Neurosis + AmenRa @ Machine du Moulin Rouge (Paris), le 23 Juillet 2011

Très bonne affiche dont les places ont été vendues très rapidement, malgré un tarif quelque peu élevé.

Première fois que je mettais les pieds dans cette salle depuis la fermeture de l’ancienne Loco.
Peu de choses ont vraiment changé. Les tarifs des boissons sont malheureusement restées identiques.

C’est la déco qui a un peu évolué, mais avec des fleurs etc… cela est vraiment d’un mauvais goût notoire, bien kitsch. Il eut fallu changer d’autres choses encore pour avoir une certaine uniformité dans la décoration, mais bon les propriétaires doivent être ravis, tant mieux pour eux.

J’arrive assez tardivement à la salle, qui est bien bondée pendant qu’AmenRa (www.myspace.com/amenra) joue son dernier long morceau.
J’ai eu l’occasion de voir le groupe quelques fois déjà, et là sur cette scène, ça a l’air de rendre assez bien.

Le chanteur est toujours dos au public comme à son habitude.
L’ambiance est chaude et étouffante, correspondant bien à l’ambiance de ce groupe.

Neurosis

(www.myspace.com/officialneurosis)
(www.neurosis.com)

Les gens sont entassés depuis de longues minutes quand le rideau tombe nous dévoilant les musiciens sans aucun artifice scénique (inutile pour ce groupe), à part un écran en fond, sur lequel seront projetées toutes sortes d’images pendant le concert.

Bon concert de manière générale, bonne prestation des zicos, avec globalement un bon son.
Cependant le fait d’être entassé nuit quand même particulièrement à l’appréciation du show.

De plus, sur toutes les dates que j’ai pu voir de ce groupe, rares ont été celles qui m’ont marqué de manière positive. Je ne retiens d’ailleurs que le Roadburn’09 où j’ai retrouvé le Neurosis que je voulais voir, dans d’excellentes conditions, avec une bonne setlist.

Car ce soir, la setlist n’est pas celle que j’apprécie vraiment .. De plus, les longs interludes entre les morceaux cassent l’ambiance au lieu d’en instaurer une.

Donc au final, un concert sympathique, mais qui ne restera pas dans les annales non plus, alors qu’on pouvait clairement s’attendre à quelque chose d’exceptionnel vu le groupe et la salle.
En quelque sorte : dommage. Mais sans regret. Je me demande si j’irai revoir le groupe de plein gré (ou sinon en festival etc .. ).