Persistence Tour 2012 : Suicidal Tendencies + Biohazard + Terror + Walls Of Jericho @ Bataclan (Paris), le 30/01/2012

Dernière date de la tournée Persistence 2012, donc c’était une sorte de fête pour les groupes.
Le Bataclan est bien rempli ce soir, avec tous les inconvénients que cela peut avoir pour les spectateurs (file d’attente aux toilettes constante, beaucoup de monde partout donc circulation difficile, etc ..).
Dès le début de soirée, la foule est présente. Apparemment à l’ouverture des portes après 17H, il y avait quand même pas mal de personnes pour accueillir les premiers groupes, c’est rassurant car je pensais qu’ils allaient jouer devant 20 pèlerins.

Le merchandising sera partout, et à des prix abordables, cela fait plaisir de voir les groupes jouer le jeu.

Il n’y a pas de fosse entre la scène et le public. Tous les groupes remercieront cet état de fait, apparemment la première fois de la tournée (sur la dernière date), cela laissera donc libre champ au public voulant aller slammer. Il y aura même des squatteurs de scène etc … bref c’est la bonne ambiance à tous les niveaux avec chacun des groupes, et jamais la scène ne verra les musiciens seuls.

J’arrive pour les 3 dernières minutes de Lionheart qui a l’air d’envoyer du bien lourd. Il fait déjà chaud.

Walls Of Jericho

(www.myspace.com/wallsofjericho)

joueront avec leur beau backdrop. Candice est remonté, comme toujours, les plus téméraires (nombreux) n’hésitent pas à venir sur scène pour slammer, et dès que la chanteuse les invite à transgresser l’interdiction en vigueur dans la salle (pas de Stage-Diving), cela devient un joyeux bordel.
Le son est moyen, parfois sature un peu. Je suis un peu déçu par rapport aux précédentes prestations du groupe que j’ai pu apprécier, mais ça le fait quand même et le public est ravi.

Terror

(www.myspace.com/terror)
que je verrai principalement du balcon, cela permet de voir le bordel dans la salle et sur scène vu d’une autre perspective, en hauteur, et c’est vrai que c’est assez impressionnant.
Le chanteur est encore une fois remonté à bloc, le son est meilleur, et c’est vraiment l’orgie sur scène lorsque plus d’une centaine de personnes ont littérallement envahi le repère des zicos en le transformant en chant de bataille.
45 minutes d’énergie communicative, parfait.

Biohazard

(www.biohazard.com)
Que va donner le groupe après le départ d’Evan Seinfield ? Eh bien c’est pas mal mais loin d’être au top.
Evan avait une présence, un charisme unique. Certes le nouveau bassiste (qui avait déjà fait partie du groupe précédemment) fait son job du mieux qu’il peut, mais voila, il manque l’étincelle pour faire de ce show un concert inoubliable comme avait pu l’être celui du Hellfest’10, énormissime.
Les nouveaux morceaux sont assez moyens, même sur scène, et l’on sent bien la différence lorsque les classiques arrivent. Rien à voir …
Bref une petite déception, mais cela reste un grand bonheur de voir le groupe sur scène !
A noter, toujours le bordel sur scène, et Candice de Wall of Jericho qui vient pousser quelques gueulantes à la fin, dans le bordel ambiant. Excellent.

Suicidal Tendencies

(www.suicidaltendencies.com // www.myspace.com/suicidaltendencies)
comme toujours, ST sait tenir une scène. Le chanteur est toujours aussi énervé, motivé, ayant la parlotte facile. On s’y fait.
Le son n’est pas trop mauvais, le public toujours aussi motivé.
Que 50 minutes, c’est dommage, surtout que le groupe fait des morceaux à rallonge … mais c’est un plaisir de voir le groupe sur scène, même si la setlist n’est toujours pas celle que je souhaite (période Suicidal for Life et je serai aux anges).

Bonne petite soirée, avec beaucoup (trop?) de groupes, des temps de jeu qui seront finalement top, étant donné le style, les groupes ont tout dit en 3/4 d’heure. Excellente ambiance.