Devin Townsend @ Salle Pleyel (Paris), le 15 Novembre 2019

Etant très grand fan du monsieur, qui a sorti son très bon « Empath » cette année, dans cette magnifique salle, je me devais d’aller voir ce que ça pouvait donner.
Disons que c’est aussi la salle qui m’a attiré. Pas vraiment une salle « métal » ou même « Rock » même si j’ai déjà pu y voir Archive ici il y a 3 ans.
La fosse est très petite, les gens s’entassent. Tout le reste n’est que places assises. Et je dois avouer que ça devait être assez agréable de faire ce concert le cul posé confortablement.

Je rate volontairement la première partie, j’arrive juste avant l’arrivée des musiciens.

Ca commence avec un certain humour/étonnement qui ne surprend finalement que peu le fan de Devin Townsend.
Le clavier arrive et commence à préparer des cocktails à côté de son instrument. Pendant que chaque musicien arrive, son nom affiché en grand son l’écran en backdrop (ce qui est plutôt cool).
Déjà on hallucine un peu, car au final il y a 10 personnes sur scène ouais. Dont 3 choristes.
Ca part en mode « on est en vacances sur une île », comme l’introduit d’ailleurs Devin.
Alors, heureusement que j’avais un peu révisé ce « Empath ». Car la setlist sera assez spéciale. Très axée sur le dernier album en date, forcément, mais aussi sur Ki, Epicloud, soit des albums que j’aime beaucoup moins, moins écouté (pourtant je connais bien la carrière du bonhomme). Sinon War de Infinity ou Kingdom de Physicist feront mon bonheur.
Problème, le son n’est pas vraiment fait pour du métal. Quand Devin fait du « Devin » tel que je l’apprécie, ça ne percute pas assez.
Le concert de ce soir est forcément bien, mais dans un autre « délire » qu’habituellement. Ca joue dans tous les sens, ça chante, la chanteuse toute jolie (qui changera de tenue 3 ou 4 fois pendant le concert)  et les choristes assurent. Mais au final je ne sais pas, j’ai du mal à adhérer totalement.
Peut-être aussi un problème de public. L’impression d’être dans un concert de métal sans vraiment de métalleux. Etrange. La salle les a impressionné ?
Non, vraiment, difficile de mettre des mots car le concert fut bon, différent de ce dont on a l’habitude donc rien que ça c’est cool … mais ça ne marque pas plus les esprits que ça.
Premier concert de la tournée en tous cas, après 6 répètes, comme le dira Devin… Ca le fait.
Impression mitigée donc. Allez, on peut rêver à un retour de Strapping ? 🙂