Rock En Seine (Paris), les 23 et 24 Août 2014

Voila le festival parisien de retour. Avec tous les commentaires que l’on peut lire, les groupes que l’on ne connait absolument pas pour 80% (ce qui est très inquiétant quand on est à fond dans le monde de la musique .. ) etc etc…. et la perspective de voir des specimens particuliers que l’on ne verrait que dans ce festival …. c’est un tout de même avec un petit plaisir que l’on s’y rend, la météo étant très clémente pendant ces deux jours.

Samedi 23 Aout

Vu que peu de choses m’intéressent réellement, ma curiosité n’étant pas au maximum sur ces types de musique actuellement, je fais le festival en mode « cool ».
On passe devant Cheveu et ça me rappelle surtout que le groupe était très bien à l’époque et qu’ils sont arrivés dans une sphère qui ne me parle plus vraiment.

Surprise, on a accès au vrai coin VIP. Il n’a pas changé depuis deux ans, et ne sert pas à grand chose sinon à aller plus rapidement aux toilettes et …. c’est tout me concernant (et encore).
Mais c’est toujours cool pour pouvoir souffler un peu.

Du coup on y voit Emilie Simon sur le grand écran là bas. Ca a l’air sympa, mais encore une fois, je la préférais avant, j’ai du mal à écouter et accrocher à ses récentes réalisations (pour l’avoir vu au Grand Rex à l’époque, je doute de voir un meilleur concert de sa part).

Portishead sera le groupe que j’attends vraiment. Ne connaissant pas beaucoup de choses, en fait uniquement le cultissime live à NY, je voulais voir au moins quelques morceaux de cet album. Et youpi il y en a eu, terriblement exécutés, magistral. Excellent son, excellente prestation, quel feeling … Les autres morceaux passent eux aussi très bien et me donnent du coup envie de me pencher plus sérieusement sur leur discographie que j’avais volontairement zappée. J’aimerais surtout revoir le groupe dans un cadre plus intimiste (olympia max par exemple).

En allant se restaurer et s’abreuver, Flume passe en fond sonore et c’est vraiment un bon mix qui donne de la bonne humeur. Donc un gros point positif là où mes écoutes rapides pour tenter de découvrir ne m’avaient pas laissé souvenir impérissable.

Le gros morceau vient maintenant, on parle bien entendu de PRODIGY. Dès les premières notes du concert avec Breathe, comme bien souvent, impossible de rester en place, il faut aller en découdre au coeur du pit.

Le début du concert est assez surprenant, quelques trucs bien connus, mais des obscurs morceaux que je n’avais pas spécialement en tête comme Jetfighter, Rock Weiler ou AWOL.
Bref un problème de setlist je pense et surtout, surtout une grosse emmerde pour ma part car se faire pickpocketer son iPhone5c en plein concert (et je ne suis apparemment pas le seul, j’aurai trouvé à la place un permis de conduire UK et une CB … ) n’est jamais cool. Du coup, dégouté, je n’ai pu terminer le concert dans de bonnes conditions (logique).
Donc concert moyen, je ne pensais pas dire ça un jour, mais la setlist y est pour beaucoup et surtout donc les conditions.

Dimanche 24 Aout

Ce n’est pas un portable qui va nous empêcher de retourner à la source des emmerdes, donc gooooo.

On rate de peu Airbourne, on passe rapidement devant Warpaint sans conviction, pour aller se poser et voir Selah Sue qui est vraiment très efficace. Très belle voix, des musiciens qui assurent, des morceaux variés, bluesy, jazzy, funky, cool donc. Un excellent concert, un très bon moment avec cette petite belge de 25 ans qui a un bel avenir devant elle.

En allant manger on passe devant le groove efficace de Janelle Monae. Toute la scène et les musiciens sont en noir et blanc: efficace. Musicalement ça envoie, mais fort malheureusement, on n’a pas le temps de s’attarder là dessus et c’est bien dommage au vu de la qualité du peu que l’on entend.

Vient le phénomène Lana Del Rey. Je dois avouer que je ne connais quasiment rien de la demoiselle. Que de réputation et un morceau ou deux max. En live, sa voix … passe bien ce soir. Très bien même, à se demander d’où viennent ces critiques. En tous cas, les chansons défilent, les minutes deviennent un peu longues au milieu du concert, mais ça dépendra des morceaux. A la fin, alors même que le dernier morceau n’est pas fini, elle ne chante plus et descend dans le public avec ses fans signer des autographes et faire quelques selfies avec les intéressées. Pendant ce temps le groupe termine en mode post-rock apocalyptique, plutôt sympa, enfin un peu d’action dans la musique. La belle est toujours dans le public et restera encore une dizaine de minutes après que les musiciens soient partis. Bel exemple, très sympa de sa part.

Et donc un petit peu de LA ROUX pour continuer…. ou la sensation de retourner vingt ans (minimum) en arrière. Pas une musique qui me parle, mais force est de constater que c’est assez bien foutu et ça plait aux gens.
Maintenant grosse problématique, soit voir les QOTSA que je n’aime pas spécialement sur scène ou bien l’électro KAVINSKY que je n’ai jamais vu. Ce dernier aura donc ma faveur, étant donné qu’il joue tout OUTRUN. Sympa, c’est plutôt pas mal mais vraiment le fait qu’il n’y ait que très peu de mix, que parfois ce sont les versions albums sans rien de plus est dérangeant. On sait que ce genre de DJ ne fout rien sur scène, mais là je ne pense pas qu’il ait eu un boulot de fou pour préparer ça non plus. Au niveau des lights, un jeu très sobre, et pourtant le public aime et danse.
On peut voir 15 min de la fin du show de QOTSA, et j’avoue que lorsque j’entends A SONG FOR THE DEAD, c’est tout simplement le pied. Belle longue et intense version. De loin, ça rend bien. C’est tout ce que je voulais, hormis de voir un jour Josh Homme revenir dans Kyuss mais ça c’est une autre histoire.

En somme, le site du festival est assez sympa, on se balade volontiers. Les rares concerts vus ont été plutôt cools, mais le vrai truc est qu’au niveau de la programmation, cela laisse encore et toujours à désirer. Pourquoi ce « ROCK » dans le nom, là où très peu de groupe s’en approchent même de loin ?
Bon petit festival tout de même et toujours trop de gens ..