The Ocean + Rosetta + Arabrot @ O’Sullivans Backstage By The Mills (Paris), le 1er Novembre 2018

Quelle belle affiche que voila, dans cette salle assez pratique et plutôt sympa, même si je regrette un peu une partie du poteau de gauche qui gâche beaucoup de visibilité, surtout quand c’est Sold-Out comme ce soir. Mais ce n’est qu’un petit détail.

Arabrot

Combo toujours efficace en live. Là ça l’a une fois fait de fort belle manière. Les zicos sont bien impliqués, musicalement, je n’ai pas en tête leur musique en détail donc du mal à juger par rapport aux albums pas assez écoutés. Mais ça m’a bien convaincu sans me laisser bouche bée comme ça avait pu l’être au DesertFest d’Anvers il y a quelques années.

Rosetta

J’ai souvent essayé d’écouter sans me rappeler de grand chose du groupe. Sans savoir pourquoi. Réponse avec ce live : c’est chiant. Ce n’est pas mauvais, mais au bout d’un morceau ou deux, je décroche complètement et tout fait sens : leur musique n’est pas pour moi.

The Ocean

On pensait naïvement que c’était encore un concert de la tournée « Precambrian » en entier. Et en fait non, c’est un concert basé sur le nouvel album notamment. Qui n’est pas encore sorti à ce moment là.
Pas un mauvais concert, loin de là, le groupe reste très bon, mais on s’y perd. Personnellement, typiquement si je ne connais pas les morceaux, j’ai un peu de mal. Et là, je perds intérêt au fur et à mesure du set. Tant et si bien que lorsque résonne les premiers riffs d’un morceau de l’album mentionné plus haut, on sent tout de suite une différence de qualité. Mais comme l’intérêt est retombé, j’ai du mal à entrer dans la musique comme il aurait fallu et je fini donc ce concert avec une petite déception.
Soirée sympathique, mais un peu de déception tout de même car j’attendais d’avoir 3 claques ou du moins 3 très bons concerts et au final je n’ai apprécié vraiment que le premier et regretté un peu d’être venu ce soir, d’autant qu’il y avait d’autres concerts le même soir.