage), qui nous proposera une heure d’un concert vraiment excellent. Peu de morceaux (mais longs bien sur), mais une intensité et une lourdeur terrible ! J’adore ce groupe, et j’avoue ne pas avoir regretté mon choix de les voir à ce moment là ! !

SONS OF OTIS (Midi Theater), très intéressant, je n’en avais écouté que très peu avant de venir au festival, et j’ai bien aimé ! C’est bien trippant, on se laisse facilement prendre dans la musique, transporté …

MONKEY3 (Midi Theater), qui propose un concert génial également. Assis au balcon, après quelques bières, on se laisse emporter, les yeux se ferment pour mieux partir, le sommeil vient épisodiquement …. cela nous amenant dans d’autres contrées, sur un fond musical parfait. Bref un doux voyage ! !
J’en reprends bien une heure !

GOATSNAKE (Main Stage), je connais un peu le groupe, mais je n’ai pas été convaincu par leur prestation !
La salle est bien pleine, les gens apparemment ravis, mais … rien de bien transcendant.
Un groupe attendu qui ne fait finalement pas de surprise !

 

Vendredi 16 Avril

roadburn2010_vendredi

Journée ONLY DEATH IS REAL !

Deuxième jour du festival, le temps est maussade, très frais, mais cela ne nous empêche pas de profiter de cette sympathique ville et ses petits restaurants sur la place principale !

La journée va donc être bouleversée dans son running order comparé à ce qui était prévu initialement !

Avant le tout début, l’organisateur du festival vient annoncer quelques mauvaises nouvelles, comme l’absence de JESU / EVOKEN .. dont on était déjà au courant puisqu’un nouveau running order de la journée était distribué en entrant dans la salle, mais aussi l’annonce de l’absence pour le lendemain de gros noms : CANDLEMASS (et son show prévu de 2H15), YAKUSA, THE GATES OF SLUMBER, SHRINEBUILDER. Il avait vraiment l’air désespéré d’en arriver là, mais la situation (éruption du volcan en islande) était totalement imprévisible, et il dit donc qu’ils vont tenter de tout faire pour faire une excellente derniere journée … et il reviendra quelques minutes plus tard annoncer un show de WITCHCRAFT !

On commence donc avec CHURCH OF MISERY (MAIN STAGE) qui délivre un très bon set d’une lourdeur impressionnante. C’est bien différent de la prestation de l’année précédente où le groupe avait fait un show tout en énergie explosive ! Le chanteur est identique à l’année passée, les séquences vidéos en fond sont des images relatant les faits de certains serial killer, mettent dans l’ambiance adéquate pour suivre le show.
Le groupe est présent pour sa 3ème année consécutive, les reverra-t-on en 2011 ? Cela reste toujours un grand plaisir !

Petit passage sur NONEUCLID (BAT CAVE), « original », pas assez prenant pour que l’on reste après 2 morceaux, mais cela n’avait pas l’air mauvais (comme l’impression qu’ils m’avaient laissé sur album …)

THORR’S HAMMER (MAIN STAGE) a intervertit son passage avec TRINACRIA, pas grand monde le savait …
Ce groupe est impressionnant, une sorte de funéral doom bien lourd, avec des « vocaux » prodigués par une jolie demoiselle, très surprenant… Le décalage vient du fait qu’elle a l’air de « s’amuser », elle sourit souvent etc … et cela ne colle pas du tout avec le style et les autres musiciens présents. J’avoue que ca dénote un peu !
Bref 2-3 morceaux suffisent, très bon mais fallait être présent et bien placé dès le départ pour être dans la bonne ambiance afin de « supporter » l’heure de show !

EARTHLESS (MIDI THEATRE) a le droit de refaire un show suite au capharnaum du running order, et cela me fait bien plaisir puisque j’avais du choisir entre YOB et eux la veille (et choisi YOB .. vous avez suivi non ?).
Bref une heure de concert, de voyage rock-psychédélique encore une fois. Tout simplement des génies qui savent maîtriser leurs instruments et la musique !
Il finiront le show par une reprise dont je tairai l’artiste car ayant quelques doutes … (je ne suis pas le seul !)
En tous cas excellent show, ce que l’on était venu voir ! ! Dans un midi-theater conquis d’avance, bien plein, et dont le balcon est vraiment idéal pour ce genre de show, dans les excellents fauteuils (attention ils peuvent être traîtres !)

TRINACRIA(MAIN STAGE), rapide passage pour voir 1 morceau, et je ne suis pas convaincu, j’ai bien aimé sur album mais là, maquillage aidant, cela ne me convainc pas spécialement, mais encore une fois je pense qu’il fallait être présent dès le début pour entrer dans l’univers du groupe !

Après une longue pause (et des passages ultra rapides dans certaines salles, mais je n’en dirai pas plus … aucun intérêt de ma part), vient le gros morceau :
KARMA TO BURN (MIDI THEATER). Encore une fois excellents, ils nous agrémentent le concert d’au moins 4 nouveaux morceaux ! Aucun ne seront chantés (suivant certains concerts, ils peuvent en faire un ou deux ..). Une énergie rythmique terrible, des musiciens carrés, un très bon son rendent le concert idéal !
La salle est archi bondée, ne serait-ce que le balcon qui était rempli 20 minutes avant le début du show !
J’ai eu l’occasion de voir KTB dans différentes situations : fest (HELLFEST), « squat » (LYON avec 60 personnes), et ici, et j’avais que ce genre de configuration est bien la meilleure pour apprécier pleinement le talent du groupe !
Vivement le nouvel album (qui était disponible uniquement en vynil au merchandising du groupe) !

On va suivre la derniere demi-heure de TRIPTYKON (MAIN STAGE), intéressant, mais je pense que j’apprécierai mieux quand je connaittrai l’album en question et l’oeuvre du monsieur considéré comme une référence et que je ne connais pas spécialement : TOM WARRIOR
En tous cas, ambiance glauque, pas mal de monde, un bon concert, les fans apprécieront en tous cas !

Petite pause et retour pour le dernier morceau de la journée :
DREAM OF AN OPIUM THEATER (MAIN STAGE) qui est le groupe un peu « inconnu » de la soirée, même si le site du festival en disait ceci « DREAM OF AN OPIUM EATER is a special collaboration between ace-metal musicians like Enslaved’s Ivar Bjørnson, Reuben Gotto (Johnny Truant), Ben Calvert (ex-Killing Joke) and Julia Ruzicka from Million Dead. »
La batterie (conséquente) à droite, les 3 gratteux/bassistes ensemble à gauche, les deux « clans » dans une sorte de face à face, avec des courts-métrages sur l’écran géant. Un très bon concept, l’idée étant de mettre de la musique sur la vidéo, donc bien sur instrumental, mais beaucoup de bons riffs et de talent dans le rendu ! On se laisse submerver dans les courts-métrages tous différents, souvent glauques, et la musique accompagne au mieux ce voyage de l’esprit à travers ces images mélés au son qui est vraiment excellent !
J’ai trouvé ce concert très bon, il manquait certainement un chouia de je-ne-sais-quoi pour être génial !

En somme, une bonne journée encore …. et le soleil est revenu dans la journée … pour mieux nous éclairer le lendemain, où il rayonne à merveille ..

Samedi 17 Avril

roadburn2010_samedi

Le Running order de la journée est une nouvelle fois bien modifié …

Après avoir pris notre temps en centre ville, qui est toujours très sympathique, on commence notre dernière journée de festival avec
ASTRA (Midi Theater), qui propose un rock psychédélique instrumental de bonne facture. C’est très bon en live, cependant je sais que je n’écouterais pas spécialement ça sur CD.
Un très bon concert pour commencer calmement la journée !

SONS OF OTIS (Midi Theater), le groupe été prévu pour deux concerts. Apparemment presque la même setlist, étrange ..
Très sympa une nouvelle fois, je ne reste que 15 minutes dans la salle, et suit la fin du concert juste devant sur les marches …

Vient ensuite un nouveau dilemne, soit faire un enchainement NACHTMYSTIUM/MOSS/WITCHCRAFT, soit faire le concert complet de BRANT BJORK …
Etant donné que j’ai un peu du mal à marcher suite à une opération, je reste prudent et choisi donc le balcon et
BRANT BJORK (Midi Theater). sympathique, mais finalement pas très transcendant. La même sensation que sur CD. De bonnes choses, mais pas assez pour m’attirer vraiment !

GARCIA PLAYS KYUSS (Main Stage), que beaucoup de monde attend, bien sur … vu que Kyuss est un des groupes phares de la scène Stoner/Desert-Rock et qu’il n’existe plus, son chanteur a décidé de faire ce « cover-band » de ses propres titres.
Bien sur quand on le connait, on sait qu’il ne faut pas s’attendre à quelqu’un de très charismatique ! Effectivement, après 5 minutes de concert, le chanteur se fait toujours attendre sur scène, et ensuite … il ne bouge quasiment pas, certes il assure son chant.. mais la sauce ne prend pas !
On entend bien sur tous les classiques que l’on était venu voir, mais il n’y a aucune âme dans ces interprétations, et on regrette notre présence dans cette salle, alors que le choix était cornélien puisqu’ailleurs il y avait un nouveau show de Karma to Burn et Yob.
Grande déception, melé à mini contentement d’avoir entendu ces morceaux en live. Etrange. Peut-etre une session de rattrapage au Hellfest prochain (ou pas …. )

AHKMED(Batcave), où l’on en voit 10 min de show, intéressant, mais les changements d’ambiance sont assez étrangement menés, bref je n’adhère pas vraiment, ceci étant une pure découverte, vu que je ne connaissais pas du tout le groupe !

ENSLAVED / SHINING (Main Stage), finissent le festival, j’y reste pas plus de 3 minutes. Il y a énormément de monde sur scène, ce que l’on entend ne correspond à rien sauf à un bordel sonore, la rythmique en rade, une simple bouillie, et le courage ne m’envahi pas pour rester plus longuement pour ce mix entre deux groupes bien différents sur papier, et qui on l’air de jouer pour la première fois ensemble sans la moindre répétition ! !

Conclusion :

Un festival toujours aussi sympathique, qui devient de plus en plus cher. La foule se répartit bien dans toutes les salles, donc finalement on se sent moins les uns sur les autres comme cela avait pu être le cas auparavant.
Le Midi Theater est une excellente salle, j’y ai vu beaucoup de concert, et finalement les petites salles sont moins prisées. On pouvait entrer de temps en temps dans la Batcave, alors que ce n’était pas le cas les précédentes éditions.
Je regrette le fait qu’il y a 4 scènes et beaucoup de groupes qui se chevauchent ! Soit on choisit de faire les concerts en entier et on en fait que très peu par jour. Soit on se fait une journée marathon pour découvrir des groupes etc … mais finalement je trouve que c’est un peu contraire à l’esprit de ce festival .. parce que 15-20 minutes d’un groupe présent au Roadburn, en général cela ne signifie pas grand chose !

Donc au final, pas de découverte particulière, quelques confirmations avec des groupes encore jamais vus, peu de déception, mais un festival qui laisse un peu sur la faim ….

Disons que l’année prochaine, l’affiche a intérêt à être vraiment alléchante afin que j’y retourne. Je suppose qu’ils arriveront à aiguiser mon appetit, mais … pour le moment ce n’est pas gagné aussi facilement qu’on pourrait le croire !

Un très bon WE quand même au final.