DreamNation @ Docks d’Aubervilliers (Paris), le 21 Septembre 2019

Comment parler de cette soirée électro techno sans parler en détail de choses privées?

Donc en fait j’étais sur place entre minuit et 3H du mat.
Un peu d’attente pour entrer sur le site, il y a du monde qui se chauffe doucement dans l’attente. Plusieurs salles, on peut déjà dire que ce n’est pas si évident que ça de savoir dans quelle salle on est (alors quand on en cherche une en urgence, ce n’est pas top).
Il y a même un hangar coupé en deux, d’un côté salle Trance, l’autre côté salle Dubstep, les scènes étant dos à dos. Etrange mais pas dérangeant en fait.

Ma venue était pour deux noms

Downlink

Ca commence comme il faut, pas autant de monde que je pensais, c’est étrange. Bon ma problématique, c’est que je suis totalement à jeun à ce moment là , donc difficile de rentrer dans le délire. Même compliqué en fait. Il me manque quelques bières et ça aurait été top mais là … du mal à me sentir à l’aise autour de tout ce monde qui est déjà un peu perché.
Le light show est un truc de malade (cf ma vidéo par exemple), et ça c’est top. Donc ouais assez cool.

Infected Mushroom

Alors là, la salle est un véritable sauna. Une chaleur de malade. Un voile d’humidité même. Et le duo balance sa musique et là ouais un peu plus facile de rentrer dedans. Même si je suis assez fan de certains morceaux que je trouve même cultes et qui ne sont pas joués du tout en live, ce qui est un peu frustrant.
En tous cas un bon concert, une heure, ça fait plaisir quand même même si j’aimerais une setlist avec quelques autres morceaux (contactez moi les gars 🙂 )

Donc un petit passage dans ce festival, que j’aurai aimé pouvoir explorer plus longuement dans la nuit mais ce n’était pas vraiment possible cette année. Comme à chaque fois, ça fait plaisir de pouvoir aller sur ce site se bouger un peu sur les grands noms de la scène techno/électro, qu’elle quelle soit d’ailleurs.