Hellfest 2007 @ Clisson, du 22 au 24 Juin 2007

Après une édition 2006 plus que réussie, avec les riverains à peu près rassurés, l’organisation nous a préparé une programmation digne des plus grands festivals européens.

Cependant, dès notre arrivée le jeudi soir, la météo n’est pas très clémente. Des averses à répétition avec des accalmies ….. Tout ceci parsème notre montage de tente, nos repas, apéros et consorts.

On s’organise donc pour aller à l’entrée du festival pour 14H le vendredi, et déjà, première embûche, des milliers de personnes attendent pour entrer … car les portes ne sont pas encore ouvertes… les rumeurs nous parlent d’un transformateur ayant grillé qui aurait même pris feu !
Personnellement, je décide de retourner au camping me reposer avant la tempête … et d’abandonner l’idée de voir les premiers groupes .. (De plus je devais être à la gare à 16H30)
Je reviens donc sur le festival à 18H00, la plupart des gens étant rentrés (des amis venus avec moi à 14H sont entrés à 17H sur le site !!!!!), cela est donc un peu plus rapide !
Le site du festival est TRÈS boueux !!! Cela sera ainsi toute la journée du vendredi …. On comprend mieux le sens du HELL dans le mot HELLFEST.
Le temps est toujours très chaotique, les averses rythmant la journée …. Merci aux K-WAY d’avoir à peu près fait leur travail !!!

Cette année il y a 3 scènes …. En fait les deux mêmes que l’année dernière (la grande MAIN STAGE, et la plus petite GIBSON STAGE) , avec une scène  » découverte  » (DISCOVER STAGE) dans le chapiteau (qui lui, était déjà là l’année dernière !), seule scène qui permet de bons jeux de lumière dans la journée, et qui est vraiment idéale pour remplir son rôle, c’est-à-dire faire découvrir des groupes dans des conditions plutôt intimistes.
Le site n’est nullement agrandi, c’est exactement le même que l’année dernière …. Sauf qu’en 2006, il y a eu 20 000 personnes sur les 3 jours, et cette année étaient prévus 35 000 personnes pour ces mêmes 3 jours … donc 5 000 personnes de plus …. Dans un espace similaire.
Je reviendrai plus tard sur les conséquences de tout ceci !! !

 

Hellfest2007_RunningOrder

Vendredi 22 Juin :

 

MASTODON (MAIN STAGE) :
Vu sur deux morceaux …. Son assez brouillon pour un groupe qui ne demande pas ce traitement vu le caractère de leur musique plutôt spéciale .. Ayant déjà vu le groupe dans de bien meilleures conditions (première partie de TOOL)

HATEBREED (MAIN STAGE) :
Énorme groupe de Hardcore, étant fidèle à l’organisateur, pour notre plus grand plaisir !!
Ceux-ci réveilleront pas mal de monde … et l’ambiance sera au beau fixe (pas comme la météo). A voir et à revoir … une valeur sûre.

MACHINE HEAD (MAIN STAGE) :
Groupe de live s’il en est ….
La qualité de leur prestation n’est pas forcément au rendez vous (backing vocals souvent fausses ..) mais la puissance et la détermination du groupe donneront de la pêche au show … et tous les fans (du début du groupe ou bien plus récents) seront ravis à la fin de ce show !!
Robb Flynn comme à son habitude, aura du mal à quitter la scène. Ça fait toujours autant plaisir de voir un groupe qui se donne au max en live, avec une telle puissance !!!
MH is still alive !!!!
La journée aura eu raison de moi, je rentre au camping après Machine Head , bien fatigué, un peu démoralisé par ce bordel ambiant … et puis il n’y avait pas vraiment de groupe qui me plaisait ensuite (les conditions ne me donnant pas le courage de rester .. )

« 1 de 2 »

Alors dans cette première journée … j’ai raté pas mal de groupe que je voulais voir … du fait de l’ouverture tardive du site … de la discover stage qui avait un retard complètement décalé par rapport à la programmation..
Je rate donc HACRIDE (que je n’avais jamais vu) , UFYCH SORMEER (groupe vraiment énorme … que j’aurai voulu revoir), LYZANXIA, UNEARTH (découvert cette année, j’aurai voulu apprécier leur prestation autrement que depuis les gradins sur 2 morceaux (je ne savais pas que c’étaient eux sur scène)), ENSLAVED (j’ai beaucoup aimé leur dernier album … mais les conditions du fest ne m’ont pas permis de rester … ), CANNIBAL CORPSE (vu quelques fois … et qui donnent toujours un show énorme et intense), BLOODSIMPLE (vus l’année dernière, intéressant et énorme puissance live), CHIMAIRA (de nouveau sur ce fest … dommage de les avoir ratés).
Pour KORN, j’apprends le lendemain qu’ils auraient annulé leur passage un quart d’heure avant d’entrer sur scène … diverses rumeurs courent, mais la réponse me sera donnée à la toute fin du festival …..

Bilan au bout de la première journée :
On doit attendre pour chaque chose, tout étant plutôt mal organisé !!
Pour la boisson il faut des jetons (prévoir 1 ou 2 heures), car 50 000 jetons pour 12 000 personnes, sachant que les gens ne savaient pas s’il fallait des jetons pour manger ou non …
Pour manger : prévoir entre 30 min et 1H, avec quelques averses en prime, pour avoir un kebab ou autre sandwich rapide plutôt onéreux et d’une qualité franchement plus que discutable (frites à peine cuites, dans de l’huile bouillante où il pleuvait de temps à autre …. )

Il y a des toilettes sèches, où chacune fait ses besoins avec une casserole de sciure de bois pour recouvrir le tout. C’est écologique, très propre, bien entretenu !!! Cela le restera pendant les 3 jours (quelques personnes assurent la propreté du lieu). C’est un grand point positif, car les toilettes les années précédentes ou lors d’autres festivals ….. ne sont pas toujours très classieuses et c’est le moins que l’on puisse dire.
Par contre encore une fois, de longues files d’attentes font que les hommes vont souvent vider leur trop plein de bière sur les arbres alentours.

Cette année, un bar à vin se tenait quasi au milieu du site, et celui-ci à eu beaucoup de succès.
On pouvait y boire du rouge (mauvais il parait), du rosé (bof bof) … ou bien du muscadet (pas le meilleur pour donner aux festivaliers l’envie d’aller en acheter dans les caves de la région).
Ceci dit, ce bar à vin a eu son succès, et j’aimerais connaitre les chiffres (nombre de litres écoulés … etc).

Ambiance du vendredi : 

Samedi 23 Juin

Journée qui s’annonce beaucoup plus sèche.. et ce sera donc une journée idéale … beaucoup de nuages, aucune pluie, aucun soleil qui aurait brulé tout le monde, pas de chaleur … bref un temps de festival idéal.
VADER (MAIN STAGE) :
Grosse artillerie pour ces vétérans du death. Une bonne prestation, qui nous fera débuter la journée idéalement.

KORPIKLAANI (GIBSON STAGE) :
Je m’attendais à une grosse claque, étant donné leurs albums très intéressants et festifs … et au final on aura droit à une petite prestation du groupe entachée par un son plus que médiocre …
L’ambiance festive n’est assurément pas au rendez-vous .. dommage j’attendais ce moment … et personne n’a dansé dans la boue.

 

KICKBACK

Un rapide tour, plein de boue, avec les furieux de Kickback dont je n’aime pas l’attitude live ..

 

EPICA (MAIN STAGE) :
Ah la belle Simone et ses beaux cheveux roux …. Quand nous fera t elle une publicité L’OREAL ??
Bref, le ventilo et la chanteuse sont présents, pas grand-chose à dire sur la prestation du groupe qui a l’air correcte, mais c’est un groupe que je ne peux plus voir sur scène alors que j’apprécie plutôt leurs albums.

On passe donc rapidement sur la DISCOVER STAGE pour aller voir

ELLIPSIS (DISCOVER STAGE) :
Groupe français que je viens de découvrir suite à la sortie de leur nouvel album il y a quelques mois. Les morceaux du nouvel album passent très bien sur scène, mention spéciale au chanteur réussissant l’exploit de reproduire fidèlement ce qui a été fait sur album. Bravo.
La bassiste aux cheveux rouges attire les regards (comme toutes les musiciennes lors du festival d’ailleurs), et le groupe fait donc une excellente impression, même si le public n’est pas super nombreux

Juste après sur la même scène passent donc les excellents
INTERLOCK (DISCOVER STAGE) qui donneront un excellent show. L’alliance du chant masculin et féminin, dans des styles non conventionnés, est vraiment intéressante, sur une mixture métal indus plutôt agressive.
J’aime beaucoup ce groupe depuis la sortie de leur album, cependant je ne reste que pour les 3 premiers morceaux car au même moment sur la scène principale, se produit

BRUJERIA (MAIN STAGE) que je ne voulais pas rater non plus ne les ayant jamais vus, et étant donné le nombre de prestations en France, je voulais au moins en voir la moitié.
Je ne fus pas déçu, même si je n’ai pas reconnu la formation officiant sur album.
Le style Brujeria est bien là, les masques, et l’ambiance mexicaine également.
Bon show terminé en bande sonore avec la reprise de la Macarena intitulée Marijuana, que tout le monde doit connaitre, non ?

On passe rapidement sur la GIBSON STAGE pour voir
WALLS OF JERICHO (GIBSON STAGE) avec sa chanteuse survoltée comme d’habitude.
Beaucoup de personnes sont étonnées lorsque, ne voyant pas le groupe se produire mais l’entendant au loin, je leur annonce que c’est une fille au chant !! Ce qui n’est pas étonnant vu les hurlements qu’elle arrive à sortir … digne de bons chanteurs hardcore !!
Un groupe culte avec une énergie énorme, mais que je ne suivrais qu’un court instant (2 morceaux), pour aller voir une bonne partie du set de

MISTAKEN ELEMENT (DISCOVER STAGE) , groupe thrash technique aux influences Meshuggah (pour mieux situer le groupe, même si cela n’est pas forcément le plus pertinent ?). Le son un peu brouillon me gênera. Je connais bien leur album, et ayant vu leur prestation lors du dernier HOLY PARTY à Paris, je sais qu’ils sont capables de beaucoup mieux … disons que leur show aurait été énorme si le son avait pu desservir correctement leur musique.
Dommage ! Que ceux présents qui n’ont été que moyennement convaincu se plongent dans leur album ou sur une date dans une salle correcte afin de mieux percevoir leur puissance et leur technique !!

On passe ensuite aux cultissimes
AMON AMARTH (MAIN STAGE) qui débuteront leur show avec une bataille de deux vikings costumés avec épées et boucliers.
Encore une fois, le groupe donnera un gros concert, donc sans réelle surprise au final, pour qui les a déjà vus quelques fois. Ce concert sera d’un niveau bien moindre qu’au Fury Fest deux ans auparavant (concert ENORME !!!), mais ils seront tout de même très bons, et je pense qu’ils ont dû trouver quelques fans supplémentaires dans la foule !

Je fais l’impasse sur CYNIC (que je ne connais que très peu, et dont on me dira que le concert était bien mais pas spécialement transcendant), pour aller manger … et revenir voir

PAIN OF SALVATION (MAIN STAGE) , groupe que j’ai découvert sur le tard, car juste à la sortie du dernier album il y a un mois ou deux.
J’ai adoré cet album (Scarsick), et quelques morceaux seront représentés ici, dont le morceau titre en début de concert, ou bien le très dansant Disco Queen.
Le groupe apporte donc une bonne dose de fraîcheur et de fun, avec un énorme talent scénique. J’ai l’impression que le groupe fait OVNI sur l’affiche du fest, mais c’est ca qui est bon, pouvoir apporter quelque chose en plus avec cette qualité là !!
Donc bravo au groupe, j’essayerai de découvrir les anciens albums, et ensuite de les revoir en tête d’affiche sur une tournée.

NAPALM DEATH (GIBSON STAGE) , groupe que j’apprécie beaucoup sur album, mais dont je n’ai jamais aimé voir en live.
Pourtant, au niveau énergie, on peut dire qu’ils en donnent pas mal, ne serait-ce que le chanteur qui court à tout va sur la scène (cependant on voit qu’il a pris un coup de vieux, mais on ne lui reprochera pas vu la manière dont il se démène !)
Je zapperai donc une bonne partie du set.

CHILDREN OF BODOM (MAIN STAGE) nous donne un bon show, mais j’ai vraiment du mal à accrocher à leur musique actuellement.
J’avais beaucoup aimé leurs débuts, mais je ne trouve plus d’intérêt dans leurs productions. Non pas que la qualité n’est pas au rendez-vous … mais bon ..
Là c’est pareil, un bon show, assez carré … et la sauce ne prend pas avec moi, étant vite saturé. Les fans auront probablement apprécié, mais désolé je ne serai pas d’accord avec eux pour ce coup là.

MOONSPELL (GIBSON STAGE) fera un set plutôt énergique … mais appréciant la plupart de leurs albums, je n’accrocherai pas à ce concert.
Je regrette leur période SIN/PECADO et THE BUTTERFLY FX, comme deux ou trois autres personnes parmi leurs fans !!
J’accroche beaucoup moins sur leur revirement récent, même si sur album cela est plutôt intéressant.
Une bonne déception pour moi, qui avait apprécié un de leur show dans une salle parisienne en 2002.

IMMORTAL (MAIN STAGE) auront quelques problèmes pour démarrer leur concert (problème technique ?) mais tout rentrera dans l’ordre au bout de quelques minutes.
Que dire sur la reformation du groupe ?? Sur ce concert ci en tous cas, ce fut pas mal, mais pas transcendant !
Le son n’est pas génial, techniquement je remarque des gros défauts de rythmiques chez le batteur (allant trop vite ou bien instaurant un mauvais contre temps !).
J’ai vu le groupe quelques fois en live, détesté une prestation, en ayant aimé d’autres… là .. c’est plutôt bien, mais il manque toutefois un petit quelque chose qui fait que ce groupe pourrait être aussi énorme que sur ses derniers albums !

THERION (GIBSON STAGE) , nombreux sur scène, donneront un bon show, mais l’horaire de passage du groupe (minuit) et le fait de jouer sur la ‘petite’ scène ne jouera pas forcément en leur faveur. J’aurai beaucoup aimé voir le groupe sur la MAIN STAGE !
Le concert ne me donnera qu’un petit aperçu de ce qu’est le groupe en live, mais ne me fait que regretter d’autant le fait de les avoir ratés lors de leurs 3 derniers passages parisiens.
Vivement qu’ils repassent !! et s’ils pouvaient faire une set list axés sur LEMURIA et SIRIUS B, je serai aux anges, vu la qualité du rendu live d’un des morceaux !!

Étrange tête d’affiche,
TYPE O NEGATIVE (MAIN STAGE) donneront un concert énorme !!
Ils remplissent la scène d’une manière incroyable, l’ambiance est énorme, le son plutôt très bon, la voix de PETER énorme !
Je ne pourrais rester tout le set, mais je n’ai même pas envie de voir la set list finale pour ne pas me dégoûter de ce que j’ai pu rater !!
Un Type O en grande forme, que j’aimerais pouvoir revoir très rapidement dans une salle parisienne.

Bilan sur cette 2eme journée :
Quelques points négatifs constatés et qui seront valables pour les autres journées :
Pourquoi lorsqu’un groupe joue sur la GIBSON STAGE, on laisse démarrer un autre groupe sur la MAIN STAGE ?? Et vice versa bien sur !!
La programmation initiale était censée bien se faire, et enchaîner correctement les groupes, or là on a des chevauchements parfois très importants !! Alors quand on aime les deux groupes se produisant au même moment (alors que cela n’aurait pas dû être le cas), cela devient problématique ! D’autant plus que ce sont généralement les groupes sur la GIBSON STAGE qui en pâtissent !

Merci à l’organisation d’avoir mis des ballots de paille partout sur le festival. Sans ca, cela aurait été un vrai chantier, même le deuxième jour !!
Par contre pourquoi ne pas en avoir mis autour de la GIBSON STAGE ?? Cela devenant vraiment contraignant de voir un groupe dans 30 cm de boue alors qu’il n’a pas plu depuis un certain temps.

Ambiance du samedi : 

Dimanche 24 Juin

Démarrage avec un soleil de plomb qui chauffe terriblement l’ambiance. Crème solaire obligatoire, casquette ou t-shirt autour de la tête sont de mise !!!

SCARVE (GIBSON STAGE), après le départ (plus ou moins volontaire) de leurs deux chanteurs, le groupe devait nous dévoiler son nouveau chanteur lors du Hellfest (et du Graspop, se tenant le même Week-End). La surprise est au rendez-vous, car c’est le chanteur de WATCHA qui assure le chant !
Celui-ci s’en tirera plutôt bien, ce qui est vraiment surprenant car n’officiant habituellement pas dans ce type de voix.
Cependant le groupe ne bénéficiera pas d’un son terrible, du coup le concert du groupe perd un peu d’intensité.
Cependant c’est un groupe à voir sur scène. Est-ce qu’ils garderont le chanteur ou n’est ce qu’un remplacement temporaire pour assurer les festivals planifiés ?

DARK TRANQUILLITY (MAIN STAGE) nous offrira un show intéressant, avec quelques morceaux de leur tout nouvel opus (Fiction), mais l’intensité ne sera pas aussi énorme que ce que j’avais pu voir en première partie de Kreator il y a quelques temps déjà !!

BEHEMOTH (GIBSON STAGE) ou comment donner un concert de Black Death violent sous un soleil flamboyant (avec maquillage des musiciens). C’est sur, les conditions n’étaient pas optimales, mais le groupe n’en aura que faire de ce genre de détail et assénera sa violence d’une manière très carrée et puissante. Un gros concert du groupe, que je vois pour la première fois.

KREATOR (MAIN STAGE) débute son concert avec des fumigènes tellement inadaptés que l’on ne verra rien pendant la première minute du concert (et également la dernière minute).
Le rouleau compresseur Thrash Metal allemand écrasera tout sur son passage à l’aide de riffs imparables et d’une énergie débordante !
40 minutes, c’est trop court pour apprécier comme il se doit ce groupe … cependant beaucoup ont du être agréablement surpris par ces papys du Thrash qui n’ont rien perdu en motivation !
Pas le meilleur concert que j’ai vu de leur part (son assez moyen) .. mais Kreator en live reste toujours un gros moment !!!

WITHIN TEMPTATION (MAIN STAGE) a réussi à s’intercaler sur cette affiche, à la surprise générale ! Le style du groupe, de plus en plus discutable, leur donne vraiment la place du groupe qui n’a pas sa place ici !
De ce fait, ils feront un concert sans balade (ouf), avec des morceaux plutôt bien rock, pour la plupart issus du dernier album en date.
Sharon (chanteuse) annonce en début de show qu’elle n’est pas au top de sa voix, eh bien à part quelques couacs, elle assurera vraiment bien ses parties chants.
Le son sera plus que correct, le groupe a l’air motivé, par contre les fans ne sont pas vraiment nombreux devant la scène. Beaucoup profiteront du passage du groupe pour aller se reposer un peu ou aller manger, mais l’ambiance sera tout de même au beau fixe parmi les fans restés.

Le temps s’est bien couvert depuis le début de l’après midi, et la température a considérablement baissé, à tel point que tout le monde se couvre afin d’éviter le vent bien frais.

EDGUY (GIBSON STAGE) investit la scène pour donner un show sympathique, alliant humour et heavy metal (non ce n’est pas forcément deux termes qui vont toujours ensemble). Tobbias Sammett (chanteur) fera réagir le public en le faisant chanter et se batailler (gauche contre droite) à celui gueulant le plus fort avant d’entamer un Lavatory Love Machine endiablé. Point négatif, il n’est vraiment pas en voix aujourd’hui et ne monte pas très haut, du coup on a une sensation de faux !!
Cependant l’ambiance est bien présente, il se permettra mettre une auto-pique :  » ce morceau est issu d’un album sorti avant que le groupe ne devienne commercial « .
Cependant Megadeth débute son show sur la scène d’en face, et on sent le chanteur excédé, il terminera le morceau et achèvera le concert au plus rapide non sans dire :  » We have to stop the show……. The organization sucks , fuck Hellfest, but thank you for being here  » seront à peu près ses mots.
Ce qui n’est pas sans rappeler les termes utilisés par Therion la veille, qualifiant le festival comme un des pires vus lors de leur carrière, pour les mêmes raisons.

MEGADETH (MAIN STAGE) seront en forme, livrant un show carré à l’américaine, avec la plupart de leur classique. Je ne suis pas vraiment fan du groupe, mais je trouve leur prestation plutôt remarquable et assez sympathique, du coup j’arrive à tenir tout le concert.
On sera gratifié par leur morceau phare avec le refrain en français ( » à tous les hommes, à tous mes amis … « ). Désolé je ne connais pas les noms des morceaux !!
Agréablement surpris, même s’il n’y avait pas vraiment de surprise sur scène !

BLIND GUARDIAN (GIBSON STAGE)
Petite scène pour ce groupe que j’avais vu sur un gros concert il y a quelques années au Wacken (2002). Un show carré, intéressant, avec un public conséquent mais sans débordement. Ne connaissant pas le groupe sur album, je ne pourrais juger de l’interprétation des morceaux.

DREAM THEATER (MAIN STAGE)
Encore un groupe que je ne connais pas vraiment, et que j’ai du mal à écouter sur album à cause d’une voix qui ne m’attire pas vraiment. J’avais peur d’être rapidement saoulé et au final cela s’avérera une bonne claque, une grosse surprise, car DT nous livre un show très carré, puissant, bien rock, technique à souhait donc vraiment intéressant.
La voix passe beaucoup mieux en live.
Je suis donc super surpris et apprécie fort agréablement ce concert dans de bonnes conditions.
Le light show est également énorme, et on voit que c’est une partie de plaisir pour les musiciens ..

NEUROSIS (GIBSON STAGE)
On change complètement de style pour ce qui sera mon dernier groupe de la journée. Enchaîner quelques groupes de heavy pour terminer sur les dieux du post chais pas quoi (je n’aime pas les dénominations en post quelque chose), c’est assez étrange ..
La pluie se fait de plus en plus présente avant que le groupe ne monte sur scène.
Le son est énorme et surtout très puissant et fort. Le concert débutera avec le premier morceau du nouvel album, qui est magistral.
Le groupe livre un bon concert .. mais dans des conditions plutôt difficile, surtout lorsqu’au bout d’une demi heure une énorme averse s’abat sur le site, plus grosse averse du week-end d’ailleurs (ce n’est pas peu dire !).
Étant complètement frigorifié et en partie trempé (malgré un KWAY intégral), je ne peux que rester 5-10 minutes de plus avant de renoncer à voir la fin du concert.
Je suis donc extrêmement dégoûté, surtout que j’adore ce groupe, et je n’avais pas spécialement apprécié leur concert au Fury Fest quelques années auparavant. Donc ce coup ci je vois que le groupe a le potentiel pour donner un concert énorme, et c’est la météo qui se charge de gâcher tout cela.
J’essaierai un jour de les voir dans de vraies conditions. C’est mon plus grand souhait.


En partant, Emperor s’apprête à monter sur la scène, mais avant cela Ben, organisateur du festival monte sur scène pour donner quelques commentaires, à savoir remercier le public de sa patience malgré la météo très exécrable du Week-end, annoncer avoir eu de nombreux pépins en tous genres durant le festival, remercier les groupes d’avoir joué le jeu et d’avoir fait confiance à l’organisation en se produisant tous …… sauf un, KORN (Ben ne prononcera pas leur nom mais tout le monde le dit à sa place !!). Il explique que le groupe était sur le festival, et qu’il n’a pas voulu jouer, et est reparti, ce qui est un gros non-respect pour l’organisation, le festival et surtout pour les fans, qui étaient certainement nombreux à être venus pour eux en partie (c’est quand même un groupe qui amasse un certain nombre de fans à chaque date)

 

Ambiance du dimanche : 

Bilan :
Le festival a donc été une grande réussite !!
J’apprends par la suite qu’il y avait environ 12 000 personnes par jour, soit un total d’environ 36 000 pour les trois jours du festival.
Il y avait donc beaucoup plus de monde que l’année dernière (l’édition 2006 avait accueilli 20 000 personnes sur les 3 jours). A tel point que j’ai réussi à ne pas croiser un certain nombre de personnes que je savais être présentes sur le festival. Il fallait vraiment s’organiser pour se croiser, et ne plus laisser cela au hasard .. dommage car j’ai vraiment raté pas mal de personnes !
Il n’y a pas eu de problème particulier, par d’accident majeur.
Les forces de sécurité étaient très présentes tout autour du festival.
Les riverains étaient cette année beaucoup plus amusés de voir cette horde de tarés débarquer dans leur petite ville. Il fallait voir le Leclerc remplit de métalleux dans tous les sens, avoir quelques riverains au milieu, le McDo débordant de gens boueux, parfois une bière à main.
Les gens en noir tout plein de boue ont également investit le centre de ville, dévalisant les distributeurs de billets, remplissant les bars et également les brasseries.
On a même pu voir des petits concerts se faire en centre ville, dont l’énorme GRUM LEE, officiant avec des reprises cultes massacrées comme à son habitude (ce qui n’est certainement pas le mieux à montrer aux riverains s’ils veulent essayer de s’intéresser à ce qui débarque chez eux mais bon avec un peu d’espoir ils auront compris le second degré).
Durant le festival, 2 000 litres de muscadet auront été servis … chiffre plutôt honorable non ? Alors que la boisson favorite du métalleux est plutôt à base de houblon.

Ceci est donc ma version du festival, que j’ai voulu plutôt exhaustive, même si je pense avoir oublié de nombreuses choses. J’espère ne pas trop m’être trompé ..