Mass Hysteria + Punish Yourself @ Olympia (Paris), le 05 Avril 2013

Date prévue de longue date et pour cause : ce soir Mass Hysteria fête ses 20 ans et enregistre un nouveau DVD live. Et s’est entouré d’une belle première partie …

L’Olympia annonce complet et pourtant les places sont bien en vente à l’entrée de la salle (il en reste apparemment un certain nombre) et quelques revendeurs auront bien du mal à refourguer leurs places. On a même vu des dons ou des places à prix défiant toute concurrence. Il fait bon de trainer devant la salle si on voulait assister au concert pour presque rien. Quelques veinards l’auront compris.

La salle est bien complète lorsque les groupes joueront. C’est rassurant.
Bien entendu le bar est souvent pris d’assaut même si les consommations sont hors de prix (8€ une pinte de blonde ultra basique, on est vraiment des vaches à lait se nourrissant de bières).

Je rate volontairement The Arrs. J’apprécie certains trucs qu’ils font mais je ne comprends pas leur présence sur cette affiche. Uniquement les deux groupes principaux aurait été parfait, avec un temps de jeu plus long pour la première partie …

PUNISH YOURSELF

www.myspace.com/punishyourself
www.facebook.com/Punish.Yourself.official
punishyourself.free.fr/

La salle est assez pleine même si l’on peut aisément circuler pour aller se placer où l’on veut.
Le groupe arrive, peintures fluos comme d’habitude et balance direct son son si caractéristique.

Ils essaient tant bien que mal de motiver les troupes mais étrangement la sauce ne prend pas vraiment. Il faudra plusieurs morceaux avant que le public daigne réagir et ce, quasiment sur le dernier morceau.

Quelques hits du groupe et on est déjà à la fin du concert car oui, le groupe ne jouera pas plus de 35 minutes, un scandale en soit.

Un peu de folie et de rock’n’roll mais un public calme cassera toute l’énergie. C’est bien dommage car cela pouvait se transformer en une belle fête bordélique, j’aurai pourtant parié là-dessus.
Le son est bon, l’énergie, le talent aussi .. mais peut-être que le public ne connait pas assez ?

MASS HYSTERIA

www.myspace.com/masshysteriaofficial
www.facebook.com/pages/Mass-Hysteria/15943014823
www.masshysteriaofficial.com

Je n’étais pas dans les fans dès 1993 mais bien dès 1996 avec leur premier cultissime EP. C’est là où l’histoire a vraiment commencé.
Depuis lors, j’ai eu l’occasion de les voir de nombreuses fois en live. Et dans tous types de salles. C’est donc un grand plaisir d’être là ce soir dans ce mythique Olympia (même s’il y a un autre concert culte à Paris … mais dont j’ai pu voir le groupe live il a quelques semaines).

Lorsque le groupe foule la scène, le public est déjà chaud. L’intro est basé sur les deux personnages de la pochette du dernier album « l’Armée des ombres », pas de round d’observation on rentre directement dans du lourd avec le bon « Positif à Bloc ».

Et ça s’enchaine comme ça pendant toute la durée du concert. Un pogo qui prend place dans quasiment toute la longueur de la fosse, un groupe sourires aux lèvres, énergie à bloc avec des hits en puissance. Ils ont eu le temps d’en pondre durant ces 20 dernières années. Les morceaux du dernier album passent bien en live (même si sur album je suis un des rares à ne pas être réellement convaincu, trouvant ça sympa sans plus).

Un braveheart des familles, le chanteur qui slame, le public dans son ensemble qui en prend plein les mirettes…
Le groupe invitera quelques uns des anciens musiciens du groupe, notamment ceux qui ont participé à l’explosion du groupe à la face du public lors de la période « Contraddiction ». Que de souvenirs. Et des « spécials guests » arrivent en même temps sur scène : les enfants des zicos. Qui pourront s’éclater pendant le morceau qui suit. A noter le tout petit tout mignon du guitariste, avec son énorme casque … bien sympa.

La setlist est forcément un best-of, kiffant à souhait. Un seul morceau de « De cercle en cercle » pour se reposer un peu et on est reparti à la guerre.

Le final se fera comme d’habitude sur le hit qu’est « Furia ». Avec des danseuses brésiliennes à plumes. Largement plus efficace et plaisant que les danseuses sur Treponem Pal, je ne peux pas m’empêcher de comparer même si cela n’a rien à voir.

Le public ressort heureux et exténué du concert, la salle s’est réchauffée de 15°, l’énergie est palpable. (A noter la première bagarre que je peux voir lors d’un concert en sortant, un trop plein de testostérone? Etrange après un tel concert. Ca se finit très rapidement bien évidemment..)

Une première partie qui m’a un peu déçu par l’ambiance dans la salle, le groupe était très bon mais c’était trop court ….

Et Mass Hysteria qui comme à son habitude, met le feu à la salle et au public. Quelle énergie. Rien de perdu en 20 ans, c’est tout simplement jouissif …. à quand la prochaine ?

Vivement le DVD que l’on profite de tout ça sans fin !