Kittie + It Dies Today @ Trabendo (Paris), le 12 Janvier 2010

Étrange date que celle-ci quand on voit qu’il y a à peine plus d’un an, Kittie ramenait seulement une centaine de fans à la Scène Bastille qui sonnait un peu vide pour le coup. Ici on a donc droit à une « grosse » salle de 700 personnes environ, qui restera bien vide avec à peine plus de 70 personnes présentes !

Je rate la toute première partie qui ne m’attire pas plus que cela entendu de l’extérieur de la salle (dans le froid).

IT DIES TODAY

(http://www.myspace.com/itdiestoday)

J’aurai mieux fait de continuer à rester dehors. Un métal très basique et inintéressant, où les seuls moments qui sauveront la prestation sont les passages bien lourds, break et bonne rythmiques, qui sont présents dans chaque morceau, pendant 30 secondes, puis plus rien ..
Bref un groupe qui lasse trèèèèès vite.

Kittie

(http://www.myspace.com/officialkittie)

Beaucoup diront que ce sont des minettes qui essaient de faire de la musique.
Encore une fois, je leur demanderai juste de les voir une seule fois en concert.
Car ces filles dépotent un max!

On les voit arriver gentiment, ok leur look (certaines .. ) peut présager de ce qui va se passer … mais lorsque les premiers riffs résonnent, on sait qu’elles vont nous bouffer tout cru et on en redemande, car on aime ça !
La guitariste, toute mignonne, assure ses riffs magistralement, aisément, ça en est presque rageant !
La chanteuse alterne sa voix « normale » et sa voix gutturale de fort belle manière, pendant que la batteuse martèle ses fûts avec son jeu certes simple mais efficace ! La bassiste se fait bien discrète, se cachant derrière ses beaux longs cheveux !
Le public très peu nombreux réagit très bien, l’ambiance est très bonne, et les gens sont « comme par magie » agglutinés à la scène … comme toujours avec ce groupe !
Une bonne heure de show, et tout le monde a le sourire aux lèvres, bien content de les avoir vus, mais on aurait aimé une toute petite salle où l’ambiance aurait littéralement explosé !

Vous revenez quand vous voulez les filles ! !