Slipknot @ AccorHotels Arena (Bercy donc ;) ), Paris, le 30 Janvier 2020

Pas forcément un concert que j’attendais vraiment. Et du coup on a longtemps hésité, tergiversé et on final on s’est laissé porter la veille par des places en fosse Or pour laisser une dernière chance au groupe en live, car j’ai rarement accroché à leurs prestations alors que sur album j’avais adoré le premier album, aimé le second .. moins la suite mais voila … le tout dernier album en date est quand même assez bon. 

Finalement, 30 minutes avant d’arriver à la salle, mon pote annule sa venue pour de bonnes raisons. Je me retrouve seul là où on devait être à deux et prendre un bon apéro histoire de se mettre dans l’ambiance pour le concert. 
Seul, à jeun, dans cette énorme salle, c’est sûr ce sera différent. Voila pour les conditions … je ne souhaite pas raconter ma vie, mais ça peut expliquer mon avis sur le concert du soir.
L’énorme drapeau avec le logo Slipknot tombe à terre à la fin de l’intro sur une musique d’AC/DC. La scène est énorme, bien décorée, forcément. Ca commence plutôt doucement, les gars arrivent penauds. Et démarrage sur l’excellent Unsainted du nouvel album. Le son est assez faible alors que je suis très proche de la scène. Bon, la setlist, je la connaissais pour l’avoir révisée avant ma venue. Elle me convient assez bien.. Par contre, le masque du chanteur est quand même affreux. Un des pires qu’il ait eu. Et puis, c’est fou de voir autant de zicos sur scène. Les clowns ne servent vraiment à rien, payés à faire les cons, on ne les entend quasi jamais. En fait le groupe est porté principalement par la batterie, où le gars assure vraiment. Les riffs sont noyés dans la masse sonore. On a du mal à distinguer les deux guitares, encore pire pour la basse. On ne distingue quasiment jamais les samples (et pourtant ils sont deux). Non c’est une petite bouillie sonore, qu’on soit tout devant, ou au fond de la salle, ça n’améliorait rien. Oui la scène est sympa, mais encore une fois, Slipknot pompe ses idées à droite et à gauche (je disais déjà la même chose au début des années 2000 d’ailleurs). 
Ce soir, on peut sentir « légèrement » l’influence Rammstein avec la basse qui lance des jets énormes de flammes. Et les gars qui ont un double tapis roulant avec lesquels ils font les cons ça vous rappelle quelque chose ? Pas comme si c’était commun de foutre un tapis roulant sur une scène … 
Un bon ptit concert mais vraiment « sans plus » ! Disons qu’on va très rapidement l’oublier, il n’y avait rien de notable. On sent aussi les gars venus cachetonner. Rien qui ne sorte de leur ordinaire … un concert comme un autre pour eux. 

J’ai surtout apprécié le bassiste un peu transparent et mystérieux, le batteur car il porte tout le reste .. et … c’est tout. Les clowns me saoulent vite (même si on les regarde beaucoup), Corey au chant n’est pas dans une magnifique forme non plus, les gratteux sont tranquilles ..

Je ne retournerai pas les voir (ou arrêtez-moi direct !!). Pas déçu d’avoir fait le choix d’y aller, vu les conditions, ouais j’aurai mieux fait de passer une soirée tranquille .. 


Salle bien pleine en tous cas ..