Interview Sylvain Demercastel (ex-Artsonic, Film Planet Blow ..)

Sylvain, j’ai découvert ton projet par un pur hasard, alors que je suis un ancien fan de ton groupe Artsonic !
J’ai eu l’occasion de voir ton deuxième film lors de la projection du 14 octobre 2010, avec un peu de recul, j’aimerais te poser quelques questions :

On va tout d’abord s’intéresser au côté musical, cela étant le passé que tu mentionnes dans ton film :
Peux-tu nous expliquer ce qu’il s’est passé avec Artsonic ? Les raisons de la fin du groupe ?

Salut et merci pour tes questions.
Concernant Artsonic, nous sommes arrivés à la fin de l’histoire tout simplement et ça devenait vraiment très difficile de continuer à y consacrer autant de temps sans avoir aucun revenus.
On a arrêté la mort dans l’âme mais sans avoir véritablement le choix. Bien sur ça me manque mais pour continuer il aurait fallu le faire moins à fond et ça je n’aurai pas pu 🙂

Est-ce que tu as complètement lâché la scène rock/métal ou bien tu la suis encore activement ?
Que penses-tu de la scène française et internationale aujourd’hui ?

Je n’ai pas suivi énormément l’actualité Rock Française car j’ai pas mal été à l’étranger pour le tournage de mon film. J’imagine que les groupes sont bons car la tendance était clairement à l’élévation du niveau il y a déjà quelques années…

On trouve sur le net deux pages qui parlent de vos réalisations CD :
http://www.w-fenec.org/metal/artsonic.html
http://www.metalorgie.com/metal/groupes.php?id=2

Sur w-fenec, la 1ere phrase m’interpelle, je cite : « Un vol en provenance de Hawaï dépose à Paris, un petit frenchie, Sylvain, faute de grosses vagues dans la capitale il lâche sa planche pour une gratte et cherche des potes avec qui jouer… »
Donc tout s’explique maintenant ! !
Il y a un mois je ne savais rien de tout cela à part le coté Artsonic, j’apprends ensuite que tu prépares un film et ensuite que tu venais d’Hawai, aimant les planches de surf …
Tu as donc été bercé par les sports de glisse ? Comment est la scène rock à Hawai ?

Concernant mon origine dans la glisse, effectivement j’ai connu la glisse en premier…
Et la scène rock à hawaii est comme aux états unis assez présente et assez pro !

Je me rappelle de vos concerts, tout principalement celui à Dunkerque avec Watcha, en 1998 si ma mémoire est bonne, et celui en 2001 à Bercy pour le Tattoo Planet Festival (juste après le 11 Septembre, annulation de Pantera et tout le toutim !)
Quelle a été ton ressenti sur les différentes tournées que vous avez pu faire ?
Tu dois garder un terrible souvenir de la date à Bercy, non ?

Pour ce qui est de nos tournées c’était un charmant mélange de plans super galères et d’autres moments de rêve.
La vie d’un groupe sur la route quoi.
Évidemment Bercy c’était la cerise sur le gâteau tu t’en doutes 🙂

Dans le film, une séquence montre le groupe Backstage, avec un mode de vie très stéréotypé MTV (filles, drogues etc .. ).
J’imagine plus un décor arrière-salle de MJC, après un concert devant 200 fans …
Réalité, rêve, illusion, fantasme ?

Au niveau de la scène backstage dans le film elle représente un mix de ce qu’on a pu vivre évidemment en caricatural. Je n’aurais pas vu l’intérêt de montrer des scènes ou on mange des gâteaux dans une salle de MJC même si c’est aussi ça la réalité.
Je crois que ça n’intéresserait personne…

Je me rappelle avoir commandé votre 2eme album « Fake » directement via ton label « Wet Music » , qu’est-il devenu ? (à l’époque où je n’avais que quelques francs en poche, c’était un pari ! Que je n’ai jamais regretté !)
Il y avait quand même quelques groupes intéressants dessus !
Avec le recul, et après réécoute de votre discographie, Fake est vraiment l’album que je trouve le mieux !
Le plus surprenant, le plus décalé par rapport à la production de l’époque, original, je l’écoute en ce moment-même en rédigeant mes questions, et il n’a pas pris de coup de vieux, étonnant 12 ans après ! (Alors que Hacktivist est quand même influencé par une époque et j’avoue difficilement écoutable pour moi aujourd’hui, je ne m’étendrai pas plus là dessus…).

Pour parler de Fake effectivement c’est probablement l’album le plus abouti du groupe. Ceci dit j’aime l’approche émotionnelle de hacktivist qui apparait sur certains titres. Quoi qu’il en soit on est toujours influencé par son époque et pour certains hacktivist est le meilleur album.
Flowing par exemple ou Angel ne sont pas des titres moins originaux que ceux de Fake.
C’est une histoire de goût comme souvent dans l’art.

Ça c’est sur !
Sinon à l’époque j’ai été content et désolé de voir que vous aviez signé chez Warner.
Certains prédisaient la mort du groupe à cause de cela, et force est de constater que la renommée n’a jamais réellement décollée, qu’as-tu à dire à ce propos ?

Signer sur une major peut aider…mais dans notre cas le public a peut être pris ca pour une trahison. Le métal est un milieu qui aime bien les histoires de souffrance et visiblement signer chez Warner a laissé croire à certains qu’on avait fait sauter la banque.
Si ca avait été le cas je ferais toujours du métal.
Major ou pas c’est le public qui décide de la vie ou de la mort d’un groupe.

Maintenant passons au sujet qui nous intéresse principalement aujourd’hui : le film.
Mais avant tout, sur le site http://www.planetblow.com/, je vois que ce film est le second. J’ai du mal à trouver des informations concernant le 1er ? Quel en était le sujet ?

Le film planet blow 1 était plus un clip géant, un test qui m’a permis de rebondir pour faire le 2e. La glisse m’a permis de me retrouver après avoir perdu un ami proche dans la tuerie de Nanterre…et après avoir arrêté le groupe.
( infos sur cette tuerie pour ceux qui n’étaient pas au courant .. : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tuerie_de_Nanterre)

Comment es-tu arrivé dans le monde de la glisse ? Quelque chose que tu suis depuis longtemps, où ça t’es venu d’un coup de tête comme on pourrait le comprendre dans le film ?
Je vois que tu ne t’es pas entouré de n’importe qui pour parcourir le monde, où as tu rencontré toutes ces personnes ? De vrais amis ou des « collègues » de la marque O’neill ?
D’ailleurs, de quoi vis-tu ? (parce qu’il faut pas mal de sous pour voyager ainsi dans tous les pays du monde etc .. )
Le film a été réalisé à la demande de la marque O’Neill ou c’est toi qui t’es lancé un peu seul dans l’aventure en demandant d’éventuels partenaires ?

Je me suis lancé dans l’aventure avec de vrais potes et aussi des gens qui se sont greffés au projet au fur et à mesure. Mais on a tout fait à la facon indé…comme dans le métal !
Pour financer tout ça je bosse comme tout le monde mais comme je suis free lance je peux m’échapper.
Je fais des choix de vie. Je ne sors pas , Je mange des pâtes quand il faut économiser, et je vends des articles aux magazines en revenant de voyage.
C’est pas simple mais ça marche.
Planet Blow est une critique du monde tel qu’on le vit aujourd’hui, ce que je comprends aisément, je suis sensibles aux problèmes de la planète, l’environnement, le réchauffement climatique, les hommes qui foutent la Terre en l’air etc …
Cela est-il quelque chose dont tu as « toujours » eu conscience, où est-ce que cela t’a sauté un peu à la figure au fur et à mesure de tes pérégrinations ?

Concernant mes idées écolo je pense que tu peux les retrouver dans mes texte d’artsonic. J’ai commencé à militer en 1989…avant la mode quoi 🙂

Question bête : es-tu heureux dans la vie ?
Car on peut avoir l’impression que tu es quelqu’un qui du mal avec la situation de la planète, qui a du mal à se situer personnellement dans tout cela … et donc qui a du mal à se plaire dans la vie ?
(même si tu as l’opportunité dont beaucoup rêvent: vivre de sa passion, parcourir le monde, fouler toutes les scènes de France etc …. )

Je suis heureux et malheureux. Heureux car je vois plein de choses…Je vis de ma passion. Je vois le monde.
Très malheureux car je vois à quelle vitesse cela se détériore. Malheureux car je vois et j’entends surtout des gens qui minimisent le problème.
Malheureux car le beau disparait au profit du rentable…
Voila

Comment as-tu vécu la projection du 14 Octobre ? Il y avait pas mal de monde, les gens avaient l’air ravis …
Tu disais que le film était sorti du PC le jour même, tu parlais même de 10 jours de nuits blanches .. combien de temps t’as pris le montage du film ?

Ca fait deux années de boulot complètes pour arriver à ce film…Je te laisse imaginer l’importance de la réaction des gens dans la salle !!
Sur le site, on voit le DVD en vente avec le livre, pack spécial promo à 30€, disponible juste avant Noel. Donne nous tes arguments pour se laisser convaincre par cet achat ?
Les médias pour diffuser la culture ne cessent d’évoluer, ne penses-tu pas que ton film devrait être disponible gratuitement au moins en streaming HD sur le net ?
Vu le message véhiculé, le support des marques qui peuvent faire de la pub autour etc … cela pourrait être un modèle intéressant afin qu’un grand nombre de personnes puissent le voir et donc être sensibilisés sur le message et sur les sports de glisse tant qu’à faire ?

Maintenant on sort un DVD et un livre photo.
On fait ca sur papier recyclé et on reverse une part a des organisation écolo…Pas énorme mais au moins on fait un geste.
Je serai ravis de diffuser gratuitement mais il faudrait trouver une marque qui subventionne pour payer au moins les gens qui ont travaillé dur sur ce projet.
Les marques n’ont pas forcement cette logique là et je ne suis pas Arthus Bertrand. 🙂
Donc en attendant il va falloir que les gens soutiennent ce genre de projet en payant 30 euros pour un livre photo + un DVD ce qui me parait assez raisonnable.

Sylvain, merci d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions, et encore bravo pour tous ces projets de qualité, continue comme ça et tiens nous au courant ! !

Moonlight, merci pour tes questions et ton intérêt

N’oubliez pas de supporter le projet, allez voir le site www.planetblow.com, voir le trailer etc … et faites tourner l’info ! ! !