Download Festival France @ Hippodrome de Longchamp (Paris), le 12 Juin 2016

L’affiche du Download est relativement intéressante pour une première édition. Certes, elle est loin de l’intérêt que l’on peut porter à l’édition britannique, mais tout de même, il y a de bons groupes mainstream proposés. La grosse problématique, à mon avis, est de proposer un tel festival une semaine avant le Hellfest. Dur pour les festivaliers d’enchaîner les deux événements. D’autant que beaucoup des groupes notables de ce festival se retrouvent au Hellfest une semaine plus tard.
Personnellement, j’opte pour une visite dominicale, même si je n’ai pas super bien choisi mon jour lorsque l’on constate la météo ultra-merdique de ce jour. Car oui, il a beaucoup plu et continuera à pas mal pleuvoir par intermittences. Du coup, énormément de boue, ça glisse, c’est certes rigolo mais quand on vient pour quelques rapides heures, on subit l’ambiance plutôt qu’apprécie.
Mais tout reste sympa il faut quand même l’avouer.
13244657_1627033044287381_6556700072125046938_n

 SKINDRED

Premier groupe qu’on verra et dont j’apprécie bien les performances live. Ils savent y faire. Ils savent manipuler le public pour le faire jumper, danser comme ils le veulent.
Grosse bonne ambiance sur cette petite scène. Ca fait assez plaisir à voir. Surtout qu’il y a pas mal de monde, en dehors de la tente même, du coup on ne voit pas très bien mais le groove est là ..

RIVAL SONS

Un petit tour aussi sur ce groupe qui propose un rock inspiré Led Zeppelin, c’est sur qu’on ne peut pas dire qu’ils n’ont jamais entendu le groupe. En tous cas ça assure, un bon groove rock, c’est assez agréable. A réécouter au Hellfest 🙂

VOLBEAT

C’est le moment d’aller écouter les danois alors que la pluie ne cesse de tomber et rendre le site du festival un peu compliqué à traverser.
Ils s’en sortent une fois de plus parfaitement bien en live. C’est agréable, mais il est vrai qu’au niveau de la setlist je suis surpris de ne pas entendre beaucoup de « vieilleries ». J’avais pu voir le groupe maintes fois à l’époque dans de petites salles, et là, oui le son est là, la prestation aussi mais pour moi il manque beaucoup de choses dans la setlist. Content mais un poil déçu tout de même.

MEGADETH

On va rapidement voir le groupe de loin, mais finalement pas plus envie que ça de découvrir live. Car oui je n’ai jamais trop apprécié le groupe et le dernier album m’a interpellé donc j’aurai aimé voir ce que ça donnait en live. On attendra le concert du Hellfest pour ce faire, il est l’heure de prendre un dernier apéro, manger un peu avant de se placer correctement pour le bouquet final.

RAMMSTEIN

Eh oui, qui me connait un peu, connait tout l’Amour aveugle que je peux donner au groupe.
Le concert débute avec un décompte, puis lâché de fumigènes rouges et on est parti sur le premier morceau Ramm4. Tout nouveau morceau, qui voit débouler le chanteur avec un chapeau qui explose: du plus bel effet. Ce morceau, est en fait constitué des paroles de la plupart des morceaux connus de Rammstein. Assez sympa dans l’idée, pour moi un beau morceau de fin de carrière juste avant de dire Adieu. Mais est-ce la réalité, on verra dans les mois qui suivent.
Ensuite on aura droit à un court best-of, avec quelques morceaux surprenants, comme « Hallelujah » ou bien « Seemann » qu’ont entend rarement en live (dans mes souvenirs en tous cas). La bonne surprise est d’y retrouver Stripped, que j’adore tout particulièrement. 4 rappels, tout de même, avec une petite rareté obligatoire « Frühling in Paris », « Amerika » pour le fun. Ensuite on pense que c’est le dernier morceau avec « Engel » et les magnifiques ailes de Till, qui se surélève, juste impressionnant, toujours plus ! Et hop, c’est parti pour « Sonne » et un joli final.
Donc une bonne petite setlist best-of qui fait du bien. Bien entendu il manque à peu près 40 morceaux pour me satisfaire complètement.
Au niveau pyrotechnie, on sent que le groupe n’a pas pu faire tout ce qu’il a l’habitude de faire, parfois on devait attendre ! Un comble. Mais on aura tout de même droit à de magnifiques jets de flammes impressionnants, et les morceaux les plus significatifs en terme de show sont certainement « Du Hast », « Keine Lust » et « Feuer Frei » si mes souvenirs sont bons. Mais tout le show vaut le coup d’être vécu, et assurément, je serai bien placé au Hellfest pour voir ce qui semblera être mon dernier concert de Rammstein après une bonne dizaine. Pas vraiment sur qu’ils continuent longtemps …. mais peut-être me trompe-je. Espérons …
Pas le meilleur concert que je vois d’eux, mais un excellent tout de même !
  1. Ramm 4
  2. Reise, Reise
  3. Hallelujah
  4. Zerstören
  5. Keine Lust
  6. Feuer frei!
  7. Seemann
  8. Ich tu dir weh
  9. Du riechst so gut
  10. Mein Herz brennt
  11. Links 2-3-4
  12. Ich will
  13. Du hast
  14. Stripped (Depeche Mode cover)
  15. Rappels: Frühling in Paris
  16. Amerika
  17. Engel
  18. Sonne
Et voila quelques photos de l’ambiance globale (à noter que tout à été fait avec un vieil iPhone, mon compact s’étant éteint au démarrage, oui il n’avait plus de batterie, erreur de débutant :), du coup qualité un peu médiocre mais bon c’est pour le souvenir 😉 )