Vitalic + Sexy Sushi + Goose @ Zenith (Paris), le 23 Février 2013

Vitalic a sorti un très bon album électro mainstream en 2012, après quelques échauffements, il vient tenter de prouver qu’il peut chauffer à blanc une salle de 6000 personnes.

La salle se rempli bien vite, et c’est un Zenith complet à ras-bord qui va accueillir les groupes de ce soir.

GOOSE

www.myspace.com/goosemusic
www.facebook.com/wearegoosemusic
www.goosemusic.com

A ma grande surprise alors qu’on n’est pas arrivé en avance, ce n’est que la toute première partie qui prend possession de la scène. Goose. Je ne connaissais pas du tout et j’avoue que j’ai été très agréablement surpris.

Une sorte d’électro avec des éléments parfois un peu rock, pas mal de membres sur scène, un light show déjà très bon et un son qui rappelle le meilleur de la new wave de l’époque. A noter ce son qui était vraiment très bon.
Très énergique, ça envoie ça chante pas mal et c’est, je me répète, une très bonne surprise et une bonne entrée en matière pour la soirée, malgré un set assez court.

SEXY SUSHI

Ce groupe a l’air d’être connu. On m’en avait rapidement parlé, je ne savais absolument pas à quoi m’attendre. Le public a l’air à fond …

Eh bien voila un nouveau groupe que je vais pouvoir détester car je ne comprends absolument pas leur délire. En fait au niveau des sons, c’est plutôt pas mal, mais la fille en front qui « chante » ou scande ses textes, tentant la provocation à mort, c’est vraiment insipide et inutile .. et ridicule.

Cheap provocation … le seul élément marrant qui nous fait passer le temps et de voir tous les gens du public invités à faire les cons sur scène. C’est tout.

Ensuite ultime provocation à deux balles: mettre deux mecs bien foutus et faire un remake soft d’un porno gay. Bravo quelle originalité.

Insipide et inutile. Qu’on me dégage ce groupe ou cette chanteuse. Ce fut bien long. (il n’a fallu que quelques secondes pour comprendre le désastre auquel on allait assister).
(la fille en question n’a fait qu’une seule chose que je retiendrai dans sa carrière, je ne l’ai appris que plus tard, c’est le guest sur le morceau « La mort sur le Dancefloor » du dernier album de Vitalic).

VITALIC

soundcloud.com/vitalicofficial
www.facebook.com/vitalicofficial
www.vitalic.org

Vitalic est un artiste que j’apprécie depuis assez longtemps mais il faut dire que les lives que j’ai pu voir de lui ont toujours été une sorte de « bien et cool » avec un pointe de regret parce qu’on s’attend à mieux.

Le dernier concert en date à la Flèche d’Or il y a 2 mois dans une configuration beaucoup plus intimiste m’avait fait assez plaisir car le concert avait été mené, avec une terrible ambiance et le mix redevenait intéressant.

Ce soir il doit non pas convaincre (car le public est acquis d’avance) mais assurer devant ses milliers de fans.
Et il faut bien avouer qu’il a réussi son pari.
Set vraiment excellent. Tous ses tubes sont passés en revue, la plupart des transitions sont bien foutues (ce que je lui repprochais pas mal à vrai dire), pas trop « d’impros » sur des trucs qui font passer le temps mais que des morceaux, des tubes, du lourd.

Les lumières sont magnifiques, beaucoup d’effets, de stroboscopes en tous genres rendent ce concert comme une soirée dans un club géant. D’ailleurs tout le public répond présent et danse comme il peut. Superbe ambiance, ça faisait longtemps que je n’en avais pas vu une aussi bonne en concert dans une grande salle. Les gens sont vraiment venus pour faire la fête.

 

Du bon avec bonne surprise (Goose), du risible et très mauvais (Sexy Sushi) et enfin un grand Vitalic pour parachever le tout.

Excellente soirée