Livre: Trace Ecrite (SUP/Supuration)

Je ne veux pas faire de « chroniques » de tout et de rien sur ce site (comme j’ai pu le faire auparavant), mais étant donné qu’on parle ici d’un livre sur la musique, je pense que ça y a sa place 🙂

Comment parler de ce livre ?
Je ne suis pas très objectif étant donné que je pense être un gros fan du groupe (quand je vois la petite collection que j’ai sur le groupe, je me dis que je dois être à moitié fou. J’ai tous les bootletgs (sauf le 17 étrangement), et d’ailleurs, mon bootleg n°1 est numéroté 1/50 :), collector ça 😉 ))
Ça fait quelques années maintenant que ce livre trônait fièrement dans ma pile de « livres à lire » (pile assez conséquente il est vrai).
Je voulais me le garder pour pouvoir le lire quand j’avais un bon moment devant moi car je savais que j’allais plonger dans cet univers comme il faut.
Et lors d’un récent voyage à Moscou, où j’avais enfin du temps devant moi, j’ai pu rapidement dévorer ce livre.
Ce fut vraiment très intéressant d’entrer dans l’Histoire du groupe.
Tout est réalisé sous formes d’interviews des membres et des proches du groupe. On couvre l’histoire dès les tout débuts jusqu’à leur dernière réalisation à date, c’est à dire le CU3E.
Rempli d’anecdotes, de petits détails qui sont autant de plaisirs à redécouvrir l’univers de SUP/Supuration.
Ne serait-ce que les histoires des albums. J’avoue ne pas y avoir plus apprêté d’attention que cela jusque là, juste globalement. Mais quand on lit attentivement ces histoires en français, et qu’on a quelques détails expliqués dans les interviews, ça prend une dimension encore plus importante.
Le livre se lit très bien. On peut faire quelques éventuels reproches sur l’écriture, mais en fait, c’est surtout le travail d’un fan qui est tombé dans le piège de toujours vouloir en savoir plus sur le groupe et il en est sorti avec ce livre. Que je recommande vivement aux amateurs de leur musique.
Marrant de voir comment ces musiciens sont réservés. Comment ils dévouent beaucoup de leur temps au groupe, sans demander grand chose en retour. Comment le groupe est proche de ses fans, etc.
J’ai réussi à lire ce pavé sans jamais lancer un son du groupe pendant cette période de lecture. Mais après, il est clair que j’ai voulu me refaire l’écoute de toute la discographie, que je vais écouter un peu plus en détail (si possible), et surtout en boucle dans les prochaines semaines.
J’ai toujours été discret avec les groupes, et eux le sont tout autant. Certainement pour les mêmes raisons « que peut-on s’apporter l’un à l’autre si on discute 3 minutes » … bref, je ne pense pas qu’on se boira une bonne petite bière ensemble, avec un bon gros moment de déconnade.
Bref, tout ce qui tourne autour du groupe se révèle une « expérience ». Chaque écoute d’album, chaque concert … et maintenant aussi la lecture de ce livre.
Je respecte énormément ce groupe pour tout ce qu’ils ont pu créer, faire. Et c’est le groupe qui correspond le plus pour moi à ma vision de la musique et de « l’attitude ».

Oui le livre est un peu cher (un peu plus de 30€), mais encore une fois, c’est un éditeur indépendant qui tente de faire bouger les choses en publiant plein de livres sur la musique, donc c’est tout à son honneur et ça mérite notre investissement ! (rien que de pouvoir éditer un livre sur SUP/Supuration est quand même une certaine prise de risque, tu sais que tu ne vas pas en vendre des milliers)

Je pourrais écrire longuement (et mieux j’espère) sur ce groupe, leur musique, et tout ce que ça m’apporte. Mais finalement, le mieux est de mettre quelques CD en boucle, se laisser porter par leur univers, et lire ce livre pour un peu mieux comprendre..
On a même très vite envie de relire certains passages, pour en prendre les détails qu’on aurait pu zapper lors de la première lecture etc … Bref, comme d’habitude, SUP/Supuration rend fou et accro 🙂